Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Jean-Louis Schlienger

 

 

Médecin. Professeur honoraire à la Faculté de Médecine de l'Université de Strasbourg

 

 

Section

Sciences de la nature, de l'humain et de la société


Situation professionnelle actuelle

 

 

Parcours professionnel

Né en 1946 à Mulhouse


Etudes secondaires au Lycée Schweitzer à Mulhouse


Docteur en médecine, Strasbourg


Professeur des Universités-Praticien Hospitalier en médecine interne et nutrition(1980), chef de service et chef de pôle au CHRU de Strasbourg


Professeur émérite (2011-2014) puis professeur honoraire

1989-2010)


Président du département de Formation Permanente de la Faculté de Médecine (1990-2011)


Rédacteur en chef du Journal de Médecine (1981-1998) et de «Médecine des Maladies Métaboliques» (2007-2017)

 

Président de l’Institut Européen d’Ethique Alimentaire


Ancien responsable d’associations de malades


 

 


Diplômes et expertises

Membre de nombreuses sociétés savantes nationales/internationales (avec diverses responsabilités)


Rôles académiques

 

 

 

Publications :

Auteur de 340 publications indexées (Pubmed) (endocrinologie, maladies métaboliques et nutrition)


Auteur ou coordinateur d’une douzaine d’ouvrages médicaux (Elsevier-Masson)

 

Chroniqueur à « Saisons d’Alsace » (1998-2007) et à « l’Alsace dans le monde » (2014-)


Auteur d’ouvrages régionaux  (« Le Mangeur alsacien », « le Buveur alsacien », « aux Knacks citoyens », « dis Papi raconte-moi l’Alsace », « Dis papi dessine-moi un alsacien », «l’Alsace au fil des siècles et des lieux »


Auteur de livres grand-public (« Heurs et malheurs de l’alimentation ; de Lucy à McDo », « Manger au XXIème siècle…pas si simple »).


Activités de conférencier-invité


Données personnelles (espact privé)

 


CV complet

 

 

L'Edito

Savoir d’où l’on vient,
pour préparer l’ « après »

La terrible épidémie qui ravage le monde a mis à mal les certitudes, bousculé les perspectives et réduit à néant les expertises. L’humanité, nue et tremblante comme après un cataclysme, s’interroge avec angoisse : de quoi demain sera-t-il fait ?
Le courage et la volonté, mais aussi la foi en la générosité et la création, seront les moteurs du redressement. Celui-ci aura lieu, même si nul n’en sait la forme et le calendrier.
Il est indispensable de commencer à y réfléchir, sans tabou, avec le cerveau et le cœur orientés à 360°, comme un radar cherchant des signes nouveaux.
Diffusées début mars, les Annales de l’Académie d’Alsace ont opportunément livré une histoire de notre compagnie (voir par ailleurs sur ce site). Elles donnent une réponse à la question de notre utilité dans le corps social : mobiliser des énergies et des bonnes volontés venues d’horizons différents, dans la recherche désintéressée d’un bien commun pour notre temps
Au lendemain du décès d’un de nos membres parmi les plus éminents, le professeur Francis Rapp, historien médiéviste à la brillante carrière, qui avait l’Alsace chevillée au cœur, une Alsace de tolérance et d’humanisme, savoir d’où l’on vient, méditer sur les drames passés pour contribuer à un monde d’harmonie, voilà la plus noble des éthiques, la plus féconde aussi.
L’Académie d’Alsace, dans l’esprit de ses pères fondateurs après la guerre, aura à ressourcer et à relier aux défis de l’ « après épidémie » sa belle mission.
Nous y reviendrons.


Bernard Reumaux

 

 

 

 

Bernard Reumaux

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace