Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Raymond Claerr

_______________________________________                                                                                                                                                                               Raymond Claerr est notaire honoraire, spécialiste de la culture des bonsaï

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Section

Société

 

 

Parcours professionnel

- Notaire stagiaire en l’Etude de Maître Francis BOCKEL, notaire à THANN du 15 septembre 1972 au 30 octobre 1978
- Candidat notaire en l’Etude de Maître BOCKEL du 1er novembre 1978 au 31 décembre 1981
- Nommé notaire à Riedisheim sur une étude créée par arrêté du Garde des Sceaux. Prestation de serment le 7 janvier 1982. Retrait de carrière le 14 mars 2011.
- Admis par le procureur général au titre de notaire honoraire à la suite de son départ en retraite.
 

Fonctions exercées dans les instances de la profession notariale :
- Trésorier de la Chambre des notaires du Haut-Rhin
- Rapporteur de la Chambre des notaires du Haut-Rhin
- Président de la Chambre des notaires du Haut-Rhin
- Membre du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Vice-Président du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Membre du Comité Régional du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Président de la commission des Inspections du Conseil Interrégional des Notaires des Cours d’Appel de Colmar et de Metz
- Délégué de l’Assemblée de Liaison
- Nommé Président honoraire de la Chambre des Notaires du Haut-Rhin
 


Travaux - Activités extra-professionnelles :
- Activités liées au Bonsaï

- Première découverte du bonsaï vers 1986, par des articles et des expositions
- Entrée au Tenkeï Bonsaï club de Mulhouse en1987, peu de temps après la création de ce dernier.
- arbres primés lors d’expositions à Pulversheim en1998 et à Sochaux en juin 2005
- Titulaire du niveau 1 de la Fédération Française de Bonsaï en 1995, puis du Niveau 2 en 1997
- Reçu comme formateur national du Niveau 3 en 1999. À cette époque, ce titre n’avait été décerné alors qu’à 8 personnes en France ; actuellement, ils sont une trentaine.  Il s’agit d’une certification de compétences pédagogiques et de créativité artistique au niveau national.
-Elu Président du Collège National des Juges en de 2000 à 2003.
- Président du Tenkeï Bonsaï club de Mulhouse et environs depuis 2004 C’est le club le plus titré de France.
Délégué Régional de la Fédération Française de Bonsaï de 2010. A 2016. Cette fonction consistait à coordonner l’action de tous les clubs du Grand Est
- Dans le cadre des activités de l’Académie d’Alsace : présentation d’une exposition de bonsaï et tenue d’une conférence à Kientzheim, le 6 juin 2010.


- Grand projet 2018 : organisation du Congrès Mondial du bonsaï du 12 au 14 octobre 2018 au Parc Expo de Mulhouse, et parallèlement, celle du Congrès de la Fédération Française du Bonsaï sur trois sites différents (Parc Expo, Musée des beaux-arts et Zoo)

- Activités dans les sociétés d’Histoires régionales d’Alsace
Secrétaire de la Société d’Histoire « Les Amis de Thann »
Secrétaire du Comité de la Société d’Histoire du Sundgau

 

 

Travaux

- Recherche historique - Articles
 

- Auteur de plusieurs articles sur les Château du Morimont et du Landskron parus dans l’Annuaire de la Société d’histoire du Sundgau

 

- Auteur d’un article sur l’évolution des châteaux forts du Sundgau paru dans le Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse

 

- Auteur des notices des châteaux de la région sud de l’Alsace parues dans l’Encyclopédie de l’Alsace

 

- En projet : Travail sur l’Art Roman en Alsace.

 

 

Diplômes

Lycée de Thann
Faculté de Droit Strasbourg

Diplômes :
- Maîtrise en droit en juin 1972
- Concours de droit local pour l’admission aux fonctions de notaire en mai 1978
- Diplôme de Notaire en octobre 1978

 

Décorations

Nommé Chevalier du Mérite Agricole par arrêté du 15 juillet 2015, au regard de son activité dans le monde du bonsaï

 

Distinctions

 

Prix

 

Publications


Livres


Articles

 

Rôles académiques à l'Académie d'Alsace

 

L'Edito

Une poétique de l'Alsace

Décédé en octobre dernier, le grand poète Claude Vigée aurait eu cent ans le 3 janvier. Etats-Unis, Israël, Paris, il a connu tous les horizons, mais était resté arrimé à l’Alsace par l’esprit, par l’âme, par la poésie, par le dialecte. Ses souvenirs de Bischwiller, racontés dans Le Panier de houblon, portent témoignage sensible des bouleversements et des permanences de la région.
I hab noch niemols mini Haimet verlon.
Niemols kumm i je bis anne.

(Jamais je n’ai quitté ma patrie.
Jamais je n’y parviendrai.)
Au moment où les deux conseils départementaux d’Alsace fusionnent, alors que l’institutionnel et l’opérationnel sont en première ligne, il importe de ne pas perdre de vue l’impalpable qui constitue l’essence même de l’identité alsacienne et que, nul mieux qu’eux, les poètes savent entretenir.
Sans verser dans l’identitarisme ou le séparatisme, connectée à l’universel, à la solidarité nationale et à la coopération européenne, la reconnaissance d’une entité « Alsace » inscrite dans le marbre (fragile…) des institutions nous réjouit et nous stimule. Car, à l’image des deux conseils départementaux aujourd’hui fusionnés, l’Académie d’Alsace prône et pratique depuis son origine, en 1952, la cohésion régionale, la complémentarité des territoires, des milieux et des réseaux. Il est peu de structures résolument régionales en Alsace, et encore moins de transdisciplinaires, mais tel est l’ADN originel de notre compagnie, plus précieux et utile que jamais.
Démonstration concrète en sera bientôt apportée : notre groupe de travail de dix académiciens va bientôt remettre officiellement au président de la Collectivité européenne d’Alsace son rapport « Réenchanter les châteaux forts d’Alsace », outil au service d’une politique castrale renforcée. L’imaginaire des ruines, plus largement les rêveries sur le temps englouti, les heurs et malheurs passés, sont constitutifs du regard des Alsaciens sur leur région, nourrissant cette poétique de l’Alsace chantée par Claude Vigée, sans laquelle ne peut se déployer le joyeux « désir d’Alsace »..

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Claude Vigée (Bischwiller, 1921-Paris, 2020)

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace