Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Agoras Femmes et Sciences

 

Agora « Femmes & Sciences »: encourager les vocations au lycée

En partenariat avec le lycée des Pontonniers

 

 

Prévue pour le 25 mars à Strasbourg, cette Agora de l’Académie d’Alsace est reportée.


« En quoi les stéréotypes genrés et le manque de modèles freinent l’entrée des femmes dans certaines filières scientifiques ? »

 


L’Académie d’Alsace lance une série d’Agoras consacrées au renforcement de la présence des femmes en sciences. La première, coorganisée avec l’association Femmes & Sciences, réunira des femmes engagées en sciences (université, recherche, entreprises) et des lycéennes et des lycéens de l’établissement voisin des Pontonniers.


Objectif : comprendre le peu d’engagement des filles vers les filières STIM (Sciences, Technologie, Ingénierie, Mathématiques) et proposer des pistes pour améliorer la situation.


Deux axes de discussion : les stéréotypes genrés et la force des modèles. Diverses actions menées pour lutter contre les stéréotypes seront présentées et discutées tandis que des femmes des filières STIM témoigneront de leur choix d’orientation et de leur parcours universitaire et professionnel en dialoguant avec les lycéennes et lycéens. Un groupe d’élèves du lycée des Pontonniers travaille déjà à ces questions et sera présent.


Ultérieurement, d’autres Agoras sont prévues, notamment sur le thème « Reconnaissance et carrières des femmes scientifiques ».
Ces Agoras déboucheront sur des préconisations concrètes.


25 mars à 17 h, au FEC, place Saint-Etienne. Entrée libre.

 

Contact : Véronique Pierron-Bohnes - 06 30 58 25 21 - vero@unistra.fr

 

 

____________________________________________

L'Edito

Rentrée

 

Elle fut « solennelle » certes, la rentrée de l’Académie d’Alsace, samedi 25 septembre au musée Unterlinden de Colmar, réactivant la vieille tradition des « rentrées solennelles » à Colmar, chères à nos fondateurs. Mais elle fut surtout conviviale. Et tonique.
Une cinquantaine de membres étaient présents, dont une quinzaine de nouveaux entrants (quelle belle diversité de profils, d’âge, de qualités !).

Ce fut l’occasion des premiers échanges en présentiel depuis dix-huit mois. Evocation de projets dans deux directions : relancer l’une ou l’autre Agora, après le succès de celle consacrée aux châteaux forts d’Alsace ; et multiplier les petites réunions sur le territoire alsacien pour nouer des liens entre membres, décliner nos atouts interdisciplinaires, « faire compagnie ».
Le prix Maurice-Betz été remis ce jour-là en présence du maire de Colmar, Eric Straumann, à la traductrice Claire de Oliveira qui, avec notre confrère Jean-Marie Valentin, a éclairé la belle figure de ce Colmarien de Paris (1898-1946), « médiateur entre deux cultures ».
Ce fut l’occasion de rappeler que l’Académie d’Alsace a décerné, début août à Sélestat, son prix Beatus-Rhenanus à Hildegard Neulen-Hüttemann, saluant ses engagements dans les échanges culturels et scolaires franco-allemands. Et le 17 septembre, ce furent trois prix Jeune Talent – au lieu d’un seul les années précédentes – qui furent attribués à des diplômés de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg et Mulhouse).
Ces trois prix – Maurice-Betz, Beatus-Rhenanus, Jeune Talent – ont connu une spécialisation et une montée en puissance grâce à des partenariats nouveaux, venant de, respectivement, la Ville de Sélestat, la Ville de Colmar et le mécène Lafayette Patrimoine Finance.


Une Académie utile, enracinée, connectée à son environnement : voilà la feuille de route pour les saisons à venir, en adaptation pragmatique au contexte général.


Bernard Reumaux
Président de l’Académie d’Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace