Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Marie-Claire Cadeville

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Section

Sciences de la nature

 

 

Situation professionnelle actuelle (coordonnées, responsabilités)

Physicienne, retraitée rattachée à l’IPCMS, responsable des actions de  Femmes et Sciences en Alsace depuis 2003

 

Institut de Physique et chimie des matériaux de Strasbourg
 23 rue du Loess, B.P. 43 – 67034 Strasbourg CEDEX 2
E-mail :  marie-claire.cadeville@ipcms.u-strasbg.fr
Téléphone  03 88 10 70 73

 

2000-    Membre de l’Association Femmes et Sciences depuis sa création en 2000,mise en place d’une antenne régionale avec au tonomie financière pour une plus grande visibilité de l’association en région :
Buts poursuivis : Inciter les filles à faire des études scientifiques, les informer sur la diversité des métiers scientifiques via des interventions en milieu scolaire et l’organisation de colloques  en établissements ou hors établissements.

 

Parcours professionnel

Carrière professionnelle : université Louis Pasteur de Strasbourg et CNRS

2003- … chercheure retraitée rattachée à l’IPCMS pour les actions de Femmes et Sciences en Alsace
1998- 2003
    Directeur de recherche émérite retraitée, rattachée à l’IPCMS
1962-1998 :
Chercheur au CNRS à Strasbourg, successivement :CR, DR2 (1974), DR1 (1992), environ 120 publications et 15 directions de thèses. Thème de recherche principal : matériaux métalliques magnétiques massifs et en couches minces, étudiés d’un point de vue fondamental pour la compréhension de leurs propriétés électroniques, magnétiques et thermodynamiques en liaison avec leur structure électronique, en vue d’applications dans le domaine du magnétisme.
1982-1986 :
    Directrice du Laboratoire de magnétisme et de structure électronique des solides
1986- 1992  puis Responsable du groupe d’étude des matériaux métalliques (GEMME) de l’IPCMS, institut créé en 1987

Nombreuses collaborations internationales : responsable d’accords de coopération avec la Pologne, l’Autriche, le Mexique et l’Algérie
Chargée de mission scientifique auprès des délégués régionaux (DR10 Alsace) : J-P Caressa et V. Debisshop
Création de la gazette de l’IPCMS ‘Ipcms Infos’ en octobre 1996- responsable du journal jusqu’en octobre 1999

Activités associatives scientifiques

2000-    Membre de l’Association Femmes et Sciences depuis sa création en 2000,
mise en place d’une antenne régionale avec autonomie financière pour une plus grande visibilité de l’association en région :
Buts poursuivis : Inciter les filles à faire des études scientifiques, les informer sur la diversité des métiers scientifiques via des interventions en milieu scolaire et l’organisation de colloques  en établissements ou hors établissements.
2018 : Colloque au lycée d’Erstein
2017 : Colloque au collège de Brumath
2016 : Colloque au collège de
2015 : Colloque au collège de Molsheim
2014 : Colloque au collège D’Achenheim
2006 et 2010 : Co-organisatrice des colloques annuels de F&S en Alsace : Articulation de la vie professionnelle et  de la vie personnelle dans les métiers scientifiques
- Filles et garçons en sciences et techniques :diversités des études et des métiers
Co-responsable de l’édition des actes.
Organisation d’un cycle de conférences sur : « Les métiers ont-ils un genre ? »  avec la participation de sociologue, philosophe, psychologue etc.
2006- Mise en place d’un partenariat entre « Femmes et Sciences - groupe Alsace » et le SAIO du rectorat de Strasbourg sur le thème : « Filles et garçons, osez les métiers scientifiques et technologiques ». Inscription dans le projet de l’Académie de Strasbourg 2007-2011 de l’action avec Femmes et Sciences, avec un objectif de 40 rencontres-débats sur une année. Formation d’une quinzaine de femmes scientifiques (chercheurs, ingénieurs, techniciennes, enseignantes), issues d’établissements publics et privés, comme intervenantes : année scolaire 2006-2007 : 32 interventions dans des collèges et lycées du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, année scolaire 2007-2008 : 30 interventions. Au total sur 2 années environ 3000 élèves rencontrés dont 80% de filles.

2001-2006 Présidente de l’AMUSS, association de culture et muséographie scientifiques de Strasbourg.
Pilotage de l’association et mise en place de diverses actions  (dont notamment la création et l’itinérance d’expositions scientifiques à travers la France et l’Allemagne), activité conduisant à la création de deux emplois : une chargée de mission en CDI temps plein depuis octobre 2005 et un informaticien à mi-temps sur 2 années.
Commissaire de l’exposition « Physiciens en Alsace, témoins de leurs temps » avec René Voltz, professeur de physique émérite de l’Université Louis Pasteur, à l’occasion de l’année mondiale de la physique, inaugurée en février 2005. L’exposition a été réalisée par l’AMUSS avec la participation de nombreux bénévoles :chercheurs, ingénieurs, techniciens et enseignants. Elle existe en double version française et allemande et présente onze personnalités scientifiques qui, de Dasypodius (1532-1604), un des créateurs de l’horloge astronomique de Strasbourg, à Marguerite Perey (1909-1975), la découvreuse du Francium, ont laissé leur empreinte dans une région frontalière, fortement marquée par l’Histoire. De nombreuses expériences interactives illustrent les découvertes. Un catalogue bilingue pérennise l’exposition itinérante (4 sites en Alsace, un en Allemagne) vue par plus de 7000 personnes en 2005. En 2006-2007, les différents pôles, présentés séparément, accompagnés des expériences et d’ateliers, ont été visités par plus de 1000 élèves des écoles élémentaires et des collèges d’une ZEP de Strasbourg.

1998-2002 Présidente de la Société Française de Physique, section Alsace.
Quelques actions spécifiques :
- organisation des séminaires mensuels pour un public de scientifiques et mise en place de séminaires SFP pour les élèves de classes prépa au Lycée Kléber
- organisation d’une conférence-débat sur la désaffection des sciences dures
- organisation de plusieurs expositions en partenariat avec l’AMUSS, la SFP et la Mission culture scientifique et technique de l’ULP
 L’Histoire de la Physique à Strasbourg  (juillet 2001 et  2002)
 Féérie de la Lumière (9 mai-28 juin 2001)
- sauvegarde du fonds de livres anciens de l’Institut de physique de Strasbourg
- organisation du congrès national de la SFP à Strasbourg en 2001

1996-2000 Membre du conseil d’administration de l’association Connaiscience
    Dans cette association de chercheurs du campus de Cronenbourg dont le but était une ouverture du campus vers les jeunes de la cité environnante en liaison avec le centre socioculturel local, prise en charge les activités d’un groupe de jeunes (CM1-CM2) tous les mercredis matins. Un thème d’activité accompagné d’un programme précis était défini pour l’année avec les animateurs du centre. Les activités étaient de 3 natures différentes : activités au centre comprenant des expériences de physique, sorties accompagnées pour des visites d’usines, d’artisans et d’ateliers, réalisation d’une œuvre pérenne. Par exemple, les enfants ont tous appris à graver au burin leur nom sur une plaque de marbre ou de grès qu’ils avaient rapportée d’une visite chez un sculpteur de pierre.

Activités associatives scientifiques actuelles

Passage de relai à l’association Femmes et Sciences prévue le 19 juin en présence de la Rectrice des universités et de la Déléguée régionale aux Droits des femmes
Organisation d’un colloque au collège de Brumath le 22 juin sur les métiers scientifiques

 

Travaux
Travaux scientifiques
Travaux d'animation scientifique

 

Formation et Diplômes

Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes (1954-1958)
DEA de Physique des solides, Strasbourg (juin 1963), mention B
Doctorat d'état en sciences physiques, Strasbourg (décembre 1965) titre : « Magnétisme et structure électronique des borures et phosphures des métaux de transition »

 

 

Décorations

Chevalière des Palmes académiques, promotion 1996
Chevalière de la Légion d’Honneur, promotion 2009

 

Distinctions

Marraine de la promotion René Cassin de l’INSA de Strasbourg-décembre 2009

 

Prix

Prix Jean Perrin de la Société française de Physique pour la popularisation de la Science 2009

 

Publications
Livres
Articles

 

Rôles académiques à l'Académie d'Alsace

 

Données personnelles

 

CV Complet

 

 

L'Edito


Vulgarisation ?
Le mot rebute souvent. Mais la réalité émerveille.
Car telle est la fonction et l’honneur des professionnel

s de la transmission, qu’ils soient intellectuels ou artisans, chercheurs pointus ou enseignants de terrain, praticiens des arts et de la culture.
Et tel est le rôle le plus noble des académies ! Pas de cultiver l’entre-soi, mais de s’ouvrir aux autres, ceux de toutes les disciplines du savoir et de la création bien sûr, mais aussi, surtout, les publics les plus divers et les moins spécialisés.
Nous en avons eu une brillante démonstration par un grand esprit de la « république des lettres », Michel Zink, de passage dans la région à l’invitation de l’Académie d’Alsace, dont il est membre du Comité d’honneur. A Altkirch le 6 avril, à Strasbourg le 8, tous ont été conquis par l’érudition et le charme du membre fraîchement élu de l’Académie française, du secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, du professeur honoraire du Collège de France, du grand spécialiste des littératures françaises du Moyen Age, capable de déclamer pendant des heures des poèmes de troubadours en langue originale…
Michel Zink a fait un éloge de la vulgarisation, de la nécessité de trouver des formes adaptées pour toucher, cultiver, séduire des publics jugés a priori à distance. « Si la littérature médiévale devait rester uniquement affaire de spécialistes pointus, elle n’aurait aucune légitimité à être étudiée », dit-il. Cette recherche érudite doit venir enrichir le goût du public pour le Moyen Age, les châteaux en ruine, la chevalerie, elle doit montrer en quoi l’univers sensible de ce millénaire mal connu imprègne nos imaginaires et nous aide à nous définir dans la société, à préciser les notions de pouvoir, de conflits, d’amour.
Et cela marche ! Quatre cents personnes sont venues entendre Michel Zink.
Le fils du poète dialectal sundgauvien Georges Zink (sur la photo, il montre le livre de son père), devenu universitaire mondialement connu et auteur d’une vingtaine de livres soucieux de pédagogie, nous montre le chemin. Merci, cher prestigieux confrère !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace