Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Gabriel Schoettel

_____________________________________________

 

Gabriel Schoettel est écrivain et professeur de français alsacien. Agrégé de lettres, il était responsable académique de l’option Langue et Culture Régionales. Dans ses romans comme dans ses pièces de théâtre historiques, il s’efforce à la fois de fouiller « ce passé qui ne passe pas » et d’explorer les voies obscures du temps présent.

Il est Vice-Président de l'Académie d'Alsace

Section

Belles Lettres


Données professionnelles

 

 

Publications :

Romans

    Eaux fortes, 1992 (ISBN 2-908367-30-0)
    Les Clarines du Wiedenbach, Oberlin, 1995 (ISBN 2-85369-153-5)
    Kerbholz, Oberlin, 1996 (ISBN 2-85369-162-4)
    Strasbourg, Adolf-Hitler-Platz, Oberlin, 1998 (ISBN 2-85369-181-0)
    Un village si paisible, Oberlin, 2000 (ISBN 2-85369-215-9)
    Le Fil de l’espoir, Oberlin, 2002 (ISBN 2-85369-326-0)
    Des airs de vérité, Oberlin, 2004 (ISBN 2-85369-248-5)
    Un Alsacien au régime crétois, Le Verger 2006 (ISBN 978-2-84574-056-3)
    Fryheit 1525, Le Verger 2010 (ISBN 978-2-84574-092-1)
    Le chagrin et l'Oubli, Le Verger 2011 (ISBN 978-2-84574-125-6)
    De si vieux amis, Le Verger 2014 (ISBN 978-2-84574-161-4)
    Le mariage de Lamy-Fritz, Le Verger 2016
    Le tiroir aux souvenirs, Le Verger 2018

 

Pièces de théâtre historiques

    Les Vendanges de la paix, Nuits théâtrales de Marlenheim, 1993.
    1525 : les Raisins de la colère, Nuits théâtrales de Marlenheim, 1995.
    Les Démons de la Saint-Jean, Nuits théâtrales de Marlenheim, 1997.
    Le Fléau, Nuits théâtrales de Marlenheim, 1999.
    Les sept demoiselles, Nuits théâtrales de Marlenheim, 2000.
    L’Amie Friedel, Nuits théâtrales de Marlenheim, 2002.
    Un tramway nommé Delsor, Nuits théâtrales de Marlenheim, 2004.
    Paroles de pierres, Strasbourg, 2006.
    A l’ombre des jeunes filles en bleu, Nuits théâtrales de Marlenheim, 2007.
    Enfin, parlons en !, Nuits théâtrales de Marlenheim, 2009 et Mémorial de l’Alsace-Moselle, Schirmeck, 20113.
    Malgré tout, Nuits théâtrales de Marlenheim, 2013.
    Cette année-là 1953 , Nuits théâtrales de Marlenheim, 2015

Albums historiques

    Une histoire illustrée de l’Alsace en cinq volumes, avec l’illustrateur Charly Barat publiée à partir de 1998 :
        Vol.1 Au secours, voilà les Barbares, Verger éditeur. (ISBN 978-2-84574-057-0)
        Vol.2 Au secours, voilà les Brigands, Verger éditeur. (ISBN 978-2-84574-059-4)
        Vol.3 Au secours, voilà les Français, Verger éditeur. (ISBN 978-2-84574-060-0)
        Vol.4 Au secours, voilà les Allemands, Verger éditeur. (ISBN 978-2-84574-061-7)
        Vol.5 Au secours, voilà les Européens, Verger éditeur. (ISBN 978-2-84574-062-4)

 

Autres publications

    Participation au livre Comprendre et s’engager, Oberlin, Éditions Olivétan, 2004.
    Weepers Circus, N'importe où, hors du monde (2011).

 

Diplômes et expertises

Prix de littérature de l’Académie de Marches de l’Est, 20052.
Prix de la Ville de Colmar, 2004 pour son livre Des airs de vérité.
Lauréat du Bretzel d'or 2010 pour la culture régionale de l’Académie des Arts et Traditions populaires d’Alsace.
Membre de l’Académie d’Alsace.
Vice-président de la Société des Écrivains d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort.
Membre de la Société des Auteurs

 


Rôles académiques

Gabriel Schoettel est Vice-Président de l'Académie d'Alsace.


Données personnelles (espact privé)

 


CV complet

L'Edito


Vulgarisation ?
Le mot rebute souvent. Mais la réalité émerveille.
Car telle est la fonction et l’honneur des professionnel

s de la transmission, qu’ils soient intellectuels ou artisans, chercheurs pointus ou enseignants de terrain, praticiens des arts et de la culture.
Et tel est le rôle le plus noble des académies ! Pas de cultiver l’entre-soi, mais de s’ouvrir aux autres, ceux de toutes les disciplines du savoir et de la création bien sûr, mais aussi, surtout, les publics les plus divers et les moins spécialisés.
Nous en avons eu une brillante démonstration par un grand esprit de la « république des lettres », Michel Zink, de passage dans la région à l’invitation de l’Académie d’Alsace, dont il est membre du Comité d’honneur. A Altkirch le 6 avril, à Strasbourg le 8, tous ont été conquis par l’érudition et le charme du membre fraîchement élu de l’Académie française, du secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, du professeur honoraire du Collège de France, du grand spécialiste des littératures françaises du Moyen Age, capable de déclamer pendant des heures des poèmes de troubadours en langue originale…
Michel Zink a fait un éloge de la vulgarisation, de la nécessité de trouver des formes adaptées pour toucher, cultiver, séduire des publics jugés a priori à distance. « Si la littérature médiévale devait rester uniquement affaire de spécialistes pointus, elle n’aurait aucune légitimité à être étudiée », dit-il. Cette recherche érudite doit venir enrichir le goût du public pour le Moyen Age, les châteaux en ruine, la chevalerie, elle doit montrer en quoi l’univers sensible de ce millénaire mal connu imprègne nos imaginaires et nous aide à nous définir dans la société, à préciser les notions de pouvoir, de conflits, d’amour.
Et cela marche ! Quatre cents personnes sont venues entendre Michel Zink.
Le fils du poète dialectal sundgauvien Georges Zink (sur la photo, il montre le livre de son père), devenu universitaire mondialement connu et auteur d’une vingtaine de livres soucieux de pédagogie, nous montre le chemin. Merci, cher prestigieux confrère !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace