Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Francis Lichtlé

Francis LICHTLE est historien.

 

Archiviste-bibliothécaire de l’Académie d’Alsace, il est vice-président de la Fédération des sociétés d’histoire d’Alsace (membre du comité depuis 1987) et secrétaire de la société d’histoire et d’archéologie de Colmar depuis 2003.

 

Né en 1950 à Colmar, il a été sous-archiviste de la ville de Colmar (1974-1979), archiviste de la ville de Kaysersberg (1979-2003) puis de la ville de Colmar (2003-2014).

Membre du comité du Réseau des sociétés d’histoire du Rhin supérieur (Netzwerk der oberrheinischen Geschichtsvereine) il a participé à l’organisation du 5ème colloque d’histoire transfrontalière, en octobre 2019 à Sélestat.

 

Membre de l’Académie d’Alsace depuis 1999, il en a été le secrétaire général de 2008 à 2014 et de 2017 à 2020. Il s’est vu décerner en 1994 le Bretzel d’or (section histoire) par l’Institut des arts et traditions populaires d’Alsace. Il a été lauréat avec Gabriel Braeuner du Prix « Alsatiques » du Conseil général du Haut-Rhin en 2008 et du Grand Prix d’histoire Jacques Betz en 2016.

 

Parmi ses publications, on peut citer :

Aux portes de Colmar, l’hiver de la désolation, éditions Contades, 1988 ;

Batailles d’Alsace (co-auteur), éditions Contades, 1989 ;

Le grand livre des vins d’Alsace (chapitre : une histoire millénaire et européenne), éditions du Chêne, 1993 ;

Dictionnaire historique de Colmar (avec Gabriel Braeuner), AREHC, 2006 ;

La Décapole (chapitre Kaysersberg), La Nuée Bleue, 2009 ;

Les Trois-Epis, éditions Rebert, 2004 ;

Kaysersberg, bribes d’histoire, éditions Rebert, 2017 ;

Lieux et anecdotes du vieux Colmar, annuaire de la société d’histoire de Colmar, 2019-2020.

 

Auteurs de nombreux articles sur l’histoire de la région colmarienne ainsi que de nombreux inventaires dans le cadre de ses fonctions d’archiviste, il s’est spécialisé dans l’histoire de la viticulture alsacienne.

Membre fondateur de l’association des Amis du Musée du vignoble et des vins d’alsace en 1974, il assure la fonction de conservateur du musée au château de la confrérie Saint-Etienne à Kientzheim depuis 1980.

 

 

Section

Culture

 


Position professionnelle :

 

Ancien archiviste de la ville de Colmar

Secrétaire général de l’Académie d'Alsace

Vice-président de la Fédération des Sociétés d’histoire d’Alsace, Conservateur du Musée du vignoble et des vins d’Alsace.

Passionné par l’histoire de la viticulture alsacienne, il est l’auteur de plusieurs articles sur l’organisation du commerce du vin d’Alsace au cours des siècles. Il est également auteur de plusieurs ouvrages sur Ammerschwihr et les Trois-Epis ainsi que de nombreux articles sur Kayserbserg, Colmar et sa proche région.

 

 

Publications :

 

    • Kaysersberg, éditions Ouest France, 1984, 32 pages
    • Aux portes de Colmar, l’hiver de la désolation, éditions Contades, 1988, 157 pages
    • Batailles d’Alsace (co-auteur) éditions Contades, 1989, 503 pages
    • Ammerschwihr, destin d’une cité viticole, la petite imprimerie, 1990, 144 pages
    • Le Grand Livre des vins d’Alsace (chapitre : une histoire millénaire et européenne), éditions du Chêne, 1993
    • D’un siècle à l’autre, images d’Ammerschwihr 1898-1939, éditions Rebert, 2000, 159 pages
    • Les Trois-Epis, éditions Rebert, 2004, 136 pages
    • Et elle renaît de ses cendres, la reconstruction d’Ammerschwihr 1945-1961, éditions Rebert, 2005, 103 pages
    • Dictionnaire historique de Colmar (co-auteur avec Gabriel Braeuner), AREHC, 2006,301 pages
    • Histoire des Trois-Epis, éditions Rebert, 2006, 40 pages
    • La Décapole (chapitre Kaysersberg), éditions de la Nuée Bleue, 2009, p.215-239
    • Miss Thérèse Bonney (co-auteur avec Gérard Cardone), Cercle international du Rhin, 2011, 57 pages (prix Lafayutte 2012)
    • La route des vins d’Alsace, éditions Gisserot, 2014, 32 pages
    • La libération d’Ammerschwihr, imprimerie Roser, 2015, 44 pages
    • Colmar, éditions Gisserot, 2016, 32 pages
    • Kaysersberg, bribes d’histoire, éditions Rebert, 2017, 233 pages

 

 

 

Prix

 

Bretzel d’or Histoire en 1994
Lauréat du Prix « Alsatiques » du Conseil général du Haut-Rhin (avec Gabriel Braeuner) en 2008
Lauréat du Grand Prix d’histoire Jacques Betz (avec Gabriel Braeuner) en 2016

 


Rôles académiques

 

Archiviste-bibliothécaire de l'Académie d'Alsace

 

L'Edito

Une poétique de l'Alsace

Décédé en octobre dernier, le grand poète Claude Vigée aurait eu cent ans le 3 janvier. Etats-Unis, Israël, Paris, il a connu tous les horizons, mais était resté arrimé à l’Alsace par l’esprit, par l’âme, par la poésie, par le dialecte. Ses souvenirs de Bischwiller, racontés dans Le Panier de houblon, portent témoignage sensible des bouleversements et des permanences de la région.
I hab noch niemols mini Haimet verlon.
Niemols kumm i je bis anne.

(Jamais je n’ai quitté ma patrie.
Jamais je n’y parviendrai.)
Au moment où les deux conseils départementaux d’Alsace fusionnent, alors que l’institutionnel et l’opérationnel sont en première ligne, il importe de ne pas perdre de vue l’impalpable qui constitue l’essence même de l’identité alsacienne et que, nul mieux qu’eux, les poètes savent entretenir.
Sans verser dans l’identitarisme ou le séparatisme, connectée à l’universel, à la solidarité nationale et à la coopération européenne, la reconnaissance d’une entité « Alsace » inscrite dans le marbre (fragile…) des institutions nous réjouit et nous stimule. Car, à l’image des deux conseils départementaux aujourd’hui fusionnés, l’Académie d’Alsace prône et pratique depuis son origine, en 1952, la cohésion régionale, la complémentarité des territoires, des milieux et des réseaux. Il est peu de structures résolument régionales en Alsace, et encore moins de transdisciplinaires, mais tel est l’ADN originel de notre compagnie, plus précieux et utile que jamais.
Démonstration concrète en sera bientôt apportée : notre groupe de travail de dix académiciens va bientôt remettre officiellement au président de la Collectivité européenne d’Alsace son rapport « Réenchanter les châteaux forts d’Alsace », outil au service d’une politique castrale renforcée. L’imaginaire des ruines, plus largement les rêveries sur le temps englouti, les heurs et malheurs passés, sont constitutifs du regard des Alsaciens sur leur région, nourrissant cette poétique de l’Alsace chantée par Claude Vigée, sans laquelle ne peut se déployer le joyeux « désir d’Alsace »..

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Claude Vigée (Bischwiller, 1921-Paris, 2020)

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace