Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Christian Andlau-Hombourg

_____________________________________________

Section

Société


Données professionnelles

Président de la section alsacienne du think tank Paneuropa,  Christian d’Andlau-Hombourg, 60 ans, a rejoint le Parti fédéraliste européen en septembre 2013 pour se présenter aux européennes dans l’Est.

Il copréside depuis la formation à l’échelle nationale et dirige sa branche alsacienne qui compte environ 80 adhérents.

Titulaire de masters en droit public et histoire médiévale, il a exercé la profession de consultant en finances et créé plusieurs fonds d’investissement en trente ans.

 


Déroulement de carrière

1980-81-82 : remisier sur la bourse de commerce de Paris avec la Sté Nouvelle des Maïzeries de la Méditerranée et courtier de la Sté Eric de Lavandeyra sur la bourse de Paris

 

1982-83-84 : responsable de la clientèle européenne et arabe pour Tapman, une filiale de Kay Corporation à New York (spéculation et couvertures d’actifs informatisées sur 24 matières premières simultanément)

 

1985-88 : consultant au Centre d’Informations Financières à Paris

 

1988- 1991 : directeur d’Asia Securities and Finance : spéculations sur les warrants japonais pour le compte d’investisseurs des Etats-Unis, d’Arabie Saoudite et des Emirats du golfe persique (j’étais basé principalement à Chypre et à Bahrein).

 

1992-1995 : président du conseil de surveillance de Sercib Investment (promotion immobilière en Europe, en Amérique du Nord et au Moyen Orient)

 

1995-2005 : création de cinq fonds d’investissements Arista, filiales du groupe Berkshire Capital Management (Zürich), et de fonds pour Golder International (Cayman Islands)

 

Depuis 2007 : vice-président du Portrait Ancien d’Alsace, siège social à la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg

 

Depuis juin 2008 : président de Pan Europe France Alsace, groupe d’études et de réflexion sur la construction européenne

 

Depuis juin 2009 : chevalier-commandeur de l’Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem

 

De janvier 2010 à octobre 2012 : Secrétaire Général de l’Union Paneuropéenne internationale

 

Juin 2010 : reçu membre de l’Académie des Sciences, des Arts et des Lettres d’Alsace

 

Septembre 2013 : élu tête de liste du Parti Fédéraliste Européen (PFE) pour la région Est

 

Décembre 2013 : élu co-président du Parti Fédéraliste Européen (PFE) en France

 

Juin 2014 : élu Grand Prieur de France (ie. président pour la France) de l’ordre militaire et hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem.

 

Formation

Né le 3 février 1954 à Strasbourg

Ecole primaire au Cours Gaillard à Strasbourg

A huit ans : collège Skippers Hill Manor, en Angleterre

A dix ans : collège Gallia à Château d’Oex, en Suisse

De douze à dix-huit ans : collège des Roches en Normandie

1972 : baccalauréat à Rouen

1972-73 : service militaire au 35° régiment d’artillerie parachutiste (R.A.P.)

1974 : premier degré du brevet de pilote privé (aérodrome de Toussus-le-Noble)

1980 : maîtrise de droit public à l’université Robert Schuman de Strasbourg

2006 : maîtrise d’histoire à l’université Marc Bloch de Strasbourg

 

 

« L’Alsace me manque » : Zvardon confiné en Guadeloupe

Grand Prix 2019 de l'Académie d'Alsace, le photographe Frantisek Zvardon est confiné en Guadeloupe où, début mars, il réalisait un reportage dans les forêts de montagne. Ce Tchèque, bourlingueur dans le monde entier, vient de publier, sur le site Eurojournalist, une belle déclaration d'amour à l'Alsace.

http://eurojournalist.eu/frantisek-zvardon-mon-alsace/?fbclid=IwAR23U9vk16zGQmYz1pGOZHgHWMKXUu4fgpPHlTQNSb9YjcsQSPHZl1tETEM

 

 

L'Edito

Savoir d’où l’on vient,
pour préparer l’ « après »

La terrible épidémie qui ravage le monde a mis à mal les certitudes, bousculé les perspectives et réduit à néant les expertises. L’humanité, nue et tremblante comme après un cataclysme, s’interroge avec angoisse : de quoi demain sera-t-il fait ?
Le courage et la volonté, mais aussi la foi en la générosité et la création, seront les moteurs du redressement. Celui-ci aura lieu, même si nul n’en sait la forme et le calendrier.
Il est indispensable de commencer à y réfléchir, sans tabou, avec le cerveau et le cœur orientés à 360°, comme un radar cherchant des signes nouveaux.
Diffusées début mars, les Annales de l’Académie d’Alsace ont opportunément livré une histoire de notre compagnie (voir par ailleurs sur ce site). Elles donnent une réponse à la question de notre utilité dans le corps social : mobiliser des énergies et des bonnes volontés venues d’horizons différents, dans la recherche désintéressée d’un bien commun pour notre temps
Au lendemain du décès d’un de nos membres parmi les plus éminents, le professeur Francis Rapp, historien médiéviste à la brillante carrière, qui avait l’Alsace chevillée au cœur, une Alsace de tolérance et d’humanisme, savoir d’où l’on vient, méditer sur les drames passés pour contribuer à un monde d’harmonie, voilà la plus noble des éthiques, la plus féconde aussi.
L’Académie d’Alsace, dans l’esprit de ses pères fondateurs après la guerre, aura à ressourcer et à relier aux défis de l’ « après épidémie » sa belle mission.
Nous y reviendrons.


Bernard Reumaux

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace