Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Gérard Freyburger

Professeur Emérite à l’Université de Strasbourg,  il achève la publication d’une édition commentée avec traduction du De die natali de Censorinus dans la Collection des Universités de France des Editions Les Belles Lettres.
Il exerce par ailleurs les fonctions de président de la Section d’Alsace de l’Association Guillaume Budé et de membre de l’Academia Latinitati Fovendae de Rome.

____________________

 

Section

Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 


Données professionnelles

 

1969-1973: Professeur de lettres au Lycée Jean Giraudoux à Châteauroux (Indre). Chargé de cours (initiation au latin) à l'Université de Limoges en 1972-1973.

1973-1976: Assistant à l'Université de Saint-Etienne.

1976-1988: Maître-Assistant puis Maître de Conférences à l'Université de Haute Alsace (U.H.A.),  (Mulhouse).

1988-1994 (avec effet rétroactif depuis 1985) : Professeur à l'Université de Haute Alsace (de 1è classe depuis 1993). Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de juin 1991 à juin 1994.

Depuis 1994 : Professeur à l'Université Marc-Bloch (UMB) de Strasbourg, puis à l’Université de Strasbourg (UdS)  Directeur, en collaboration avec L. Pernot, du Centre d'Analyse des Rhétoriques Religieuses de l'Antiquité (C.A.R.R.A.) jusqu’en 2008.

1994-1998 : Membre du jury de l'agrégation de grammaire. De 1995 à 1998 : Secrétaire de ce jury.

D’octobre 2001 à octobre 2005 : Bénéficiaire d’un premier contrat d’encadrement doctoral.
Février-juillet 2002 : Bénéficiaire d’un semestre de congé pour recherches.
D’octobre 2005 à octobre 2009  : Bénéficiaire d’un deuxième contrat d’encadrement puis de la Prime d’Excellence Scientifique.
Nommé à la classe exceptionnelle des Professeurs en 2008.

2007-2009 :  Membre du Conseil Scientifique,  du Conseil d’Administration et de la commission d’admission des membres de l’Ecole Française de Rome.

Depuis 1999 :  Membre de l’Academia Latinitati Fovendae de Rome.

2011-2014 : Professeur Emérite à l’UdS avec fonctions au CARRA (EA 3094).

2014-2017 : Professeur Emérite à l’UdS. avec fonctions au CARRA (EA 3094).

 

Conférences et communications

-17 janvier 2014 : « Les Metageitnia : 35 ans d’histoire ». XXXVè Metageitnia, Université de Fribourg, Fribourg en Suisse.
 -20 octobre 2014 : « La tentative strasbourgeoise de Johannes Curtius de mettre Térence à la portée d’un large public ». Congrès de la Coordination Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes (CNARELA), Strasbourg.
-20 novembre 2014 : « Regulus, héros de la fides : mythe et vraisemblances historiques », Colloque international organisé par le CARRA, Figures mythiques et discours religieux dans l’Empire gréco-romain, organisé par F. Chapot, J. Goeken et M. Pfaff, Strasbourg.
-18 mai 2015 : « Le végétarisme pythagoricien  dans la Rome antique », Journée d’Etudes du GIS « Les religions et le manque de nourriture. L’ascèse, le jeûne et la privation volontaire de nourriture », organisée par R. Gounelle, Strasbourg.
-27 novembre 2015 :  « Pratiques végétariennes et marginalité à Rome », Colloque Religions sous contrôle. Pratiques et expériences religieuses de la marge ?, organisé par B. Amiri, Université de Franche- Comté, Besançon.
-19 juin 2016, « The ritual presentation of symbols of divinity power in the Isiac and Mithraic Mysteries », Symposium Peregrinum 2016 The Mysteries of Mithras and other Mystic Cults in Roman World, organisé par P. Johnston et A. Mastrocinque, Tarquinia.
-30 septembre 2016 : « Le débat sur Regulus : sources romaines, sources grecques », Journée d’Etude du Laboratoire Guerre et religions dans le monde punique organisée par M. Tahar, Université de Tunis.

Membre du comité de lecture de la Revue Latomus (Bruxelles) et de la revue KTEMA (Strasbourg). Expertises d’articles pour ces revues et pour les Dialogues d’histoire ancienne des Presses Universitaires de Besançon.

Direction de la thèse de Juliette Sauvey, sur Junon, une déesse de la colère et de la réconciliation. Etude religieuse et littéraire du début de la République jusqu’à l’époque augustéenne » : soutenance le 27 février 2015 à l’Université de Strasbourg. Participation au jury de thèse de  Igor Yakoubovitch sur Les "Historiae Alexandri Magni"de Quinte Curce : le mythe d’Alexandre et la représentation du pouvoir à Rome  au Ier siècle ap. J.-C. le 15 décembre 2015 à l’Université Paris X-La Défense (dir. de thèse Ch. Guittard)  et de Julien Rohmer sur Triviae sacerdotes : les servantes de Diane et l’initiation d’Enée, 19 septembre 2016, à Strasbourg (dir. de thèse Y. Lehmann).

 


Participation à Sociétés savantes et Académies
De septembre 2014 à septembre 2017 : Président de la Section d’Alsace de l’Association Guillaume Budé. – Membre de l’Academia Latinitati Fovendae de Rome.
De janvier à décembre 2016 : Vice-Président de la Société des Etudes Latines (Paris).
De janvier à décembre 2017 : Président de la Société des Etudes Latines (Paris).

« Vivat Academia ! »
Pour un moment de joie partagée en cette semaine pascale si marquante quelles que soient nos convictions, écoutons ce « Gaudeamus igitur », l’hymne des étudiants européens au Moyen Age, (ré)interprété par des étudiants de l’université de Grenade, tous séparés et confinés. Il se termine par un magnifique … « Vivat Academia ! ».

https://youtu.be/ysp3XqnaKQk

 

 

L'Edito

Savoir d’où l’on vient,
pour préparer l’ « après »

La terrible épidémie qui ravage le monde a mis à mal les certitudes, bousculé les perspectives et réduit à néant les expertises. L’humanité, nue et tremblante comme après un cataclysme, s’interroge avec angoisse : de quoi demain sera-t-il fait ?
Le courage et la volonté, mais aussi la foi en la générosité et la création, seront les moteurs du redressement. Celui-ci aura lieu, même si nul n’en sait la forme et le calendrier.
Il est indispensable de commencer à y réfléchir, sans tabou, avec le cerveau et le cœur orientés à 360°, comme un radar cherchant des signes nouveaux.
Diffusées début mars, les Annales de l’Académie d’Alsace ont opportunément livré une histoire de notre compagnie (voir par ailleurs sur ce site). Elles donnent une réponse à la question de notre utilité dans le corps social : mobiliser des énergies et des bonnes volontés venues d’horizons différents, dans la recherche désintéressée d’un bien commun pour notre temps
Au lendemain du décès d’un de nos membres parmi les plus éminents, le professeur Francis Rapp, historien médiéviste à la brillante carrière, qui avait l’Alsace chevillée au cœur, une Alsace de tolérance et d’humanisme, savoir d’où l’on vient, méditer sur les drames passés pour contribuer à un monde d’harmonie, voilà la plus noble des éthiques, la plus féconde aussi.
L’Académie d’Alsace, dans l’esprit de ses pères fondateurs après la guerre, aura à ressourcer et à relier aux défis de l’ « après épidémie » sa belle mission.
Nous y reviendrons.


Bernard Reumaux

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace