Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Frédérique Neau-Dufour

Frédérique Néau-Dufour est professeur agrégé d'histoire et écrivain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Née le 02/11/1972 à Bujumbura (Burundi)

 

 

FONCTION(S)

- Professeur agrégé d'histoire

- Membre du conseil d’administration du Souvenir français, membre du conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle, membre du conseil scientifique de la Fondation de la France libre, présidente du conseil scientifique sur le monument aux victimes alsaciennes et mosellanes de la Seconde Guerre mondiale

- Ancienne directrice du Centre européen du résistant déporté - Ancien camp de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin)

- écrivain

 

 

INFORMATIONS(S) DIVERSES :

- Formation : Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris (1993). Agrégée d'histoire (1995). Docteur en histoire (1999)

- Décoration(s) : Chevalier de l'ordre national du Mérite. Chevalier des Arts et des Lettres (2015)

- Oeuvre(s) : "Ernest Psichari, l'ordre et l'errance" (Editions du Cerf, 2001). "Geneviève de Gaulle Anthonioz, l'autre de Gaulle" (Editions du Cerf, 2004). "Yvonne de Gaulle" (Fayard, 2010), La Première guerre de Charles de Gaulle (Tallandier, 2013), 

 

 

CARRIÈRE :

1995 / 1998 : professeur d'histoire-géographie 

1997 : vice-présidente du conseil scientifique du Musée des troupes de marine (Fréjus)

1998 / 2009 : chargée des études et recherches à la Fondation Charles de Gaulle, directrice de La Boisserie et commissaire d'exposition du Mémorial Charles de Gaulle (Colombey-les-Deux-Eglises)

1999 / 2000 : chargée de cours à l'Université de Reims

1999 / 2003 : membre du groupe de travail sur les intellectuels dirigé par Jean-François Sirinelli et Michel Leymarie à Sciences-Po

2009, 13 juillet / 2010, 16 octobre : conseiller pour la mémoire au cabinet du secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants (Hubert Falco)

2010 / 2011 : chargée des Hauts Lieux de mémoire au Ministère de la Défense

2011, août / 2019, 15 août : directrice du Centre européen du résistant déporté - Ancien camp de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin)

 

 

L'Edito

Cuvée de rêve

Ce fut pétillant comme un crémant, puissant comme un gewurz et énergisant comme un riesling : le colloque académique interrégional que nous avons organisé le 1er juin à Colmar sur le thème « Quelles vignes et quels vins demain ? » a fait se déplacer nos cinq académies sœurs de l’Est (Reims, Dijon, Besançon, Metz et Nancy).

De passionnantes communications ont donné à saisir que, au-delà des inquiétudes sur le monde vinicole (dérèglement climatique, maladies de la vigne, baisse de la consommation), de formidables adaptations se font jour, qui donnent confiance en l’avenir.

L’Académie d’Alsace s’est associée à l’Académie d’agriculture de France, qui organisait la veille une journée de communications scientifiques sur le même thème. Marion Guillou, présidente de l’Académie d’agriculture de France, et Jean-Robert Pitte, président d’honneur de la Conférence nationale des académies, ont livré au public un passionnant dialogue, ouvrant de belles perspectives. Le soutien de la Ville de Colmar, de la Collectivité européenne d’Alsace et du Crédit Mutuel a permis à nos invités venus de tout l’Est de profiter d’un séjour aussi qualitatif que passionnant et convivial.

L’Académie d’Alsace a ainsi conforté sa place unique et précieuse dans le paysage régional : un espace de compétences pluridisciplinaires, de libre débat, d’ouverture.

 

Bernard Reumaux
Président de l’Académie d’Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace