Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Paul Adolf

Paul ADOLF est linguiste, ancien professeur certifié d’anglais hors classe , docteur ès lettres de l’Université des Sciences Humaines de Strasbourg et fondateur de l’Université Populaire d’Obernai et région.  

Section

Sciences de la nature, de l'humain et de  la société

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né à Strasbourg en 1931, il habite Obernai depuis 1937 du fait que son père, militaire de carrière avait été muté à l’origine à Obernai, lieu du nouveau domicile et  deuxième ville la plus touristique du Bas-Rhin, voire mondialement connue : c’est que l’esprit aventureux et le goût de la spécificité alsacienne ont   amené Paul Adolf jusqu’à Castroville (Texas) avec son épouse, où il  a planté, en présence de Christiane Wood, Alsacienne de Castroville,  un arbre symbolisant Obernai  dans le Jardin des Racines, aux formes de l’Alsace. Le touriste y découvrira une « rue Obernai ».  

 

 

Parcours professionnel et  culturel
Suite à son retour d’Oran (Algérie) en novembre 1960, où il effectuait une bonne partie de son service militaire, Paul Adolf a passé en 1961 son CAPES, qui lui a ouvert les portes de l’enseignement en tant qu’enseignant angliciste,  aboutissement d’études universitaires dictées par son goût des langues et, spécialement, de l’anglais : en effet cette langue lui paraissait avoir une teinture plus exotique – en particulier la prononciation – qu’il   découvrit peu à peu sous la RP « Received Pronunciation » officielle normée ainsi que les accents divers de ses variantes régionales, nationales et internationales (américain, australien) pour finir par le globish !


Il fut deux fois conseiller pédagogique de stagiaires anglicistes. Suite à son stage de CAPES au lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg, il fut nommé successivement au lycée Lambert de Mulhouse en 1962, puis au lycée Schuré de Barr 1964 et, enfin, au lycée Freppel  d’Obernai, lieu de son domicile et lieu de naissance de son épouse Marie-Louise, née Wucher.


Ses élèves étaient dialectophones ou francophones purs ou autres au collège et au lycée : pour une meilleure connaissance de la langue, il a effectué en compagnie des élèves des voyages scolaires en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis en 1980 et 1984.     


Etant exposé depuis sa jeunesse à plusieurs langues,  il enseignait l’anglais au lycée et à l’Université Populaire d’Obernai et région,  de même qu'il enseignait  l’alsacien aux jeunes et aux adultes dans le cadre de "Langue et Culture Régionale". En l’absence d’une koîné, il lui a  fallu élaborer sa propre méthode d’alsacien et son matériel, compte tenu des spécificités phonétiques, morphosyntaxiques et lexicales des dialectes, lorsqu’il enseignait bénévolement l’alsacien à des adultes (et même aux étudiants, à la Faculté des Sciences Humaines de  Strasbourg, de 2006 à 2009 pour étudiants Staps (sciences et technique des activités physiques et sportives) et Deust (Diplôme universitaire science et technique).

Dans ce cadre il a aussi organisé des activités interdisciplinaires relatives au plurilinguisme à l’intention des enseignants.

 

 

Etudes et Diplômes
Il a fait ses études primaires et secondaires à Obernai, puis des études supérieures à l’Université de Strasbourg, où il a passé une licence de lettres, le DES et le CAPES.

Ses diplômes successifs le mènent jusqu’aux deux doctorats, en 1975 et en 1985 :
1957              Licence ès Lettres  
1961              C.A.P.E.S Prof.d’anglais certifié
1964              D.E.S. Diplôme d’Etudes Supérieures
1974              D.E.A. Diplôme d’Etudes  Approfondies  
1975              Doctorat 3ème cycle ( Très bien)
1985              Doctorat nouveau régime (Très honorable) 

juin 85 « Structures lexicales contrastives du parler d’Obernai et de l’anglais  britannique »
 


Prix et distinctions   
À sa retraite en 1991, il n’est pas resté en retrait, car suite à ses deux thèses, il a fait paraître en 1996 son premier dictionnaire : L’anglais par l’alsacien, qui a connu un large succès, avec quatre autres ouvrages parus depuis.

Il a obtenu le prix d’érudition au salon du livre de Marlenheim en 1997, et la Bretzel d’Or en  lexicographie (promotion Pierre Pflimlin) à Saverne en 2007.
Paul Adolf a été nommé Membre de l’Académie des Sciences Lettres et Arts d’Alsace en 2006 et Citoyen d’Honneur de la Ville d’Obernai en mai 2017

 

 

Activités culturelles
Paul Adolf est président honoraire de l’UPSF (Université populaire sans frontières, anciennement UPO (Université populaire d’Obernai et région),  qu’il a fondée en 1966.
L’UPO devenue UPSF a connu, en 2016, ses 50 années d’existence : 
- elle a su fortement s’impliquer auprès d'un nombre important de communes et de communautés de communes  et a contribué ainsi au rayonnement culturel d’Obernai, ville de Murner et de sa région depuis 1966, où  la formation permanente des adultes était encore dans les limbes dans la région. Paul Adolf est confiant en la pérennité de ses objectifs, fixés en 1966 !   
- son but : Alsacien de  vieille souche,  passionné des langues et  devenu plurilingue (alsacien, français, allemand, anglais), il a acquis le virus du lexicophage contrastif !  Exposé ainsi depuis sa jeunesse à plusieurs langues, il s’efforce de tirer parti de ses  travaux  du passé et de l’avenir linguistique : des racines et des ailes à bien exploiter finalement, bref assurer l’unité étymologique de l’alsacien, l’allemand, l’anglais et le français dans la diversité des formes, prononciations, sens et emplois des mots partenaires au service d’une didactique d’apprentissage complémentaire des langues.


Activités au sein des associations culturelles locales  
Très souvent au contact  de la ville d’Obernai, il a vécu « Oberehnheim », puis à nouveau « Obernai » avec ses multiples fonctions et activités au sein des associations culturelles locales : il a été animateur au  ciné-club d’Obernai avant de créer le cercle d’échecs.

On note également ses  visites guidées plurilingues à Obernai au service de l’Office du Tourisme local. Lors de la commémoration de la libération d’Obernai au Mémorial, il a fait office d’interprète.     
 
A noter qu’il a notamment donné des conférences à Obernai, Gengenbach, ville jumelée à Obernai et à Würzburg (pour le plurilinguisme, für die Mehrsprachigkeit).

Lors de son périple patrimonial aux Etats-Unis en 2005, Paul Adolf, président honoraire de l’UPSF fut invité d’abord par les Alsaciens de New York, dont l’animateur est Thierry Kranzer, puis par le club alsacien de Castroville (Texas) et accueilli par la famille hôtesse Christiane et Freddy Wood.
La communauté alsacienne de New York s’est retrouvée  en décembre 2005 autour de son traditionnel repas de Noël, qui rassemble chaque année une soixantaine d'Alsaciens de la région new yorkaise. Cette édition a été conclue par une conférence en anglais sur les liens entre les langues alsaciennes et anglaises.

 

 

Publications  
En plus de ses activités associatives passées, il est  l’auteur d’ouvrages pédagogiques :

 

Le dictionnaire « l’anglais par l’alsacien »,  entreprise lexicographique de longue haleine, est un livre pratique volumineux.

Mer lehre Ënglisch, "Apprenons l’anglais", complément du fameux dictionnaire et  guide pratique de thèmes de conversation anglaise (dialogues), complété par l’indispensable supplément Grammaire anglaise pour Alsaciens, est un vrai « vade-mecum » aussi utile qu’original , a souligné l’éminent Raymond Matzen dans sa préface. 

Adrien Zeller, ancien président du Conseil régional d’Alsace, avait lors de la parution de l’ouvrage précisé que "Cet ouvrage s’inscrit dans un cheminement original qui a permis à Paul Adolf d’explorer et d’exploiter l’étroite parenté  qui unit sa langue maternelle et les langues allemande et anglo-saxonne. Cette familiarité doit être valorisée pour faciliter l’apprentissage de ces langues et constituer ainsi le socle d’un véritable plurilinguisme dont l’Alsace a un urgent besoin. »
D’autre part Gérard Leser, vice-président de l’Académie des sciences, arts et lettres d’Alsace, remarque dans sa préface au dictionnaire comparatif multilingue de Paul Adolf spécialement destiné aux   francophones  que  "ce nouvel instrument à l’objectif délibérément pratique voudrait éveiller davantage l’intérêt du lecteur francophone pour l’élément germanique à considérer en plus de l’élément roman lors de l’apprentissage de plusieurs langues européennes !"

 

Dans ce contexte,  citons  son nouveau livre paru chez l’éditeur Bentzinger et disponible chez l’auteur à 12 euros l’exemplaire à retirer  : Guide pratique de conversation touristique

Contacter l’auteur soit par email paul.adolf@gmail.com, soit par téléphone au 03 88 95 07 80  domicile 39, Rue de la Colonne 67210 Obernai


Guide pratique de conversation touristique en alsacien, allemand, français et anglais avec la parenté des langues au service d’un meilleur apprentissage plus rapide.

L’auteur se propose ainsi de familiariser le lecteur, jeune ou adulte avec ces langues dites « étrangères » pour qu’elles paraissent moins « étrangères » grâce à l’exploitation avec discernement de leur parenté : savoir tirer parti de cette parenté entre l’alsacien, l’allemand, l’anglais et le français dans ce guide représente en plus un gain de temps ! Alors faisons barrage à la barrière des langues et cela grâce à notre volonté car là où volonté il y a une voie elle ouvrira ! Where there’s a will, there’s a way !
On trouve aujourd’hui tous ses livres non seulement dans les bibliothèques françaises, mais aussi dans la British Library de Londres, ainsi que dans la  Library of Congress  de Washington DC , USA, et d’ailleurs aussi en Australie, Allemagne etc. sans oublier notamment le Texas.
Ces livres tremplins doivent faciliter la mémorisation et le sens du déjà vu entre des langues telles que les langues romanes et germaniques…grâce aux passerelles entre ces langues !

 

 

Bibliographie
Oeuvrant depuis 1966   au service de la formation continue (adultes et jeunes) et ayant contribué au rayonnement culturel d’Obernai et région du Bas Rhin par son action au service de la commune et l’Office de tourisme et ses publications non seulement en France,  en Alsace, mais à l’étranger,  Paul Adolf  publia en 1996 un premier ouvrage, le dictionnaire "L’Anglais par l’Alsacien, Vum Elsässiche züm Ënglische » qui a connu un réel succès international d’édition. 

Sur la base de ce travail de lexicographie contrastive, il a élaboré une méthode d’apprentissage de l’anglais, de l’allemand et de l’alsacien.

 

A noter :  
 Un C.D enregistré à Londres en alsacien par EUROTALK en 2005

Dictionnaire  l’Anglais par l’Alsacien (comparatif et bilingue)
Edit. Le Verger, 1996 en collabotation avec  Raymond Matzen.
 

Proverbes  alsaciens et équivalents anglais français (A.Churlet - R. Matzen - P. Adolf) Edit. Le Verger, 2011.

 

Mer lehre Englisch (Guide pratique de conversation-grammaire Anglaise pour Alsaciens). Edit. Bentzinger Jérôme, 2002.

 

Dictionnaire comparatif multilingue Français-Allemand-Alsacien-Anglais, Edit. Midgard  2006

 

Learning Alsatian through English,  Edit. Palgrave  Macmillan
New-York, 2007.


Guide pratique de conversation  touristique en Alsacien-Allemand-Français-Anglais.  Edit. Bentzinger Jérôme    

           

 

Articles parus dans des revues et livres

 

Société d’Histoire et d’Archéologie Dambach la Ville  Barr Obernai :

Texte sur Joseph Anderhalt  revue N° 8 de 1974 page 148 - 152
Le dialecte d’Obernai richesses lexicales - livre sur Obernai 1977 page 399 - 419
 
Journal DNA   :

8 août 2015 :  Point de vue : A propos des mots étrangers
30 octobre:  «La vraie étymologie des toponymes de  l’Alsace et les « Faux amis ».

 

Saisons d’Alsace :

N° 133 de 1996 :  Passerelle vers l’Anglais

 

Encyclopédie  de l’Alsace
volume N° 1 page  212  :    Anglais ( en Alsace )
                            213        Anglicisme
volume N° 5    «   2769-70   Enseignement de l’Anglais
volume N° 9 page 5621-24   Le parler d’Obernai

 

Journal   « Kinderlaterne » :  Janvier 2008 (Promouvoir le plurilinguisme alsac.franç.allem.angl).

 

 

 

« L’Alsace me manque » : Zvardon confiné en Guadeloupe

Grand Prix 2019 de l'Académie d'Alsace, le photographe Frantisek Zvardon est confiné en Guadeloupe où, début mars, il réalisait un reportage dans les forêts de montagne. Ce Tchèque, bourlingueur dans le monde entier, vient de publier, sur le site Eurojournalist, une belle déclaration d'amour à l'Alsace.

http://eurojournalist.eu/frantisek-zvardon-mon-alsace/?fbclid=IwAR23U9vk16zGQmYz1pGOZHgHWMKXUu4fgpPHlTQNSb9YjcsQSPHZl1tETEM

 

 

L'Edito

Savoir d’où l’on vient,
pour préparer l’ « après »

La terrible épidémie qui ravage le monde a mis à mal les certitudes, bousculé les perspectives et réduit à néant les expertises. L’humanité, nue et tremblante comme après un cataclysme, s’interroge avec angoisse : de quoi demain sera-t-il fait ?
Le courage et la volonté, mais aussi la foi en la générosité et la création, seront les moteurs du redressement. Celui-ci aura lieu, même si nul n’en sait la forme et le calendrier.
Il est indispensable de commencer à y réfléchir, sans tabou, avec le cerveau et le cœur orientés à 360°, comme un radar cherchant des signes nouveaux.
Diffusées début mars, les Annales de l’Académie d’Alsace ont opportunément livré une histoire de notre compagnie (voir par ailleurs sur ce site). Elles donnent une réponse à la question de notre utilité dans le corps social : mobiliser des énergies et des bonnes volontés venues d’horizons différents, dans la recherche désintéressée d’un bien commun pour notre temps
Au lendemain du décès d’un de nos membres parmi les plus éminents, le professeur Francis Rapp, historien médiéviste à la brillante carrière, qui avait l’Alsace chevillée au cœur, une Alsace de tolérance et d’humanisme, savoir d’où l’on vient, méditer sur les drames passés pour contribuer à un monde d’harmonie, voilà la plus noble des éthiques, la plus féconde aussi.
L’Académie d’Alsace, dans l’esprit de ses pères fondateurs après la guerre, aura à ressourcer et à relier aux défis de l’ « après épidémie » sa belle mission.
Nous y reviendrons.


Bernard Reumaux

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace