Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Jean-Luc Nachbauer

_________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Situation professionnelle

Jean-Luc Nachbauer est réalisateur et producteur de films. 

Il est auteur de près  de 300 films institutionnels, industriels, magazines et documentaires de télévision (France Télévisions, Canal+, BBC, ZDF, ARD, satellites de TV5 Monde, TVE, Euskal…).
Nombreuses prestations depuis 1995, pour le compte de chaînes européennes, dans le cadre des activités du Conseil de l’Europe et des sessions du Parlement Européen

 

Expert Judiciaire en audiovisuel, près la Cour d’Appel de Colmar depuis janvier 2002 sur proposition du Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Strasbourg, suite à la collaboration mise en place dans le cadre de la procédure dite « Mélanie », en 1999/2000.

 

Membre du Club de la Presse de Strasbourg

 

Membre du Cercle de l’Ill

 

              
e-Mail :               jln@films-europe.com
Site web :      www. films-europe.com

 


Parcours professionnel

Création et direction de la société « Les Films de l'Europe »   depuis mai 1991

Société de production et de réalisation de films,
(voir références filmographiques ci-jointes ou sur site internet : www. films-europe.com)

 

Réalisateur de 1988 à 1991

Service de la Communication de la Ville et de la Communauté Urbaine de Strasbourg,

En charge de la production d’images relatives à l’action de la Ville de Strasbourg, (à destination du grand public ou de la télévision), de l’accueil et du suivi logistique des tournages ayant lieu dans la Ville, des relations avec les médias.

Spécialement chargé du suivi et du traitement de deux dossiers :

Le câble en liaison avec Strasbourg Citévision (CDC)
(problématique de l’installation de la tête de réseau dans la Ville)

L’installation d’Arte à Strasbourg, sous la direction de Madame Catherine Trautmann, Maire de Strasbourg, Dominique Debus, Directeur de Cabinet.

 

 

Conseiller technique auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports  de 1975 à 1988

Spécialité : Sciences et Techniques de la Communication
Organisation
Gestion
Direction technique et pédagogique de plus d’une centaine de  
stages de formation de formateurs, de tous niveaux, de la
sensibilisation à l’image à la réalisation, à l’échelon régional,
national et international (Maroc, Algérie, Portugal, Allemagne, Russie, Canada, pour  le compte du Ministère des Affaires Etrangères)

 

Recherche dans le domaine de la sensibilisation à l’image, en liaison avec l’Institut National d’Education Populaire de Marly-le-Roi


Collaborations institutionnelles durant cette période avec

- l’Agence Culturelle d’Alsace (Sélestat), en tant qu’administrateur, représentant le Directeur Régional de la Jeunesse et des Sports.

L’ANVAR

-l’Atelier de Création Filmique de la Vallée de Sainte Marie-aux-Mines, à l’initiative de la création de la Télévision du Val d’Argent et producteur - réalisateur des premiers programmes locaux sur le câble, dès 1981.

-la Coopérative Régionale du Cinéma Culturel de Strasbourg, en tant qu’administrateur

-l’Institut National de la Jeunesse de Marly-le-Roy  (participation à de nombreuses actions de recherche dans le domaine de l’image)

 - Média et Vie Sociale (éditeur d’ouvrages et développement d’actions pédagogiques de sensibilisation à l’image et aux nouvelles technologies), en tant qu’administrateur de l’association nationale

-le Ministère des Affaires Etrangères : organisation et direction de stages au Maroc (Institut Royal de Formation de Cadres de Rabat) et en Algérie.

-l’Office Franco-Québécois pour La Jeunesse,

-l’Office Franco-Allemand pour La Jeunesse,

l- e Parc Naturel des Vosges du Nord (La Petite Pierre) et le Parc Naturel des Ballons des Vosges (Munster),

- le British Council.

 

Diplômes
Diplôme Universitaire de Communication Audio-Visuelle 1983 Université des Sciences Humaines de Strasbourg

Certificat d’Aptitude à la Promotion d’Activités Socio-Educatives et à l’exercice de Professions Socio-Educatives - CAPASE – 25 Unités de valeur Equivalence DEFA1980

Diplôme d’Etat de Conseiller d’Education Populaire (I et II) 1978

Certificat d’Aptitude Pédagogique (Ecole Normale)    1973

Baccalauréat littéraire    1971


 

Décorations

Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres (promotion janvier 2011)

 

 

Distinctions

Lauréat du Prix TF1 Jean d’Arcy, pour le film
« Le Petit prince », tourné dans le cadre de l’Année Internationale de la Jeunesse en 1985.

Grand Prix du Festival Mondial du Feu à Badajoz (Espagne) pour le film « Allo le 18, j’écoute… », en 1988.

Lauréat de la Fondation Alsace en 1995, pour la réalisation et le parcours de la série « Alsace Grandeur nature » (54 documentaires de 13 minutes), diffusée par France 3 Alsace puis sur l’ensemble des satellites de TV5 Europe, Afrique, Asie, Canada et Amérique Latine

Grand Prix - Assises Nationales du BTP
«  Au  pays  des  bâtisseurs » (Groupe Orsa Bétons)
Futuroscope  Poitiers Avril 1998

 

Position académique

Membre titulaire de l’Académie des Sciences, Lettres et Art d’Alsace, depuis juin 2007

 

L'Edito


Vulgarisation ?
Le mot rebute souvent. Mais la réalité émerveille.
Car telle est la fonction et l’honneur des professionnel

s de la transmission, qu’ils soient intellectuels ou artisans, chercheurs pointus ou enseignants de terrain, praticiens des arts et de la culture.
Et tel est le rôle le plus noble des académies ! Pas de cultiver l’entre-soi, mais de s’ouvrir aux autres, ceux de toutes les disciplines du savoir et de la création bien sûr, mais aussi, surtout, les publics les plus divers et les moins spécialisés.
Nous en avons eu une brillante démonstration par un grand esprit de la « république des lettres », Michel Zink, de passage dans la région à l’invitation de l’Académie d’Alsace, dont il est membre du Comité d’honneur. A Altkirch le 6 avril, à Strasbourg le 8, tous ont été conquis par l’érudition et le charme du membre fraîchement élu de l’Académie française, du secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, du professeur honoraire du Collège de France, du grand spécialiste des littératures françaises du Moyen Age, capable de déclamer pendant des heures des poèmes de troubadours en langue originale…
Michel Zink a fait un éloge de la vulgarisation, de la nécessité de trouver des formes adaptées pour toucher, cultiver, séduire des publics jugés a priori à distance. « Si la littérature médiévale devait rester uniquement affaire de spécialistes pointus, elle n’aurait aucune légitimité à être étudiée », dit-il. Cette recherche érudite doit venir enrichir le goût du public pour le Moyen Age, les châteaux en ruine, la chevalerie, elle doit montrer en quoi l’univers sensible de ce millénaire mal connu imprègne nos imaginaires et nous aide à nous définir dans la société, à préciser les notions de pouvoir, de conflits, d’amour.
Et cela marche ! Quatre cents personnes sont venues entendre Michel Zink.
Le fils du poète dialectal sundgauvien Georges Zink (sur la photo, il montre le livre de son père), devenu universitaire mondialement connu et auteur d’une vingtaine de livres soucieux de pédagogie, nous montre le chemin. Merci, cher prestigieux confrère !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace