Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Michel Loetscher

__________________________________________

Section

Belles Lettres

 

Situation professionnelle actuelle (coordonnées, responsabilités)

 

 

 

Publications

Le dernier livre publié par Michel Loetschersous son nom d'état-civll:

La belle histoire de l'automobile en alsace", éditions Belvedere, 2015.

 

 

 


Parfois, Michel Loetscher signe ses ouvrages du nom de Gabriel Charmes :

 

Né il y a un certain temps déjà sans raison particulière et sans trop savoir pourquoi, Gabriel Charmes a eu plusieurs vies plus ou moins « actives ».
D’abord, à l’usine de son village, parce qu’elle était là, l’usine, et qu’il n’avait pas le permis ni l’âge de conduire sa vie beaucoup plus loin.
Ensuite, juste trois villages plus loin, aux mines de potasse d’Alsace, parce qu’un autobus y allait.
 Il a aussi mesuré le pétrole au fond des cuves, la taille des cadavres avant la mise en bière et l’étendue de la désespérance - parce qu’il faut bien prendre la juste mesure des choses …
Après quelques études éclectiques (droit, lettres et sciences humaines), il a fait de l’assurance, de l’administration, de la banque, de l’enseignement, du journalisme multicartes et même de l’édition. Histoire d’avoir son idée sur ce qui fait tourner le monde – ou le fait dérailler...
Après bien d’autres livres publiés sous bien d’autres noms au cours de ces vies-là, il demeure journalier tout terrain, consultant du temps qui passe - ou de celui qui se repose entre les lignes, juste avant la grande nuit des écrans tombée sur le monde et l’avancée du désert sous nos pas…

 

Derniers livres publiés :

Lou répare le monde, Dom éditions, 2015
Le Vin des affligés, Belladone, 2017 (Prix de poésie André Weckmann 2018)
Les filles du feu, Dom éditions, 2018

 

 

 

L'Edito


AG comme agir

Y avait-il cadre plus approprié que la Bibliothèque humaniste de Sélestat pour accueillir notre assemblée générale 2019 ?

Si l’humanisme est une manière de voir le monde et la connaissance, il est aussi une pratique, un engagement dans la cité. C’est dire combien la mémoire de Beatus Rhenanus et de ses pairs – si bien rendue palpable par la magnifique rénovation des lieux – est un aiguillon pour les académiciens du 21e siècle, les incitant à regarder le monde avec lucidité et bienveillance, et à y trouver une place féconde.
Le bilan 2018-2019 de l’Académie d’Alsace montre (voir ci-joint le compte-rendu de notre AG du 6 juillet 2019) un net renforcement des relations et partenariats avec notre environnement institutionnel, confirmant notre place originale dans le paysage régional. Et l’année 2019-2020 verra la naissance des « Agoras de l’Académie d’Alsace » dans les grandes villes de la région, lieux de débats ouverts, en prise avec les enjeux généraux du corps social. Nous y reviendrons prochainement.
Communication interne et externe renforcée, entrée de nouveaux membres, échanges avec les académies sœurs dans le cadre de la Conférence nationale des académies que, sous l’égide de l’Institut de France, notre équipe alsacienne préside jusque fin 2020 : voilà la feuille de route de l’Académie d’Alsace pour l’année à venir.
D’ici là, bel été à tous !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace