Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Peter Schnyder

Section Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peter Schnyder est professeur émérite de l'Université de Haute Alsace (Mulhouse), où il a dirigé l'Institut de recherche en langues et littératures européennes (ILLE)

 

Après une thèse de doctorat sur André Gide, à l’Université de Berne (Pré–Textes : André Gide et la tentation de la critique, 1988, réédition dans une version enrichie en 2001), il a publié de nombreux ouvrages, articles, directions éditoriales et éditions sur le thème de Gide et de son entourage, réalisant notamment l’édition allemande des Œuvres de cet auteur (Gesammelte Werke, Stuttgart, DVA, 12 volumes, 1989-1997, avec Raimund Theis), et deux anthologies pour Gallimard («Folio »), des Cahiers de la Petite Dame et du Journal de Gide.

 

Par-delà l’œuvre de Gide, Peter Schnyder a notamment publié de nombreux travaux sur André Frénaud et ses amis (Jean Follain, René Char, Raoul Ubac, etc.), sur la réception des poètes français dans les pays germanophones (Rimbaud, Baudelaire, Gustave Roud, etc.) et des poètes de langue allemande dans les pays francophones (Hölderlin, Goethe, Georg Trakl…), sans négliger la poésie de la Suisse d’expression française qu’il suit avec une attention particulière.


Il préside actuellement la Fondation Catherine Gide, qui œuvre à la transmission du patrimoine littéraire et culturel d’André Gide, en soutenant notamment des projets universitaires et artistiques et en travaillant à rendre toujours plus accessibles au public et aux chercheurs les archives gidiennes.


Il est membre du comité de pilotage du CAGJS, Centre André Gide–Jean Schlumberger de la Fondation des Treilles (Paris / Tourtour) et directeur de la collection « Bibliothèque gidienne » des Éditions Classiques Garnier (Paris).

 

Site personnel : peterschnyder.fr

L'Edito

2020, année des Agoras

Notre année académique s’ouvre sous le signe des Agoras. Conçus et lancés comme une réponse concrète à la question « À quoi sert l’Académie d’Alsace ? », ces chantiers de débats, d’auditions et de propositions visent à produire une parole publique féconde pour la région.
Dans un an la Collectivité européenne d’Alsace verra le jour et il est utile que notre compagnie, à la fois indépendante, régionale et transdisciplinaire, contribue à formuler, sur certains sujets, des éléments d’analyses et de repères ainsi que des orientations.
Plusieurs chantiers ont été lancés, animés par des membres de notre académie. L’Agora « Réenchanter les châteaux-forts d’Alsace » produit depuis novembre dernier un travail remarquable au plus près des associations et chercheurs. Elle est menée en appui au projet culturel des deux Départements, « Les Portes du Temps », dont le directeur artistique est John Howe, Grand Prix 2020 de l’Académie d’Alsace.
L’Agora « La démocratie participative au banc d’essai » poursuit ses études de terrain. « Femmes & Sciences » démarrera en mars. Un groupe « Santé » se met en place. D’autres sont en gestation, chaque fois portés par des membres de notre académie. Et le 5 février, à Strasbourg, nous interrogerons les effets des développements massifs du tourisme.
Académique et régionale, notre compagnie met les compétences de ses membres et leur responsabilité citoyenne au service de l’Alsace.

 

Bernard Reumaux

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace