Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Mir Wais Hosseini

_____________________________________

Mir Wais Hosseini est un chimiste français spécialiste de la chimie supramoléculaire et de la tectonique moléculaire, et professeur à l'université de Strasbourg.

 

 

Section

Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 


Données professionnelles

Né le 4 juin 1955 à Kaboul (Afghanistan), Mir Wais Hosseini est arrivé en France à l'âge de 17 ans. Il effectue des études de chimie physique et de chimie organique à l'université de Strasbourg, puis  intègre  l'équipe du prix Nobel Jean-Marie Lehn,  qui fut son directeur de la  thèse qu'il a soutenu en 1983 en présence notamment de Guy Ourisson.

En 1990, il fonde le laboratoire de chimie de coordination organique, qui est devenu par la suite le laboratoire de tectonique moléculaire. Il est notamment le directeur de l'unité mixte de recherche intitulée "Chimie de la matière complexe" regroupant son laboratoire et 4 autres au sein de l'université de Strasbourg.

Ses travaux concernent la synthèse d'édifices moléculaires par auto-assemblage. Il contribue notamment aux travaux sur la tectonique moléculaire, et la conception de machines moléculaires.

Il est également depuis 2010 co-éditeur en chef du New Journal of Chemistry, une revue scientifique à comité de lecture publiée par le CNRS et la Royal Society of Chemistry.

 

Publications

Molecular Networks, Springer, 2009. (ISBN 978-3-642-01366-9)

 


Diplômes et Distinctions

    1984 : prix de thèse ADRERUS
    1989 : prix "Jeune chercheur" Direction des Recherches Etudes et Techniques.
    1991 : Prix de la Division de Chimie de Coordination de la Société Française de Chimie.
    1992 : Membre junior de l'Institut universitaire de France pour 5 ans
    2004 : Membre senior de l'Institut universitaire de France
    2004 : Membre de l'Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres
    2005 : Prix de la Division de Chimie Organique de la Société française de chimie.

    2005 : Prix de l'Académie rhénane, Strasbourg.
    2006 : Membre de l'Académie d'Europe (Academia Europeae)
    2007 : Médaille Gheorghe-Spacu de la Société chimique de Roumanie.

    2010: Prix binational Franco-Italien SCI-SCF.
    2011 : Médaille d'argent du CNRS
    2012 : Prix binational Franco-Allemand Grignard-Wittig GDCH-SCF.
    2014 : Chevalier de la Légion d'honneur
    2014 : Prix Gay-Lussac Humboldt
    2014 : Izatt Christensen Award in Macrocyclic Chemistry

    2014 : chevalier de la Légion d'honneur
    2016 : Grand Prix Achille Le Bel de la Société Chimique de France
    2017 : Membre de European Academy of Sciences (EurASc)
    2018 : Membre de l'Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace

 


Rôles académiques

 


Données personnelles (espact privé)

 


CV complet

L'Edito

Une poétique de l'Alsace

Décédé en octobre dernier, le grand poète Claude Vigée aurait eu cent ans le 3 janvier. Etats-Unis, Israël, Paris, il a connu tous les horizons, mais était resté arrimé à l’Alsace par l’esprit, par l’âme, par la poésie, par le dialecte. Ses souvenirs de Bischwiller, racontés dans Le Panier de houblon, portent témoignage sensible des bouleversements et des permanences de la région.
I hab noch niemols mini Haimet verlon.
Niemols kumm i je bis anne.

(Jamais je n’ai quitté ma patrie.
Jamais je n’y parviendrai.)
Au moment où les deux conseils départementaux d’Alsace fusionnent, alors que l’institutionnel et l’opérationnel sont en première ligne, il importe de ne pas perdre de vue l’impalpable qui constitue l’essence même de l’identité alsacienne et que, nul mieux qu’eux, les poètes savent entretenir.
Sans verser dans l’identitarisme ou le séparatisme, connectée à l’universel, à la solidarité nationale et à la coopération européenne, la reconnaissance d’une entité « Alsace » inscrite dans le marbre (fragile…) des institutions nous réjouit et nous stimule. Car, à l’image des deux conseils départementaux aujourd’hui fusionnés, l’Académie d’Alsace prône et pratique depuis son origine, en 1952, la cohésion régionale, la complémentarité des territoires, des milieux et des réseaux. Il est peu de structures résolument régionales en Alsace, et encore moins de transdisciplinaires, mais tel est l’ADN originel de notre compagnie, plus précieux et utile que jamais.
Démonstration concrète en sera bientôt apportée : notre groupe de travail de dix académiciens va bientôt remettre officiellement au président de la Collectivité européenne d’Alsace son rapport « Réenchanter les châteaux forts d’Alsace », outil au service d’une politique castrale renforcée. L’imaginaire des ruines, plus largement les rêveries sur le temps englouti, les heurs et malheurs passés, sont constitutifs du regard des Alsaciens sur leur région, nourrissant cette poétique de l’Alsace chantée par Claude Vigée, sans laquelle ne peut se déployer le joyeux « désir d’Alsace »..

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Claude Vigée (Bischwiller, 1921-Paris, 2020)

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace