Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Prix de la Décapole 2017

Samedi 28 octobre 2017 - Landau

Une vingtaine de membres de l’Académie d’Alsace ont participé samedi 28 ocrobre à la remise du Prix 2017 de la Décapole, qui met cette année à l’honneur – dans une optique franco-allemande et bilingue – un écrivain alsacien injustement oublié, Oskar Wöhrlé, disparu en 1946.

 

La publication ce printemps de la traduction française de son œuvre majeure, « Baldamus, ou le diable aux trousses », roman autobiographique paru en allemand en 1913 (best-seller outre-Rhin jusqu’au début du nazisme), a servi à l’actualité de cette redécouverte.

 

Le Prix a été remis conjointement à Herrad-Odilia Krenkel, petite-fille de l’auteur, et à Joseph Groll, traducteur de l’œuvre. La cérémonie a eu lieu à l’hôtel de ville de Landau, à l’invitation de l’Oberbürgermeister Thomas Hirsch, en lien avec le dynamique Cercle franco-allemand de Landau présidé par Barbara Borgeot-Klein, qui a rappelé les liens anciens et étroits entre cette ville, l’Alsace (elle fut membre de la Décapole) et la France.

 

Marc Chaudeur a présenté la vie et l’œuvre d’Oskar Wöhrlé, avant des lectures par les deux lauréats, puis Daniel Muringer (du groupe Géranium) a interprété (chant et instrument) plusieurs poèmes de l’auteur. La cérémonie s’est terminée par la visite du Frank-Loebsche Haus, remarquable musée consacré à la mémoire des communautés juives et tziganes de la cité, dans une splendide maison Renaissance qui a notamment appartenu à des ancêtres d’Anne Frank, famille originaire de Landau.

 

Les membres de l’Académie présents ce jour-là le confirmeront : la visite de Landau et de ce musée valent vraiment un déplacement spécial (avec un très sympathique petit marché le samedi sur la Marktplatz) !

B.R

 

L'Edito

 

Travail académique
et utilité sociale

 

Quelle peut être l’utilité sociale de travaux académiques ?
La question circule au sein des académies en région affiliées à l’Institut de France et à ses cinq académies nationales. Et il apparaît que l’interdisciplinarité se révèle un outil précieux au service de la collectivité, surtout à l’heure de profondes remises en cause.
Le croisement des regards et des compétences se révèle gage d’efficacité maximale pour traiter de bonne manière les problématiques sociétales complexes. Fallait-il par exemple seulement confier la « gestion » de l’épidémie de Covid à quelques spécialistes pointus, sans ouvrir davantage aux économistes, géopoliticiens, philosophes, enseignants ? Un recours puissant et organisé à l’interdisciplinarité, aux curiosités croisées, à l’exigence de l’intérêt général, n’aurait-il pas été plus fécond, plus mobilisateur surtout, permettant de lever bien des doutes et d’éviter maints rejets ?
C’est dans cet esprit interdisciplinaire que l’Académie d’Alsace a travaillé, en 2019 et 2020, sur la politique castrale régionale, produisant un Rapport, consultable et téléchargeable sur ce site. Créé pour l’occasion avec quatorze de nos membres, le comité scientifique comprenait quelques historiens, mais aussi un metteur en scène d’opéra, un chef d’entreprise, un ethnologue, des responsables d’associations de terrain, une conservatrice de musée. Il s’est mis à l’écoute – entretiens, questionnaires, deux agoras publiques –, a travaillé pour produire des préconisations concrètes, dont nous savons qu’elles seront mises en œuvre.
Voilà l’utilité sociale de l’Académie d’Alsace adaptée aux exigences du XXIe siècle.
Voilà les orientations nouvelles de notre travail académique, nourri par la diversité féconde de nos membres, développé en agoras et groupes de travail, en symbiose avec le corps social dont nous avons mission de porter la continuité de valeurs façonnées par une riche et complexe histoire collective.

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace