Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Marc Grodwohl

_____________________________________

Fondateur de l’Ecomusée

 

Section

Sciences de l'Homme

 

Situation professionnelle actuelle (coordonnées, responsabilités)

Chercheur indépendant (anthropologie, archéologie du bâti)
Membre associé UMR 7044 – Archimède- Equipe 4-Amer. Habitat civil du second Moyen Âge (Université de Strasbourg)

 

Voir le site www.marc-grodwohl.com

 

Parcours professionnel

1971 : lancement de l’action des « Maisons paysannes d’Alsace » à Gommersdorf (étude et sauvegarde de l’architecture rurale via des chantiers internationaux de volontaires)
Restauration de maisons in situ et démontage de maisons ne pouvant être conservées in situ. En parallèle nombreuses études du bâti et constitution de collections


1980 : obtention d’un terrain à Ungersheim pour la reconstruction des maisons démontées précédemment. Conception et réalisation du projet d’écomusée d’Alsace


1984 : ouverture de l’écomusée d’Alsace au public, sous régime associatif


1984-2006 : développement continu du musée sur son objet premier (société rurale) et intégration de nouveaux patrimoines en particulier l’art et l’ethnographie forains (collection de manèges, attractions et roulottes), l’industrie minière (conservation, restauration et ouverture au public d’une mine de potasse), le patrimoine ferroviaire (gare, matériel roulant historique, voie ferrée), etc.


1984-2006 : développement maîtrisé des activités commerciales (restaurants, hôtel, boutique) qui ont assuré au musée d’importantes ressources d’autofinancement


2000 : le projet du Conseil régional « Bioscope » se localise à côté de l’écomusée, dans l’objectif pour les décideurs politiques, de fondre ces deux entités dans une même entreprise touristique et commerciale.


2006 : épuisement de tous les moyens de conserver à l’écomusée sa vocation culturelle et son autonomie. Démission de tous ses mandats et fonctions à l’écomusée d’Alsace.


2003-2008 : participation étroite à la création d’un second écomusée, le musée du patrimoine rural du Guilan à Rasht (Iran)


2006 à 2019. Différentes coopérations à l’étranger, enseignement d’anthropologie « sur le  terrain » à l’Université de Haute-Alsace (en muséologie et en économie sociale et solidaire).

Nombreux projets d’étude  de patrimoine en collaboration avec des groupes locaux. Etc.

 

 

Travaux


Travaux scientifiques

Habitat du second Moyen Age et de la Renaissance/ histoire et anthropologie de la maison : deux chantiers d’étude exhaustive, à Lutter (Jura alsacien) et Gueberschwihr (piémont viticole).

 

Histoire et archéologie du paysage/ histoire environnementale : étude systématique des mutations du paysage (principalement viticole et forestier)  XIIIe s.-XVIIIe s. sur les territoires des communes de Orschwihr, Soultzmatt, Osenbach, Westhalten, Pfaffenheim et Gueberschwihr

 

Interventions ponctuelles : relevés et analyse de bâtiments XVe s. et XVIe s. en particulier ceux menacés de démolition

 

 

Travaux d'animation scientifique

Au cours de ses activités, a toujours lié la recherche scientifique et la participation d’amateurs et de groupes locaux afin d’élaborer une connaissance partagée. Il suit toujours le même chemin.

 

 

Diplômes

1974 : Diplôme en archéologie médiévale de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE)

 

 

Décorations

Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres,

Chevalier de l’Ordre national du Mérite

 

 

Publications


Livres

Ci-après les ouvrages les plus récents.
Habiter le Sundgau 1500-1636. La maison rurale en pans de bois. Techniques, culture et société. 274 p. Société d'Histoire du Sundgau. 2010
En collaboration avec DORMOY Christian, EGLI Kaspar, FERRANDIER Luc, VERRY Christine. Les villageois de Lutter en leurs demeures. Une archéologie de la maison dans le Jura alsacien. 1530-1630.  322 p. Edition Commune de Lutter-Association Lutter en découverte.2015
TALEGHANI Mahmoud, BROMBERGER Christian , GRODWOHL Marc (sous la direction de), La Maison Rafi 'i. Un exemple de sauvegarde architecturale dans la plaine du Gîlan, Bibliothèque iranienne 65, Institut français de recherche en Iran, Téhéran, 2008
Les Alsaciens. Quand l'art du costume exprime "l'âme du peuple" . Photographies Frantizek ZVARDON. Editions la Nuée Bleue. Strasbourg. 2009
La route des vins d'Alsace. Photographies Frantizek ZVARDON. Editions du Signe. Strasbourg. 2010.

 


Articles

Bibliographie complète sur le  site internet

www.marc-grodwohl.com

 

Ci-après quelques articles qui, parmi les plus récents, reflètent ses centres d’intérêt actuels :

Architecture vernaculaire et paysages : les enjeux culturels de la transition énergétique à Ungersheim (Alsace). In Le nœud architectural. Journal des anthropologues. N° 134-135. 2013


La scénographie du cochon et de la choucroute. in Scènes et scénographies alimentaires. In Culture & Musées  N° 13. Ed. Actes Sud. Arles.2009


(collectif dirigé par Pierre GUICHARD). Par la main des femmes. La poterie modelée du Maghreb . 485 p. Editions Maison de l’Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux. Lyon. 2015


Le monument historique invisible. Structures agraires et pastorales en pierre sèche dans les forêts sous-vosgiennes. In Mélanges offerts à Guy Bronner. Cahiers alsaciens d'archéologie, d'art et d'histoire. Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace. 2015. T. LVIII. p. 145-162


Articles parus dans l’Annuaire de la Société d’histoire du Sundgau. Enjeux esthétiques dans l'architecture rurale au XVIe siècle : le cas de Wolfersdorf (2012). Maisons en bois, maisons en pierres dans le Sundgau au XVIe s. Bilan provisoire d'une campagne de datations (2014) . Le clocher (1267) et le cimetière fortifiés d'Obermorschwiller (2013)

 

 

L'Edito


Vulgarisation ?
Le mot rebute souvent. Mais la réalité émerveille.
Car telle est la fonction et l’honneur des professionnel

s de la transmission, qu’ils soient intellectuels ou artisans, chercheurs pointus ou enseignants de terrain, praticiens des arts et de la culture.
Et tel est le rôle le plus noble des académies ! Pas de cultiver l’entre-soi, mais de s’ouvrir aux autres, ceux de toutes les disciplines du savoir et de la création bien sûr, mais aussi, surtout, les publics les plus divers et les moins spécialisés.
Nous en avons eu une brillante démonstration par un grand esprit de la « république des lettres », Michel Zink, de passage dans la région à l’invitation de l’Académie d’Alsace, dont il est membre du Comité d’honneur. A Altkirch le 6 avril, à Strasbourg le 8, tous ont été conquis par l’érudition et le charme du membre fraîchement élu de l’Académie française, du secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, du professeur honoraire du Collège de France, du grand spécialiste des littératures françaises du Moyen Age, capable de déclamer pendant des heures des poèmes de troubadours en langue originale…
Michel Zink a fait un éloge de la vulgarisation, de la nécessité de trouver des formes adaptées pour toucher, cultiver, séduire des publics jugés a priori à distance. « Si la littérature médiévale devait rester uniquement affaire de spécialistes pointus, elle n’aurait aucune légitimité à être étudiée », dit-il. Cette recherche érudite doit venir enrichir le goût du public pour le Moyen Age, les châteaux en ruine, la chevalerie, elle doit montrer en quoi l’univers sensible de ce millénaire mal connu imprègne nos imaginaires et nous aide à nous définir dans la société, à préciser les notions de pouvoir, de conflits, d’amour.
Et cela marche ! Quatre cents personnes sont venues entendre Michel Zink.
Le fils du poète dialectal sundgauvien Georges Zink (sur la photo, il montre le livre de son père), devenu universitaire mondialement connu et auteur d’une vingtaine de livres soucieux de pédagogie, nous montre le chemin. Merci, cher prestigieux confrère !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace