Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Raymond Claerr

_______________________________________                                                                                                                                                                               Raymond Claerr est notaire honoraire, spécialiste de la culture des bonsaï

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Section

Section des Arts

 

 

Parcours professionnel

- Notaire stagiaire en l’Etude de Maître Francis BOCKEL, notaire à THANN du 15 septembre 1972 au 30 octobre 1978
- Candidat notaire en l’Etude de Maître BOCKEL du 1er novembre 1978 au 31 décembre 1981
- Nommé notaire à Riedisheim sur une étude créée par arrêté du Garde des Sceaux. Prestation de serment le 7 janvier 1982. Retrait de carrière le 14 mars 2011.
- Admis par le procureur général au titre de notaire honoraire à la suite de son départ en retraite.
 

Fonctions exercées dans les instances de la profession notariale :
- Trésorier de la Chambre des notaires du Haut-Rhin
- Rapporteur de la Chambre des notaires du Haut-Rhin
- Président de la Chambre des notaires du Haut-Rhin
- Membre du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Vice-Président du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Membre du Comité Régional du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Président de la commission des Inspections du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Délégué de l’Assemblée de Liaison
- Nommé Président honoraire de la Chambre des Notaires du Haut-Rhin
 


Travaux - Activités extra-professionnelles :
- Activités liées au Bonsaï

- Première découverte du bonsaï vers 1986, par des articles et des expositions
- Entrée au Tenkeï Bonsaï club de Mulhouse en1987, peu de temps après la création de ce dernier.
- arbres primés lors d’expositions à Pulversheim en1998 et à Sochaux en juin 2005
- Titulaire du niveau 1 de la Fédération Française de Bonsaï en 1995, puis du Niveau 2 en 1997
- Reçu comme formateur national du Niveau 3 en 1999. À cette époque, ce titre n’avait été décerné alors qu’à 8 personnes en France ; actuellement, ils sont une trentaine.  Il s’agit d’une certification de compétences pédagogiques et de créativité artistique au niveau national.
-Elu Président du Collège National des Juges en de 2000 à 2003.
- Président du Tenkeï Bonsaï club de Mulhouse et environs depuis 2004 C’est le club le plus titré de France.
Délégué Régional de la Fédération Française de Bonsaï de 2010. A 2016. Cette fonction consistait à coordonner l’action de tous les clubs du Grand Est
- Dans le cadre des activités de l’Académie d’Alsace : présentation d’une exposition de bonsaï et tenue d’une conférence à Kientzheim, le 6 juin 2010.


- Grand projet 2018 : organisation du Congrès Mondial du bonsaï du 12 au 14 octobre 2018 au Parc Expo de Mulhouse, et parallèlement, celle du Congrès de la Fédération Française du Bonsaï sur trois sites différents (Parc Expo, Musée des beaux-arts et Zoo)

- Activités dans les sociétés d’Histoires régionales d’Alsace
Secrétaire de la Société d’Histoire « Les Amis de Thann »
Secrétaire du Comité de la Société d’Histoire du Sundgau

 

 

Travaux

- Recherche historique - Articles
 

- Auteur de plusieurs articles sur les Château du Morimont et du Landskron parus dans l’Annuaire de la Société d’histoire du Sundgau

 

- Auteur d’un article sur l’évolution des châteaux forts du Sundgau paru dans le Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse

 

- Auteur des notices des châteaux de la région sud de l’Alsace parues dans l’Encyclopédie de l’Alsace

 

- En projet : Travail sur l’Art Roman en Alsace.

 

 

Diplômes

Lycée de Thann
Faculté de Droit Strasbourg

Diplômes :
- Maîtrise en droit en juin 1972
- Concours de droit local pour l’admission aux fonctions de notaire en mai 1978
- Diplôme de Notaire en octobre 1978

 

Décorations

Nommé Chevalier du Mérite Agricole par arrêté du 15 juillet 2015, au regard de son activité dans le monde du bonsaï

 

Distinctions

 

Prix

 

Publications


Livres


Articles

 

Rôles académiques à l'Académie d'Alsace

 

L'Edito


Vulgarisation ?
Le mot rebute souvent. Mais la réalité émerveille.
Car telle est la fonction et l’honneur des professionnel

s de la transmission, qu’ils soient intellectuels ou artisans, chercheurs pointus ou enseignants de terrain, praticiens des arts et de la culture.
Et tel est le rôle le plus noble des académies ! Pas de cultiver l’entre-soi, mais de s’ouvrir aux autres, ceux de toutes les disciplines du savoir et de la création bien sûr, mais aussi, surtout, les publics les plus divers et les moins spécialisés.
Nous en avons eu une brillante démonstration par un grand esprit de la « république des lettres », Michel Zink, de passage dans la région à l’invitation de l’Académie d’Alsace, dont il est membre du Comité d’honneur. A Altkirch le 6 avril, à Strasbourg le 8, tous ont été conquis par l’érudition et le charme du membre fraîchement élu de l’Académie française, du secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, du professeur honoraire du Collège de France, du grand spécialiste des littératures françaises du Moyen Age, capable de déclamer pendant des heures des poèmes de troubadours en langue originale…
Michel Zink a fait un éloge de la vulgarisation, de la nécessité de trouver des formes adaptées pour toucher, cultiver, séduire des publics jugés a priori à distance. « Si la littérature médiévale devait rester uniquement affaire de spécialistes pointus, elle n’aurait aucune légitimité à être étudiée », dit-il. Cette recherche érudite doit venir enrichir le goût du public pour le Moyen Age, les châteaux en ruine, la chevalerie, elle doit montrer en quoi l’univers sensible de ce millénaire mal connu imprègne nos imaginaires et nous aide à nous définir dans la société, à préciser les notions de pouvoir, de conflits, d’amour.
Et cela marche ! Quatre cents personnes sont venues entendre Michel Zink.
Le fils du poète dialectal sundgauvien Georges Zink (sur la photo, il montre le livre de son père), devenu universitaire mondialement connu et auteur d’une vingtaine de livres soucieux de pédagogie, nous montre le chemin. Merci, cher prestigieux confrère !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace