Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Marc Philonenko

Marc Eugène Philonenko, né à Paris le 1er mai 1930, est un historien des religions et orientaliste français.

 

 

Parcours

Élève diplômé de la Ve section (Sciences religieuses) de l'École pratique des Hautes Études (1955), docteur en théologie (1968) et, de 1986 à 1991, doyen de la faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg, il a été le rédacteur en chef (1978-1986) puis le directeur (1986-2006) de la Revue d'histoire et de philosophie religieuses. Il a été élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1999 (il en était correspondant depuis 1983).


Publications

    Les interpolations chrétiennes des « Testaments des douze patriarches » et les manuscrits de Qoumrân, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Cahiers de la Revue d'histoire et de philosophie religieuses », 1960
    Joseph et Aséneth, introd., texte critique, trad. et notes par Marc Philonenko, Leiden, Brill, coll. « Studia post-biblica », 1968
    La Bible. 3, Écrits intertestamentaires, éd. publ. sous la dir. d'André Dupont-Sommer et Marc Philonenko, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1987 (ISBN 2-07-011116-4)
    Le Notre Père : de la prière de Jésus à la prière des disciples, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 2001 (ISBN 2-07-076122-3)

 

Distinctions et décorations

    Officier de la Légion d'honneur
    Commandeur de l'ordre national du Mérite
    Commandeur de l'ordre des Palmes académiques

« L’Alsace me manque » : Zvardon confiné en Guadeloupe

Grand Prix 2019 de l'Académie d'Alsace, le photographe Frantisek Zvardon est confiné en Guadeloupe où, début mars, il réalisait un reportage dans les forêts de montagne. Ce Tchèque, bourlingueur dans le monde entier, vient de publier, sur le site Eurojournalist, une belle déclaration d'amour à l'Alsace.

http://eurojournalist.eu/frantisek-zvardon-mon-alsace/?fbclid=IwAR23U9vk16zGQmYz1pGOZHgHWMKXUu4fgpPHlTQNSb9YjcsQSPHZl1tETEM

 

 

L'Edito

Savoir d’où l’on vient,
pour préparer l’ « après »

La terrible épidémie qui ravage le monde a mis à mal les certitudes, bousculé les perspectives et réduit à néant les expertises. L’humanité, nue et tremblante comme après un cataclysme, s’interroge avec angoisse : de quoi demain sera-t-il fait ?
Le courage et la volonté, mais aussi la foi en la générosité et la création, seront les moteurs du redressement. Celui-ci aura lieu, même si nul n’en sait la forme et le calendrier.
Il est indispensable de commencer à y réfléchir, sans tabou, avec le cerveau et le cœur orientés à 360°, comme un radar cherchant des signes nouveaux.
Diffusées début mars, les Annales de l’Académie d’Alsace ont opportunément livré une histoire de notre compagnie (voir par ailleurs sur ce site). Elles donnent une réponse à la question de notre utilité dans le corps social : mobiliser des énergies et des bonnes volontés venues d’horizons différents, dans la recherche désintéressée d’un bien commun pour notre temps
Au lendemain du décès d’un de nos membres parmi les plus éminents, le professeur Francis Rapp, historien médiéviste à la brillante carrière, qui avait l’Alsace chevillée au cœur, une Alsace de tolérance et d’humanisme, savoir d’où l’on vient, méditer sur les drames passés pour contribuer à un monde d’harmonie, voilà la plus noble des éthiques, la plus féconde aussi.
L’Académie d’Alsace, dans l’esprit de ses pères fondateurs après la guerre, aura à ressourcer et à relier aux défis de l’ « après épidémie » sa belle mission.
Nous y reviendrons.


Bernard Reumaux

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace