Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Les activités 2018

 

Nicolas Mengus publie La Nef de Vénus. Erotisme et Mauvais Œil dans l’Est de la Gaule et l’Empire romain, Bernardswiller, 2018

 

31 décembre 2018 :

« Grand Reportage »  de Jean-Luc Nachbauer  dans la série GEO-360° d’ARTE, sur le thème très festif du … Crémant.

Diffusion le 31/12, à 19h00, puis rediffusion deux jours plus tard.

 

 

20 novembre 2018

Christiane Roederer rencontre  le Président J.M. Dulin en vue de la préparation du colloque 2020 organisé par l’Académie de Mâcon.

 

 

19 novembre 2018 : Séminaire de gastronomie moléculaire

Organisé par Hervé This au Lycée Tirel, à Paris

 

 

Le 12 novembre 2018

Christiane Roederer est invitée à la rentrée solennelle de l’Académie des Sciences morales et politiques à l’Institut.

 

 

Gérard Leser vient de faire paraitre trois nouveaux ouvrages:
Hauts lieux de légendes en Alsace, Éditions  Gisserot, 2018, avec Benoit Schlussel, Histoires,légendes et récits de Turckheim et alentours, société d'histoire et d'archéologie Wickram de Turckheim, 2018
Noël en Alsace, rites, coutumes et croyances, nouvelle édition revue et augmentée, Éditions Degorce, 2018

 

 

Le 5 octobre 2018 :

Christiane Roederer devient la Présidente de la Conférence Nationale des Académies.

 

 

Du 5 au 20 octobre

19e édition du Festival La vallée des contes, présidé par Gérard Leser.

Détail dans notre page Activité des membres
www.valleedescontes.org

 

 

Vient de paraître :

Jean-Michel Jeudy, Tutoyer le ciel

Jean-Michel Jeudy a eu et a plusieurs vies, dont celle de restaurateur aux Etats-Unis. Sa vraie passion est l’écriture, la poésie. Douze ouvrages publiés en douze ans ! Son dernier opus, Tutoyer le ciel, déroule un ensemble de poèmes qui honorent la nature et la vie, captent les bonheurs et les éblouissements. L’ancien président de la Société des écrivains d’Alsace, membre de notre Académie, distille une philosophie de la paix et de la joie.

« Partir à l’aventure / Garder nos yeux de gamins / Délavés par les fous rires et les chagrins »  www.lesjeudy.net

 

 

Du 5 au 7 juin 2019 :

Hervé This organise le Neuvième Congrès international de gastronome moléculaire, à Paris.

 

 

7 juin 2019, Concours international de Cuisine note à note.

Organisé par Hervé This,

http://www2.agroparistech.fr/International-Contest-for-Note-by-Note-Cooking-No7.html

 

 

Juin 2018 :

Jean-Michel Jeudy contribue au Glossaire des métiers du goût 

http://www2.agroparistech.fr/-Terminologie-des-techniques-et-arts-du-gout-.html

 

 

4 juin 2018 : distinction

Hervé This reçoit la Médaille d'Or de la Confédération nationale des charcutiers et charcutiers traiteurs

 

 

Juin 2018, parution d'un livre

Gabriel Braeuner, Au cœur de l’Europe Humaniste, le génie fécond de Sélestat, photographies de Dominique Pichard, préface de Georges Bischoff, Éditions du Tourneciel, Collection l’Esprit d’un lieu, 248p. (Parution juin).

 

 

Un colloque Vin et altérité à Mulhouse

En octobre 2018

 

Michel Faure contribue à l'organisation du colloque universitaire « Le vin de l’autre » les 18 et 19 octobre à Mulhouse: une analyse pluridisciplinaire du vin, jusque dans ses déplacements et ses errances, comme vecteur d’une identité régionale.

suite ici

 

 

L'Académie d'Alsace parraine la dictée du Rotary Club, le samedi 16 mars matin à Mulhouse.

Inscription et renseignements faireunedictee@gmail.com

 

L’Alsace à la tête de la Conférence Nationale des Académies : 200 représentants des 32 académies en région ont participé du 3 au 6 octobre en Alsace à la Conférence nationale des Académies                        >>> Des images de la Conférence

 

La remise du Prix Matzen, le vendredi le 14 décembre au lycée agricole d’Obernai, à  Aline Gillig, de Gingsheim. Le prix récompense, parmi le millier de candidats, celui qui a obtenu le meilleur résultat et s’est le mieux exprimé en alsacien à l’option Langue et culture régionales du bac.     >>>La remise des prix

 

L’Académie d’Alsace tient une séance publique au Festival du Livre de Colmar.                    >>> Le programme de la séance

 

Gérard Leser annonce la réédition du livre

Les Hautes-Chaumes des Vosges, par Pierre Boyé (1903)
(réédition unique de 2019)

C'est l'ouvrage fondamental pour qui veut connaitre et comprendre l'histoire des Hautes Vosges, des origines à la Révolution.

Publié par Pierre Boyé en 1903 et jamais réédité, il est la source et référence toujours très actuelle et reconnue par les historiens et les passionnés d'histoire de notre montagne commune : les Vosges.

Il comporte 260 pages avec quelques illustrations en couleur, ainsi qu'une  introduction rédigée par Jean Pierre Husson.  Il est réédité par l'association Rencontres Transvosgiennes, créée en 2011 à Munster. Elle  regroupe des historiens des trois versants du massif des Vosges.

contact: rencontrestransvosgiennes@gmail.com

site: http://renctransvog.free.fr/

 

 

Conférence de Paul Adolf,   le 2 mars à 14h30 (1, rue des Prés, Blaesheim) dans le cadre de  E Friejjuhr fer unsr'i Spruuch : Découvrir le trésor des ressemblances et différences proverbiales alsaciennes, allemandes, anglaises et françaises.

 

 

Une annonce de Paul Adolf

La gestion de l’Université Populaire d’Obernai UPO   a été assurée bénévolement pendant des années grâce surtout à l’aide précieuse et bénévole de la secrétaire trésorière Marie-Louise Adolf, décédée le 20 décembre et épouse de Paul Adolf, président fondateur de l’UPO.

Comptable pendant des années dans une entreprise à Obernai  elle était issue d’une vieille famille obernoise, les Wucher.

En raison de son travail persévérant  un tel résultat est devenu possible lors de ces premières expériences d’enseignement à des adultes. Le mérite de Marie Louise a en plus été son aide non seulement pour obtenir la mise à disposition de locaux  mais aussi pour créer des antennes, des sections dans le Bas Rhin  où elle et son mari intervenaient personnellement pendant de longues années. 

Marie Louise a  également prêté sa voix pour un Cédérom original d’alsacien réalisé avec Eurotalk à Londres en 2005/2006 et intitulé Parlez alsacien ! Speak Alsatian, à l’attention des débutants souhaitant se familiariser très rapidement et d’une manière amusante et ludique avec l’alsacien. 

Un affectueux et respectueux hommage à cette précieuse collaboratrice bénévole, dévouée, discrète et modeste au service alors d’une innovation régionale insolite lui a été rendu par l‘Université populaire sans frontières, dont le siège est à Obernai.

 

 

L’Académie d’Alsace en Suisse

Une trentaine de membres de l’Académie d’Alsace ont découvert samedi 2 juin 2018 le château de Wartenfels, à l’invitation de Peter-André Bloch, membre du comité directeur de l’Académie d’Alsace, qui est le responsable de la fondation gérant ce haut lieu culturel et patrimonial idéalement niché sur un promontoire jurassien au cœur du canton suisse de Soleure.

Ce fut l’occasion de vérifier combien fécondes et chaleureuses sont les relations de l’Alsace à la Suisse frontalière.

Notre chancelier Jacques Streith a rappelé les échanges scientifiques entre les deux régions, Gabrielle Claerr-Stamm les liens entre la famille de Besenval, propriétaire de seigneuries à Soleure et dans la région de Mulhouse aux XVIIe et XVIIIe siècles, et Peter Schnyder la présence forte et originale d’André Gide dans cette région où est aujourd’hui basée la fondation qui œuvre à entretenir sa mémoire.

Une exposition d’artistes badois, suisses et alsaciens se tient actuellement au château, signe vivant de la réalité de ces liens transfrontaliers.

 

 

Le 26 mai 2018 : le physicien Arnaud Spangenberg a reçu Prix Alfred et Valentine Wallach
Arnaud Spangenberg, chargé de recherche à l’Institut de science des matériaux de Mulhouse (CNRS-UHA), a reçu le 26 mai à Mulhouse le « Grand prix scientifique Alfred et Valentine Wallach ».

Ce prix a été créé en 2013 par la Fondation Alfred et Valentine Wallach, présidée par le Dr Fernand Hessel, pour couronner de jeunes personnalités scientifiques. Grâce à l’implication de son chancelier, Jacques Streith, l’Académie d’Alsace, en lien avec l’Université de Strasbourg et l’Université de Haute Alsace, a été choisie par la fondation pour assurer la gestion de ce prix, doté de 3.000 €.
Alfred Wallach, créateur en 1907 d’une entreprise de tissus imprimés à Mulhouse, est le bâtisseur de plusieurs établissements d’accueil pour personnes âgées et étudiants. La fondation les gère et attribue des bourses et prix.

 

Réunion du Comité

Le 21 avril 2018, à Colmar.

L'ordre du jour comprend notamment l'organisation de la Conférence Nationale des Académies, qui sera organisée par l'Académie d'Alsace les 3 et 4 octobre 2018.

Contact : cna.alsace@gmail.com

 

 

 

Dans le cadre des Folies Littéraires de Sélestat, les Amis de la Bibliothèque humaniste, association présidée par Gabriel Braeuner, organisent :

 

Vendredi 1 mars 2019 à 17h30

Claudie  Hunzinger  «  folle  de  fous  »

Bibliothèque Humaniste, salon Érasme

Claudie Hunzinger vit dans les montagnes. Elle a fabriqué des pages d’herbes, des livres en foin, des  bibliothèques en cendres. Aujourd’hui, elle écrit des romans. La nature est très présente dans son double parcours d’artiste et d’écrivain.

 

Samedi 2 mars de 17h30 à 19h

Têtes des fous : les visages de la folie dans l’art et la littérature

Bibliothèque Humaniste auditorium

Conférence littéraire de Claire et d’Erick Cakpo. Erick Cakpo enseigne l’histoire des religions à l’Université de Metz-Lorraine. Son épouse Claire est agrégée de lettres modernes

 

Dimanche 3 mars, de 10h à 11h

Bibliothèque Humaniste

Dans la salle des chercheurs, présentation interactive d’un livre rare du trésor de la Bibliothèque Humaniste par Laurent Naas, responsable scientifique des collections.

Réservations : 03 88 58 07 20


Dimanche 3 mars 14h30 à 16h30 :  Lecture perpétuelle... de deux heures

Bibliothèque Humaniste auditorium

Des auteurs de Littér’Al se succèdent pour lire des courts extraits de leurs travaux, tous choisis pour leur côté... déjanté. Interludes musicaux par le saxophoniste Léonard Kretz.

 

Entrée libre à toutes les manifestations

Infos : secretariat@litterature-alsace.com

www.litterature-alsace.com

 

 

L’Académie d’Alsace à Dijon
Une délégation alsacienne était présente samedi 17 mars à Dijon pour la rencontre des cinq Académies de l’Est.

Sur le thème « Parcs et jardins d’agrément », notre jeune intervenante, Cécile Roth Modanese, a fait une intervention très remarquée portant notamment sur les enjeux de la sensibilisation du grand public à un patrimoine naturel qui n’est pas que décor. Nous en mettrons bientôt en ligne un compte-rendu.
La prochaine réunion inter académique aura lieu le 27 avril 2019 à l’invitation de l’Académie nationale de Metz.

 

 

Gabriel Braeuner et les Amis de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat annoncent un programme de conférences :


Premier semestre 2019

A l’auditorium de la Bibliothèque Humaniste, entrée rue de l’Église :

 

Mardi 22 janvier à 18h30, Frère Rémy Vallejo : Maître Eckhart, de la prédication aux béguines de la vallée du Rhin au procès d ’Avignon.

 

Mardi  26 février à 18h30, Alain-Julien Surdel : «Méfie toi du Lorrain» , la croisade du duc Antoine de Lorraine contre les paysans révoltés d ’Alsace.

 

Dimanche 10 mars à 16h : Freddy Raphaël, Les   Juifs   d ’Alsace-Lorraine   de   1870   nos jours.

 

Jeudi 28 mars à 18 h30 dans le cadre de «Friehjohr fér unsiri Sproch »,Gabriel Braeuner : S’ wichtigste von de Gschischt vum Elsass in re knàppe Stund.

 

Mardi 2 avril à 18h30, Abdennour  Bidar : Grands traits historiques de l’humanisme en Occident.

 

Jeudi   11   avril   à   18h30,  Anne   Hélène   Dollé   :  Beatus   Rhenanus   étudiant   :   la   culture humaniste à Paris au début du XVIe siècle.

 

Mardi 16 mai à 18h30, Matthieu Arnold : La Réforme, fille ingrate de l’humanisme ? Les exemples de  Martin Luther et de Martin Bucer.

 

Jeudi 20 juin à 18h30, Elsa Kammerer : L’humanisme européen de la Renaissance, enjeux et relectures.

 

Jeudi 27 juin à 18h30, Alexandre Faure :  la Fiction dans l’histoire : le roman La colline aux corbeaux.

 

 

Signature d'une charte de coopération avec le Pôle Science & Culture Alimentaire d'Alsace

Le mardi 20 mars 2018 (10 h), à Strasbourg, Salon professionnel de l'Equipement, de la Gastronomie, de l'agroalimentaire, des services et du tourisme EGAST)

Aux côtés de partenaires tels que les universités, le rectorat, l'Association régionale des industries agro-alimentaires d'Alsace, l'Inra, et quelques autres, l'Académie d'Alsace signera  une charte de coopération le 20 mars 2018 au Salon EGAST, à Strasbourg.

L'objet de ce Pôle Science & Culture Alimentaire d'Alsace, sous la tutelle de la Fondation Science & Culture Alimentaire de l'Académie des sciences, est de réunir les publics de la région autour du fait alimentaire, de les réconcilier éventuellement, et de susciter des travaux qui contribueront au développement régional, en matière d'alimentation.

 

 

Rencontre des Académies de l’Est

Dijon, le 17 mars 2018

Chaque année, cinq Académies de l’Est de la France (Besançon, Dijon, Nancy, Metz, Alsace) organisent pour leurs membres une journée de rencontre sur un thème choisi.

Cette année, samedi 17 mars, c’est l’Académie de Dijon (créée en 1725) qui accueille, autour du thème « Parcs et jardins d’agrément », qui annonce le printemps.

Visites et conférences sont au programme de ce rendez-vous annuel placé aussi sous le signe de la convivialité, d’où le nom de « Journée Bonheur » que lui a donné Christiane Roederer, présidente d’honneur de l’Académie d’Alsace et initiatrice de cette manifestation.
La participation alsacienne prendra la forme d’une intervention de Cécile Roth-Modanese, doctorante en histoire contemporaine à l’Université de Haute-Alsace, animatrice de l’architecture et du patrimoine, sur le thème « La valorisation des parcs et jardins, de la théorie aux travaux pratiques : quelques exemples en Sud-Alsace ».

 

 

 Séance de travail sur le projet Agora

13 mars à Mulhouse (Association Epices)

 

 

Réunion du Comité

Le samedi 3 mars 2018, à Colmar (Musée Unterlinden)

Sélection de nouveaux membres

 

 

 

La société d’histoire d’Ensisheim invite Philippe Jéhin à donner  le mardi 26 février à 20 h 15 à la Régence d’Ensisheim une  conférence « la forêt, un espace vital, le regard d'un historien"

A l'aube du XXIe siècle, la forêt retrouve un certain intérêt écologique, économique et surtout peut-être récréatif. Pendant des siècles, elle joua un rôle vital pour toutes les catégories sociales. On pourrait ainsi parler d'une société de la forêt tant en ville qu'à la campagne. Aussi n'est-il pas surprenant qu'elle constituât un enjeu majeur et une source de multiples conflits d'usage.

 

 

La société d’histoire du bailliage de Rouffach invite Philippe Jéhin à donner  le vendredi 22 février à 20 h 00 à l'ancien Hôtel de Ville une  conférence "Les animaux ont aussi une histoire : le destin de trois espèces au fil des siècles en Alsace".

Depuis la parution de l'ouvrage de Robert Delort, Les animaux ont une histoire (1984), les historiens se penchent sur les rapports entre l'Homme et la faune dans les siècles passés. L'évocation de trois espèces historiquement présentes en Alsace permet de voir l'évolution de la perception de la faune dans la population à travers le temps.

 

 

Nicolas Mengus publie

La Nef de Vénus. Erotisme et Mauvais Œil dans l’Est de la Gaule et l’Empire romain, Bernardswiller, 2018

 

 

La société d’histoire d’Ensisheim invite Jean-Marie Nick à donner mardi 29 janvier à 20 h 15 à la Régence d’Ensisheim une  conférence « D’un donjon d’Alsace à l’autre ».

Carrés, pentagonaux, cylindriques, les donjons peuvent, dans certains cas, servir de résidence. Dans d'autres, ces beffrois montagnards sont réduits à leur plus simple expression : des tours totalement inhabitables, ultimes refuges en cas d'attaque, ou symbole de la puissance seigneuriale.

Le montage numérique proposera tout d'abord une approche architecturale de ces puissantes constructions, qui ont survécu au démantèlement des forteresses médiévales, avant d'offrir aux spectateurs un rapide tour d'horizon, de Wissembourg à Bâle, de ces magnifiques signaux de montagne, vus par certains artistes (dont des reconstitutions récentes) ou représentés sur des photographies anciennes.

 

 

Conférence de Gabriel Braeuner au Centre culturel Alacien, le vendredi 11 janvier à 18h30
Humanismus un Humaniste in Schlettstadt un im Elsass am End vom Mittelalter un am Anfang vun de Renaissance Zitt,
(en dialecte)

On peut parler de tout en dialecte, même des humanistes et de l’Humanisme in Schlettstatt un im Elsass.

Gabriel Braeuner brossera en dialecte le paysage de l’humanisme en Alsace au XVIe siècle.
Centre culturel alsacien/Elsässiches Kulturzentrum
5 boulevard de la Victoire - 67000 Strasbourg
03 88 36 48 30 - ouvert du lundi au vendredi de 15 h à 18 h, samedi selon programme
www.culture-bilinguisme.eu
www.centre-culturel-alsacien.eu

 

 

Le Musée Historique de Mulhouse a invité Jean-Marie Nick à donner une conférence sur le thème « Les Waldner au temps des châteaux forts ».

Cette projection commentée, qui aura lieu le jeudi 10 janvier à 18 h 30 au musée, place de la Réunion à Mulhouse, a été spécialement préparée pour être donnée dans le cadre de l’exposition actuellement visible sur place et intitulée, Les Waldner de Freundstein, une famille chevaleresque de Haute-Alsace.

Entrée gratuite, mais réservation conseillée au 03.69.77.77.90 ou en envoyant un message à edith.saurel@mulhouse-alsace.fr.

Cette conférence sera à nouveau donnée dans le cadre des « Vendredis culturels » de l’Université Populaire du Rhin, le vendredi 1er février, à 15 h, à la Cours des Chaînes, rue des Franciscains, à Mulhouse.

 

 

Robert Werner dans Gedichterstrüss : un bouquet poétique et musical en alsacien produit par l'Office pour la Langue et les Cultures d’Alsace et de Moselle (OLCA)

Gedichterstrüss : bouquet de poésies, en alsacien - est un florilège de près de 32 poèmes écrits par des auteurs contemporains de tous âges. Dans la diversité des thèmes et des intonations, ces textes alternent entre profondeur et légèreté.

Ils sont lus par la voix chaleureuse et rythmée de Robert Werner, journaliste et écrivain alsacien. Grand amoureux de sa langue maternelle, il est à l’origine de ce CD dont il a sélectionné les textes. Parmi les auteurs, on retrouve Brigitte Antz, Ronald Euler, Adrien Fernique, Florence Herr, Colette Holder de Marcillac, Maurice Laugner, Pascal Lorentz, Monique Maitte et Gérard Leser, Alphonse Meyer, Jean-Christophe Meyer, Sylvie Reff, Serge Rieger, Louis Roesch, Yves Rudio, Peter Scholler, Barbara Stern, Michel Streckdenfinger, Bernard Weinhard et Bernard Wurtz.
La poésie s’entremêle harmonieusement à la musique, grâce à une composition originale de Sylvain Marchal, conseiller artistique et chef d’orchestre. Pour sa création musicale, il a utilisé quelques fragments empruntés au répertoire traditionnel alsacien, qu’il a tantôt cités, tantôt détournés. Subtilement dosée, elle constitue un guide musical pour l’auditeur.

L’interprétation de l’œuvre a été confiée à un ensemble musical composé de onze musiciens talentueux sous la direction de Miguel Etchegoncelay, chef d’orchestre au Conservatoire de Strasbourg et à l’Académie supérieure de musique.

Ce projet a vu le jour grâce au soutien de France Bleu Elsass, du Crédit Mutuel et de la Ville de Saint-Louis.

https://www.olcalsace.org/fr/actualite/gedichterstruss-un-bouquet-poetique-et-musical-en-alsacien

 

 

A propos du passé industriel prestigieux de Mulhouse et de la région du Rhin Supérieur.

 

Un film réalisé en 1997 avec des professionnels de "STUMM-Film" de Böblingen (près de Stutgart) pour le compte de l'Ecole de Chimie de Mulhouse a été mis en ligne.

Prière de cliquer sur http://www.canalc2.tv/

puis sur 2011, puis sur juin.

On voit apparaître le titre du film "Le développement de la chimie dans l'espace du Rhin Supérieur entre 1850 et 2000".

(durée: 20 minutes) dans un excellent français

(traduit de l'allemand dans les studios de "STUMM-Film).

 

 

Vient de paraître
Gérard Leser vient de faire paraitre trois nouveaux ouvrages:
Hauts lieux de légendes en Alsace, Éditions  Gisserot, 2018, avec Benoit Schlussel,

Histoires, légendes et récits de Turckheim et alentours, société d'histoire et d'archéologie Wickram de Turckheim, 2018
Noël en Alsace, rites, coutumes et croyances, nouvelle édition revue et augmentée, Éditions Degorce, 2018

 

 

Festival "La vallée des contes", du 5 au 20 octobre 2018

19e édition, présidé par Gérard Leser
« Contes de paix sur notre terre, contes d’amour de par les mers »

Créé  en  1999  le  festival  de  «  La  vallée  des  contes  »  fête  cet   automne   sa   19°   édition,   bel   exemple   de   ténacité,   d’engagement et de passion. Son lieu d’origine et d’ancrage est Munster. Entièrement porté par une équipe de bénévoles, présent  dans  diverses  communes  de  la  vallée  (Eschbach-au-Val,  Breitenbach,  Soultzbach-les-Bains),  il  prend  racine  à   Turckheim.   Il   est   résolument   tourné   vers   toutes   les   générations.  Les  salles  où  se  déroulent  les  spectacles  sont  gratuitement  mises  à  disposition  par  les  communes.
Cette  année  encore  les  élèves  de  l’école  primaire  et  du  
lycée  de  Munster  sont  invités  à  des  spectacles  qui  sont  
spécialement programmés pour eux. Les aînés ne sont pas
pour autant oubliés : en effet la maison de retraite « Foyer du
Parc » accueillera une séance de contes et de légendes qui
leur sont dédiés.
Une  soirée  conviviale  se  déroulera  à  la  ferme-auberge  de  
Christlesgut, au-dessus de Breitenbach, et nous retournons
à  la  cave  coopérative  de  Turckheim  pour  une  rencontre  
festive  entre  contes,  vins  et  fromages.  Un  conte  biblique  
est  proposé  dans  la  belle  chapelle  Sainte  Catherine  de  
Soultzbach-les-Bains, il sera précédé d’une visite guidée de
la jolie cité médiévale, par Rolande Megnouche.
La vallée des contes est le Festival de l’automne du Mìnschtertàl
!
Patrice  de  la  Tour  du  Pin  disait  qu’ un  pays  sans  légendes  est  condamné à mourir de froid !  Alors réchauffons-nous ensemble en  écoutant  les  contes  et  légendes  issus  du  patrimoine  oral  des  peuples  et  des  cultures  du  monde,  car  ils  nous  racontent les joies, les peines et les mystères de la Vie, et de la rencontre avec l’Autre.
Cette  année  2018  est  aussi  celle  de  la  commémoration  de l’armistice  du  11  novembre  1918  qui  mit  fin  à  la  Première  Guerre mondiale, immense catastrophe pour l’Europe, qui a broyé tant de vies. D’où la couleur rouge de notre brochure et de notre affiche. Et ce souhait de paix entre les hommes, doit aussi être complété par le souhait de paix avec tous les vivants, selon la pensée éthique d’Albert Schweitzer, homme de Gunsbach et citoyen du monde.

www.valleedescontes.org

 

 

Vient de paraître :

Jean-Michel Jeudy, Tutoyer le ciel

Jean-Michel Jeudy a eu et a plusieurs vies, dont celle de restaurateur aux Etats-Unis. Sa vraie passion est l’écriture, la poésie. Douze ouvrages publiés en douze ans ! Son dernier opus, Tutoyer le ciel, déroule un ensemble de poèmes qui honorent la nature et la vie, captent les bonheurs et les éblouissements. L’ancien président de la Société des écrivains d’Alsace, membre de notre Académie, distille une philosophie de la paix et de la joie.

« Partir à l’aventure / Garder nos yeux de gamins / Délavés par les fous rires et les chagrins »  www.lesjeudy.net

 

 

14 septembre, à Guebwiller

Dans le cadre des rendez vous organisés par le "Pays d'art et d'histoire" de Guebwiller et de sa région, à l'occasion des Journées européennes du patrimoire, Jean-Marie Nick donne, le vendredi 14 septembre, à 19 heures, une conférence projection "Le Hugstein et les châteaux des princes-abbés de Murbach, dans l'amphithéatre de la Communauté de communes de la région de Guebwiller (1 rue des Malgré-Nous, Guebwiller).
Entrée gratuite.

 

 

7 juillet 2018 à 20 h

Dans le cadre de ses activités, l'association des "Amis des Verriers" de Wildenstein accueille ce samedi 7 juillet, à 20 h, à la salle multifonctions de Wildenstein, Jean-Marie Nick, pour une projection commentée sur le château fort du Hugstein et les autres châteaux des princes-abbés de Murbach, dont Wildenstein forteresse liée à l'histoire de la principauté abbatiale.

Le conférencier, journaliste honoraire et président délégué de l'association «Pro Hugstein», présentera à cette occasion un tout nouveau montage de diapos numériques. Il parlera tout d'abord du château fort du Hugstein, une des ruines médiévales de montagne les plus importantes de l'arrondissement de Thann-Guebwiller et, selon l'historien et universitaire guebwillerois Georges Bischoff, «(la) pièce maîtresse du dispositif de défense mis en place au 13e siècle par les abbés de Murbach».

Après une présentation générale du site, il évoquera le passé du Hugstein, l'architecture de cette burg solide et bien conçue et des travaux en cours. Il évoquera enfin, les autres châteaux forts abbatiaux de ce dispositif de défense, tous construits, directement ou indirectement, à l'initiative des princes-abbés, dont – entre autres forteresses – Hohrupf, Burgstall de Guebwiller, la motte de Bergholtz, Freundstein, le Friedberg, le Stœrenbourg et, bien sûr, Wildenstein.

Conférence tout public. Entrée gratuite.

 

 

À paraître en juin

Gabriel Braeuner, Au cœur de l’Europe Humaniste, le génie fécond de Sélestat, photographies de Dominique Pichard, préface de Georges Bischoff, Éditions du Tourneciel, Collection l’Esprit d’un lieu, 248p (parution juin)

 

 

Le 23 juin, ouverture de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat (BHS)

La Bibliothèque Humaniste est sur le point d’ouvrir, le 23 juin. « Abeilles laborieuses », nos collègues de la BHS, qui sont aussi nos amis, s’affairent pour vous offrir un magnifique écrin pour les prestigieuses collections de la Bibliothèque Humaniste. Dans notre jargon, nous l’appelons encore la Nouvelle Bibliothèque Humaniste, le temps des travaux et pour peu de temps, j’espère. Avant qu’elle ne redevienne ce qu’elle a toujours été : la Bibliothèque Humaniste de Sélestat.

 

 

Le 15 juin, Jean-CLaude Gall ambassadeur du réseau Alumni de l'Université de Strasbourg

Lors de la Nuit Alumni qui s'est déroulée dans le cadre de l'aula du Palais universitaire de Strasbourg, Jean-Claude Gall a été nommé ambassadeur du réseau Alumni de l'Université de Strasbourg pour l'année 2018-2019.
Le réseau Alumni qui compte près de 20 000 membres, assure le lien entre étudiants, diplômés, doctorants et personnel de l'Université et les seniors issus de ses rangs, engagés dans un parcours professionnel.

 

 

1er juin : Sixième Concours international de Cuisine note à note, organisé par Hervé This

La finale du concours se tiendra à AgroParisTech, en amphithéâtre Tisserand.

Entrée libre

 

 

Jeudi 31 mai & vendredi 1er juin 2018 : l'Université de Haute Alsace et l'Association Epices (Isabelle Haeberlin) organisent les Premières rencontres « Cuisine - Éducation - Insertion » : « Les cuisines en partage »
«  Dis-moi  ce  que  tu  manges et je te dirai d’où tu viens »

Nos    manières    de    nous    alimenter    nous   renseignent,  déjà,  sur  :  nos  environnements,  
notre  culture,  nos  modes  d’éducation,  bref  nos  us  et  nos  coutumes.  La  cuisine  est  un  cœur de la maisonnée, et la salle à manger un lieu  d’hospitalité  et  de  palabres.  Apprendre  à  cuisiner,  dès  le  plus  jeune  âge,  est  une  leçon  de vie et aide à grandir, à gagner en autonomie et   responsabilité.   Offrir   à   manger   participe   des solidarités les plus élémentaires.   Enfin, la cuisine,  par  bien  des  aspects,  se  révèle  espace  privilégié d’éducation et d’insertion.
L’école de cuisine Épices envisage d’étendre son activité  en  créant  l’Institut  Haeberlin  qui  offrira  des  formations  en  hôtellerie  restauration  mais  sera   également   un   lieu   de   recherche.   Ces   premières  rencontres,  organisées  par  l’Ifcaad, Épices et l’Université de  Haute Alsace,  s’inscrivent  dans l’objectif de cet institut.

Voir http://www.ifcaad.fr/colloque-2018.html

 

 

31 mai 2018 : Présentation dédicace et exposition  de photographies

La Bibliothèque de la Wantzenau présente, jeudi 31 mai à 17 heures, la présentation dédicace de l'ouvrage
Tutoyer le ciel,
de Jean-Michel Jeudy
avec l'exposition de photographies de Françoise Jeudy-Krantz
Du 31 mai au 16 juin 2018

 

 

Jeudi 24 mai à 18 heures : Conférence de Gabriel Braeuner : rasme de Rotterdam et Beatus Rhenanus de Sélestat, une amitié rhénane !

Les Amis d’Edmond Gerrer, en collaboration avec la Société d’histoire et d’archéologie de Colmar et les Amis de la Bibliothèque de Colmar ont le plaisir de vous inviter à la conférence publique.

Au Pole média culture Edmond Gerrer, place du 2 février à Colmar

Ils ont été amis proches et collaborateurs. Érasme de Rotterdam et Beatus Rhénanus de Sélestat ont marqué l’histoire de l’humanisme dans la première moitié du XVIe siècle. Le premier, qu’on appellera plus tard, le prince des humanistes, et qui régnait alors sur la République des lettres, avait trouvé dans le second un collaborateur érudit, philologue patenté, historien éminent et surtout un ami véritable. Il en fera même un ami très cher, « un ami vraiment pythagoricien, je veux dire une seule âme ». On croirait entendre Montaigne parler de La Boétie. Leur relation, qui eut Bâle pour cadre mais aussi Strasbourg et Sélestat, est une belle page de l’humanisme rhénan. Elle englobe en même temps les tourments d’un siècle qui vit la Guerre des Paysans et la Réforme protestante ébranler les fondations de la société médiévale.
La réouverture et le réaménagement de la Bibliothèque humaniste de Sélestat, en juin 2018, illustreront largement cette séquence importante de l’histoire de notre région où l’Alsace était à la fois un foyer intense de l’humanisme allemand et un lieu de débat et d’expérimentation de la Réforme protestante.

 

 

Jeudi 17 mai 2018 : conférence de Georges Bischoff

A 18 h 30 à L’Évasion-Espace d’échanges culturels, 1 rue du Tabac à Sélestat, conférence publique organisée par les Amis de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat

Georges Bischoff, membre de l'Académie d'Alsace : Le siècle de Gutenberg, Strasbourg et la révolution du Livre, La Nuée Bleue, 2018, 358 p.

Historien de la fin du Moyen Âge et du début des Temps modernes, Georges Bischoff travaille principalement sur les relations entre le pouvoir la culture et la société dans les pays de l’ancienne Lotharingie (institutions, concurrences, savoirs) et sur la culture matérielle dans ce même espace. Ses problématiques se sont élargies dans le temps, en prenant en compte la mémoire et l’imaginaire qui sont le ressort d’une réactualisation, d’une réappropriation et d’une instrumentalisation du passé. Il est particulièrement sensible à la mise en scène du patrimoine historique du Grand Est et des régions voisines
Le siècle de Gutenberg est le sujet de son dernier ouvrage paru aux éditions de la Nuée bleue en 2018.
Cet ouvrage traite de la révolution culturelle qui s’est produite entre l’invention de la typographie à Strasbourg et à Mayence, entre 1440 et 1450 et le séisme religieux provoqué par Martin Luther entre 1517 et 1527.
Le héros de cette histoire est le livre imprimé. Les humanistes en sont les hérauts et Sélestat en est le temple.
*
Georges Bischoff est professeur émérite d’histoire médiévale à l’Université de Strasbourg. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence dont, notamment, La Guerre des Paysans (la Nuée Bleue, 2010) et d’un décapant Pour en finir avec l’histoire d’Alsace (Éditions du Belvédère, 2015).
Le livre de Georges Bischoff, Le siècle de Gutenberg, pourra être acheté sur place et l’auteur procèdera à une séance de dédicace à l’issue de la conférence.

 

 

14 mai, conférence de Marie-Laure de Cazotte : Littérature et psychanalyse

Rencontre avec notre consœur Marie-Laure de Cazotte à l’occasion de la parution de « Mon nom est Otto Gross » (Albin Michel), roman biographique sur un médecin autrichien au destin fantasque et tragique, un des pionniers de la psychanalyse.

Librairie Kleber, Strasbourg.

 

 

4 mai Prix Goncourt de la poésie 2018
Gérard Pfister, membre de l'Académie d'Alsace et directeur des Editions Arfuyen, est heureux d'annoncer qu'Anise Koltz (dont l'ensemble des oeuvres sont publiées aux Editions Arfuyen) vient de recevoir le Prix Goncourt 2018 de la poésie. Il est remis le 4 mai chez Drouant.

Pour plus d’information sur l’œuvre d’Anise Koltz : http://www.arfuyen.fr/koltz.html

 

Parus en mai

Ils sont enfin parus, les très attendus Actes du Colloque Beatus Rhenanus (1485-1547) et une Réforme de l’Église, Engagement et Changement qui s’était déroulé à Strasbourg et à Sélestat du 5 au 6 juin 2015. L’éditeur en est BREPOLS, situé à Tournai en Belgique, qui avait déjà édité le volume I (15016-1517) de la Correspondance latine et grecque de Beatus Rhenanus de Sélestat en 2013.

Hommage donc, à travers cette nouvelle publication, à James Hirstein, membre de l'Académie d'Alsace, l’érudit spécialiste de Beatus Rhenanus qui, une nouvelle fois, nous a livré une contribution essentielle à l’histoire de l’humanisme et de la Réforme en Alsace, mais aussi à l’histoire de notre ville à travers le portrait riche et contrasté de Beatus Rhenanus qui décidément a encore beaucoup de choses à nous dire.

Merci aussi aux « régionaux de l’étape » qui ont participé à ce remarquable ouvrage par la qualité de leurs contributions : Marie Odile Burckel, également membre de notre comité, Chantal Marchand de Châtenois et Laurent Naas, notre responsable scientifique des collections de la Bibliothèque Humaniste et également membres de l'Acdémie d'Alsace

 

4 mai 2018, conférence par Pierre Fluck à Blienschwiller

Le vendredi 4 mai 2018, 20 h, salle des Fêtes de la Mairie :

"Ces peuples migrateurs qui ont “fait” l’Alsacedepuis la Préhistoire…"

 

21 et 22 avril : 14e Salon du livre de Marlenheim
Gabriel Schoettel est un des organisateurs du Salon du Livre qui se tient les 21 et 22 avril 2018 de 10h  à 18h à Marlenheim.

Le thèse est "d’ici...       et d’ailleurs"
Centre culturel et sportif
« Les Roseaux » - MARLENHEIM
Entrée libre
www.salonlivremarlenheim.wordpress.com

 

 

3 mars. Nouveaux membres de l'Académie d'Alsace
Le comité de l’Académie d’Alsace, réuni le 3 mars 2018, a nommé six nouveaux membres.


Section Sciences de la nature
Robert Anton, professeur honoraire des Universités, ancien directeur du laboratoire de
pharmacognosie à la Faculté de Pharmacie de Strasbourg (parrain : Hervé This).
Marie-Claire Cadeville, physicienne, directeur de recherche émérite à l’IPCMS, engagée dans
l’association nationale Femmes et Sciences (parrain : René Voltz).


Section Sciences de l’homme
Jean Hurstel, ancien chef d’entreprises de négoce de vins et d’industries alimentaires, président du
Parlement de Musique (marraine : Marie-Laure Freyburger).


Section Belles-Lettres
Simone Morgenthaler, écrivain, animatrice de radio et de télévision (marraine : Christiane Roederer).
Jean-Louis Schlienger, médecin, écrivain, professeur honoraire de la faculté de médecine de
Strasbourg, président de l’Institut européen de l’éthique alimentaire (parrain : Bernard Reumaux).
Robert Werner, grand reporter, écrivain, membre correspondant de l’Académie des Beaux-Arts
(parrain : Bernard Reumaux).

 

14 mai : Littérature et psychanalyse, à la librairie Kléber à Strasbourg :

Rencontre avec Marie-Laure de Cazotte à l’occasion de la parution de « Mon nom est Otto Gross » (Albin Michel), roman biographique sur un médecin autrichien au destin fantasque et tragique, un des pionniers de la psychanalyse. Elle dialoguera avec la psychanalyste Brigit Soubrouillard, présidente du Centre européen d’études jungiennes.

 

 

4 mai 2018, conférence par Pierre Fluck à Blienschwiller

Le vendredi 4 mai 2018, 20 h, salle des Fêtes de la Mairie :

"Ces peuples migrateurs qui ont “fait” l’Alsacedepuis la Préhistoire…"

 

 

 

4 mai, Conférence de Pierre Fluck

A Blienschwiller, le vendredi 4 mai 2018, 20 h, salle des Fêtes de la Mairie

Ces peuples migrateurs qui ont “fait” l’Alsace
depuis la Préhistoire…

 

Qui était l’Alsaticopithecus, ce tout premier Primate, trouvé dans les formations géologiques de Bouxwiller (50 millions d’années !) ? Que nous enseigne le bestiaire de Voegtlinshoffen, composé de loups, d’hyènes, d’ours et de lions tombés d’une falaise ? Qui était l’Homme d’Eguisheim, ce nomade qui au Paléolithique passa le Rhin avec sa tribu ? À la suite de ces premières incursions exploratoires, on abordera l’arrivée des civilisations néolithiques, ces envahisseurs venus du Danube. Et lorsque se présenteront les barbares qui firent chanceler l’empire romain, nous rechercherons les racines mêmes de la langue de l’Alsace… L’obscure époque qui succède à ces événements nous positionnera face au mystérieux « mur païen » du Mont Sainte-Odile. À l’époque de la Sainte, cette étendue géographique d’entre Vosges et Rhin était-elle unifiée ?
On assistera plus tard à la montée en puissance des Habsbourg, aux migrations économiques du “siècle de l’argent”, à l’agonie de la Guerre de Trente Ans et au repeuplement d’une Alsace exsangue. À ce propos, l’Alsace était-elle « française » à l’issue du traité de Westphalie ? Comment pourrions-nous objectivement qualifier l’identité alsacienne ? L’Alsace des géologues n’est pas celle des géographes, qui à son tour n’est pas celle des historiens, ni celle des ethnologues !
Le point de vue d’un archéologue doublé d’un géologue et d’un historien.

 

Pierre Fluck est docteur-ès-Sciences, professeur des Universités, membre de l'Institut Universitaire de France, membre de l’Académie des Sciences, Arts et Lettres d’Alsace.

 

 

14e Salon du livre de Marlenheim
Gabriel Schoettel est un des organisateurs du Salon du Livre qui se tient les 21 et 22 avril 2018 de 10h  à 18h à Marlenheim.

Le thèse est "d’ici...       et d’ailleurs"
Centre culturel et sportif
« Les Roseaux » - MARLENHEIM
Entrée libre
www.salonlivremarlenheim.wordpress.com

 

 

Marie-Laure de Cazotte publie un livre intitulé Mon nom est Otto Gross.

 

Notre consoeur, que l’Académie d’Alsace avait couronnée de son Grand Prix 2015 pour le très remarqué « A l’ombre des vainqueurs » avant de l’admettre en son sein,  signe un roman-biographie consacré au grand oublié de la psychanalyse  : le neurologue Otto Gross (1877-1920). 

Gross fut un des pionniers de la psychanalyse, anarchiste et fondateur du « mouvement érotique », inspirateur des dadaïstes. Sa vie engagée, turbulente, fracassée revit grâce à la plume alerte et sensible de Marie-Laure de Cazotte.

Editions Albin Michel

 

 

« Le siècle de Gutenberg », par Georges Bischoff

 

Véritable « Silicon Valley » de l’Europe au milieu du XVe siècle, la région du Rhin supérieur a vu la naissance et l’essor d’une technique qui allait révolutionner le monde : l’imprimerie.

C’est à Strasbourg que Gutenberg a mis au point, dans les années 1440, l’impression par caractères mobiles, avant de s’installer à Mayence.

C’est à une plongée dans ce monde bouillonnant, picaresque parfois, que Georges Bischoff, professeur émérite d’histoire médiévale à l’Université de Strasbourg, nous convie, avec son sens de la fresque et son souci du détail révélateur.

Editions La Nuée Bleue

 

 

 

Aux origines des industries chimiques et pharmaceutiques dans la RegioTriRhena : un article de Jacques Streith

 

Le chancelier de l’Académie d’Alsace, Jacques Streith, ancien professeur à l’Ecole de Chimie de Mulhouse et chargé de mission RegioTriRhena, vient de publier en ligne sur le site du prestigieux éditeur anglo-néerlandais Elsevier un passionnant article consacré à l’histoire interpénétrée des industries chimiques du Sud-Alsace depuis le XVIe siècle et de la pharmacie bâloise, en lien notamment avec l’Ecole de Chimie de Mulhouse, la région métropolitaine de Bâle devenant le principal hub pharmaceutique d’Europe.

Alors que la recherche fondamentale est une tradition ancienne à l’université de Bâle, la recherche appliquée instaurée depuis 1854 à l’École de chimie de Mulhouse lui a permis d’accompagner le développement de la Regio transfrontalière TriRhena.

 

RegioTriRhena. Chemical and pharmaceutical industries and the Mulhouse Chemistry School, in Comptes Rendus Chimie
Volume 21, Issue 2, February 2018, Pages 131-151

 

 

 

Un colloque Vin et altérité à Mulhouse

En octobre 2018

 

Les plaisirs (et dangers !) de la chère habitent les réflexions de notre époque. Et le vin tient une place toute paraticulière sur nos tables. Que peuvent apporter les sciences humaines et sociales ?

Un colloque universitaire, les 18 et 19 octobre à Mulhouse, sous le titre « Le vin de l’autre », propose d’analyser le vin, jusque dans ses déplacements et ses errances, comme vecteur d’une identité régionale. Si le vin est aussi étroitement associé à l’image de l'Alsace, c’est parce qu’il est médium de séduction et de transfert, ce qui lui confère, en tant qu’objet scientifique, un intérêt très large.

L'objectif du colloque, que notre confrère Michel Faure contribue à organiser, est de mettre en réseau des connaissances sur le vin issues de différentes cultures disciplinaires.

Renseignements : sonia.goldblum-krause@uha.fr

 

 

 

Conférence de Gabriel  Braeuner
Jeudi 19 avril 2018 février  2016 à 18h30  à L’EVASION-Espace d’échanges culturels,
1, rue du Tabac à Sélestat


Histoire-Evasion
Dans le cadre du cycle de conférences d’histoire, organisé par l’Association des Amis de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat avec L’ ESAT L’EVASION de Sélestat et Friehjohr fir unseri Sproch, nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence  publique Humanismus un Humaniste in Schlettstadt un im Elsass am End vom Mittelalter un am Anfang vun de Renaissance Zitt, par/ durrich Gabriel  BRAEUNER
Jeudi 19 avril 2018 février  2016 à 18h30  à L’EVASION-Espace d’échanges culturels,
1, rue du Tabac à Sélestat


Tout est possible en Alsacien, même parler des Humanistes et de l’Humanisme in Schlettstatt un im Elsass. Yes we can, pardon ja m’r kénne  un sogar uff Strossburjer Ditsch,  Personne  n’est parfait ! Also wenn’r a bissel Zitt hànn, kumme  numme durrisch.  Ihr wére guet empfange, es sich gratis un ihr lehre noch ébbs dezue. Venez nombreux, amenez des amis  wu ihre Muedersproch noch nïtt vergesse hànn.  Un vergesse nïtt, schriewe es uff de Kalender, am 23 Juni, eréffne m’r unseri nej Humaniste Bibliothek vun Schlettstatt. Ihr sin herzlich ingelàde
*
Ancien archiviste,  puis directeur des affaires culturelles et enfin  Directeur général adjoint des services de la ville de Colmar, Gabriel BRAEUNER  est actuellement le président de l’Association des Amis de la Bibliothèque humaniste de   Sélestat, vice-chancelier de l’Académie des Sciences, Lettres et Arts d’Alsace et viceprésident  de  l’association  Litter’AL Auteurs  d’Alsace.  Il  préside  également  la  commission  d’histoire  trans-frontalière de La Fédération des Société d’histoire d’Alsace d’Alsace. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres sur l’histoire d’Alsace dont Pfeffel, l’européen (1994), Colmar, l’esprit d’une ville (2011), l’Alsace au temps du Reichsland, un nouvel âge d’or culturel ? (2013). Il a écrit en 2016 La Belle Inconnue, Nouvel Eloge de Sélestat, Editions du Tourneciel, 2016 ainsi que, la même année, chez le même éditeur, Colmar sur le bout des doigts  avec l’aqua relliste Guy Ritzenthaler. En juin 2018, à l’occasion de la réouverture de la Bibliothèque humaniste, paraitra un nouvel ouvrage de sa plume, illustré par des photographies de Dominique Pichard, et préface par Georges Bischoff   Au coeur de l’Europe humaniste, le génie fécond de Sélestat, toujours aux Editions du Tourneciel.

 

 

 

19 janvier 2018 : une conférence de Jean-Marie Valentin

 

Maurice Betz (1898-1946) écrivain alsacien, traducteur et médiateur

 

Colmarien, Maurice Betz vécut entre les deux cultures française et allemande. Poète et écrivain, il donne un livre de souvenirs Rouge et Blanc (1923), avant de se distinguer par une intense activité de traducteur d'auteurs allemands, notamment de Rilke, Thomas Mann et Nietsche. Après la 2e Guerre mondiale, il publie L’Alsace perdue et retrouvée, nouvelle anthologie sur son pays natal.

 

Vendredi 19 janvier  à 18h30 au Centre culturel alsacien, 5 boulevard de la victoire à Strasbourg.

 

 

 

 

6 janvier 2018 : élection de nouveaux membres :

 

Pantxika Béguerie-De Paepe, directeur et conservateur en chef du musée Unterlinden, Colmar


Bernadette Faller, médecin, membre d’associations culturelles, Colmar


Isabelle Haeberlin, enseignante, présidente de l’association Epices à Mulhouse (création d’une école de cuisine pour l’éducation au goût, ateliers d’insertion, formation pour demandeurs d’emploi), Illhaeusern


Mir Wais Hosseini, chimiste, professeur à l’Université de Strasbourg, directeur du Laboratoire de tectonique moléculaire


Richard Kleinschmager, géographe et politologue, professeur honoraire et ancien vice-président de l’Université Louis-Pasteur de Strasbourg


Paul-Philippe Meyer, musicologue et musicien, Université de Haute-Alsace et Université de Strasbourg, Issenheim


Hervé This, physicochimiste à AgroParisTech (INRA), inventeur de la gastronomie moléculaire, Paris et Kientzheim


Leur admission a été validée par le comité de l’Académie d’Alsace le 6 janvier 2018.

 

 

 

L'Edito


Vulgarisation ?
Le mot rebute souvent. Mais la réalité émerveille.
Car telle est la fonction et l’honneur des professionnel

s de la transmission, qu’ils soient intellectuels ou artisans, chercheurs pointus ou enseignants de terrain, praticiens des arts et de la culture.
Et tel est le rôle le plus noble des académies ! Pas de cultiver l’entre-soi, mais de s’ouvrir aux autres, ceux de toutes les disciplines du savoir et de la création bien sûr, mais aussi, surtout, les publics les plus divers et les moins spécialisés.
Nous en avons eu une brillante démonstration par un grand esprit de la « république des lettres », Michel Zink, de passage dans la région à l’invitation de l’Académie d’Alsace, dont il est membre du Comité d’honneur. A Altkirch le 6 avril, à Strasbourg le 8, tous ont été conquis par l’érudition et le charme du membre fraîchement élu de l’Académie française, du secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, du professeur honoraire du Collège de France, du grand spécialiste des littératures françaises du Moyen Age, capable de déclamer pendant des heures des poèmes de troubadours en langue originale…
Michel Zink a fait un éloge de la vulgarisation, de la nécessité de trouver des formes adaptées pour toucher, cultiver, séduire des publics jugés a priori à distance. « Si la littérature médiévale devait rester uniquement affaire de spécialistes pointus, elle n’aurait aucune légitimité à être étudiée », dit-il. Cette recherche érudite doit venir enrichir le goût du public pour le Moyen Age, les châteaux en ruine, la chevalerie, elle doit montrer en quoi l’univers sensible de ce millénaire mal connu imprègne nos imaginaires et nous aide à nous définir dans la société, à préciser les notions de pouvoir, de conflits, d’amour.
Et cela marche ! Quatre cents personnes sont venues entendre Michel Zink.
Le fils du poète dialectal sundgauvien Georges Zink (sur la photo, il montre le livre de son père), devenu universitaire mondialement connu et auteur d’une vingtaine de livres soucieux de pédagogie, nous montre le chemin. Merci, cher prestigieux confrère !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace