Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Activités 2010
 

___________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance publique – 13 juin 2010 – CEEJA - Issenheim

Introduction à la séance par Christiane Roederer
Président de l’ASLAA


M. André Klein, directeur du Centre européen d’études japonaises, a bien voulu nous ouvrir les portes de sa prestigieuse maison, riche de 30000 ouvrages. Nous lui exprimons notre gratitude sans oublier Mme Staehly-Gomès pour son aide efficace pour l’organisation de cette rencontre.

M. Klein nous invite à un voyage immobile au Pays du Soleil Levant à la découverte d’une fascinante et millénaire civilisation et aux relations entre l’Alsace et le Japon.  

« Comme tout ce qui compte dans la vie,
 un beau voyage est une œuvre d’art »…
en guise d’invitation au voyage,  Jean-Paul Sorg, notre confrère, nous propose quelques uns de ses Haïku, cet art poétique très particulier.

Parole à Jean-Paul Sorg

Pour pénétrer plus avant dans ce Royaume de l’esthétique, il faudrait posséder un trousseau de clés multiples.
Nous en possédons 5 grâce à :
Michel Louyot, écrivain qui a longtemps résidé au Japon
Makiko, maître calligraphe
Marie-Jeanne Louyot, maître ikébana
Maître Nao, photographe
Raymond Claer, passionné par l’art du bonsaï

Nous regrettons que le temps nous soit compté tant nous aurions aimé assister à une cérémonie du thé, à un éblouissant spectacle de danse et de théâtre, à une démonstration des arts martiaux adoptés par l’Occident.
Mais il n’est pas l’heure d’exprimer des regrets.
L’heure est de nous réjouir de la présence des artistes à qui nous adressons notre gratitude.
Ils nous permettent de plonger « dans cet ailleurs » si nécessaire à notre inspiration.

Giono, notre poète provençal, nous assure :

« Ici c’est autre chose que loin, c’est ailleurs ».

 

L'Edito

Rentrée

 

Elle fut « solennelle » certes, la rentrée de l’Académie d’Alsace, samedi 25 septembre au musée Unterlinden de Colmar, réactivant la vieille tradition des « rentrées solennelles » à Colmar, chères à nos fondateurs. Mais elle fut surtout conviviale. Et tonique.
Une cinquantaine de membres étaient présents, dont une quinzaine de nouveaux entrants (quelle belle diversité de profils, d’âge, de qualités !).

Ce fut l’occasion des premiers échanges en présentiel depuis dix-huit mois. Evocation de projets dans deux directions : relancer l’une ou l’autre Agora, après le succès de celle consacrée aux châteaux forts d’Alsace ; et multiplier les petites réunions sur le territoire alsacien pour nouer des liens entre membres, décliner nos atouts interdisciplinaires, « faire compagnie ».
Le prix Maurice-Betz été remis ce jour-là en présence du maire de Colmar, Eric Straumann, à la traductrice Claire de Oliveira qui, avec notre confrère Jean-Marie Valentin, a éclairé la belle figure de ce Colmarien de Paris (1898-1946), « médiateur entre deux cultures ».
Ce fut l’occasion de rappeler que l’Académie d’Alsace a décerné, début août à Sélestat, son prix Beatus-Rhenanus à Hildegard Neulen-Hüttemann, saluant ses engagements dans les échanges culturels et scolaires franco-allemands. Et le 17 septembre, ce furent trois prix Jeune Talent – au lieu d’un seul les années précédentes – qui furent attribués à des diplômés de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg et Mulhouse).
Ces trois prix – Maurice-Betz, Beatus-Rhenanus, Jeune Talent – ont connu une spécialisation et une montée en puissance grâce à des partenariats nouveaux, venant de, respectivement, la Ville de Sélestat, la Ville de Colmar et le mécène Lafayette Patrimoine Finance.


Une Académie utile, enracinée, connectée à son environnement : voilà la feuille de route pour les saisons à venir, en adaptation pragmatique au contexte général.


Bernard Reumaux
Président de l’Académie d’Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace