Académie d'Alsace des Sciences, Lettres et Arts
 Académie d'Alsacedes Sciences, Lettres et Arts  

Discours du 23 avril 2010

Par Christiane Roederer

Discours du 23 avril 2010 à l’Hôtel de la Région – Strasbourg

 

 

 

 

 

 

Madame Calderoli-Lotz, vice-présidente du Conseil Régional, représentant M. le Président Philippe Richert,
Monsieur Guy Daesslé, président de la Commission Culture et Conseiller général du Haut-Rhin, représentant M. le Président Charles Buttner, membre éminent de notre comité de patronage,
M. François Loos, député du Bas-Rhin,
Mesdames, Messieurs,
Chères consoeurs, chers confrères,
M. le Professeur Roland Schlich, notre conférencier

 

Je vous renouvelle mes remerciements pour votre présence, et vous exprime le plaisir de partager avec vous cette séance de printemps de l’Académie des Sciences, Lettres et Arts d’Alsace.
Madame la Présidente, nous vous exprimons notre gratitude pour avoir accepté de représenter M. Philippe Richert retenu par d’autres obligations. Nous le remercions vivement d’accueillir notre Compagnie dans cet Hôtel de la Région encore imprégné par la présence du Président Zeller, membre de notre comité de patronage. C’est avec émotion que nous évoquons aujourd’hui sa lumineuse personnalité.
Nous souhaitons également remercier M. André Reichardt, qui nous a accordé son soutien afin que cette manifestation puisse se dérouler dans ce lieu prestigieux.
Permettez-moi, Mesdames, Messieurs, de présenter en quelques mots notre Compagnie dont la création à Colmar remonte à 1952 en tant que telle. Elle a pris le relais d’une Académie royale des Sciences et des Belles-Lettres créée en 1769, qui devient en 1799 la Société littéraire des Sciences et Arts puis, en 1802, la Société Académique du Bas-Rhin.
Dès 1760, Théophile Pfeffel fonde à Colmar une société littéraire qui durera jusqu’en 1820. En 1870, l’Alsace a vécu des bouleversements politiques et sociaux majeurs qui n’ont jamais altéré la richesse de son activité intellectuelle enracinée dans son passé biculturel.
Depuis 1999, l’Académie des Sciences, Lettres et Arts d’Alsace fait partie de la Conférence nationale des Académies placée sous l’égide de l’Institut de France tout comme 31 académies des Régions. Deux de nos membres, Messieurs Jean-Marie Schmitt et Nicolas Stoskopf, historiens, ont été invités tous les deux, à faire une conférence au sein de l’Institut lors du Congrès National.
Le premier président de la Conférence nationale est M. Alain Plantey, ancien ambassadeur de France, membre éminent de l’Institut. Son attachement à l’Alsace, sa fidélité à notre Compagnie se manifeste à chacune de nos initiatives. Son grand âge l’empêche à présent de prendre place parmi nous. Il me charge néanmoins de vous transmettre son amicale pensée.
Je tenais à dire ces quelques mots de notre Académie qui regroupe ce que l’on pourrait qualifier sans exagération, l’élite intellectuelle et artistique de notre région. N’est-il pas permis, de temps à autre, de se laisser aller à quelque fierté, de l’exprimer et de s’en réjouir ?
Cet honneur ne va pas sans exigence. Le président Plantey l’a rappelé au cours d’une séance à l’Institut : «  Les Académiciens sont tous porteurs et témoins de l’honneur. Être élu Académicien par ses pairs est un honneur dans une vie, mais aussi une source d’obligations : obligation de tenue, de travail, de dignité, d’exemplarité. L’honneur n’est ni un droit, ni un profit, ni un déguisement ».
On constatera que notre fierté est ramenée à sa juste place, c’est-à-dire : l’engagement auprès de vous, de mettre en valeur nos richesses patrimoniales, historiques, linguistiques, artistiques.
Soyez rassurés, notre Compagnie n’est pas un cénacle.
« Vivre avec son temps », dans la fidélité à ses racines, est l’une de ses préoccupations majeures. Le choix du thème pour l’exercice 2008-2011 en est une illustration : « De la démocratie à l’humanisme » qui sonne comme un retournement de l’Histoire correspondant à un constat sociétal. En effet, la démocratie (liberté et égalité des citoyens) sans l’humanisme (universalité et tolérance) peut transformer nos sociétés en terre d’affrontements et d’inégalités dont l’Histoire garde la douloureuse mémoire.
« Vivre avec son temps », engage notre Compagnie à inviter des personnalités de sensibilité et d’horizon très différents : philosophique, scientifique, économique, artistique. Ces regards croisés sont indispensables à notre plongée dans la réalité et à répondre ainsi à l’exhortation de l’Institut de France, en référence à Platon : « Les Académies sont des lieux où l’on enseigne et où l’on apprend ».
Dans ce sens, nous avons établi en 2009 des relations privilégiées avec l’Académie de Stanislas de Nancy et l’Académie nationale de Metz. Un enrichissement mutuel indéniable en partage avec la société dans laquelle nous évoluons.
« Vivre avec son Temps » c’est aussi s’ouvrir sur le monde. Notre Assemblée générale en juin prochain se tiendra au CEEJA (centre européen d’études japonaises) sis à Kientzheim. Le Directeur, M. André Klein, nous accueillera dans la bibliothèque riche de 30 000 ouvrages qui attirent nombre d’étudiants français et étrangers qui découvrent, en même temps, l’histoire de l’Alsace.
Au cours de cette séance réservée aux Académiciens pour des raisons d’organisation, nous serons initiés à l’ikebana, à la calligraphie, à l’art de la photo et à l’art du bonsaï. Quatre « maîtres » ; (je précise : 2 F et 2 H, parité oblige) que nous suivrons dans leur passion !

Après cette digression, vous n’êtes pas surpris que nous accueillions avec plaisir et intérêt, le Professeur Roland Schlich : scientifique et humaniste.
Nous l’accompagnerons dans son aventure exceptionnelle avec ses amis : Claude Lorius et Jacques Dubois. Un demi-siècle s’est écoulé. La science de la Terre a évolué. Ce qui perdure c’est la mémoire d’une expérience humaine et l’enthousiasme de notre conférencier. Au cours de notre premier entretien, je fus frappée par sa verve au service d’une passion consacrée aux Sciences de la Terre. Roland Schlich l’a gardée intacte et l’exprime dans la jubilation digne d’un adolescent. C’est sans aucun doute le secret de sa jeunesse d’esprit, de son envie de partage et son implication dans le présent.
Il nous emmène au cœur de l’Antarctique, véritable continent de
14 000 000 de km2 à l’intérieur du cercle polaire.
Quelques chiffres pour susciter un frisson :
Epaisseur de la glace environ 2 200 m ; moyenne  annuelle de température :
 -50° ; une faune et une flore très rares ; des vents violents.
Le continent fut atteint au 18e siècle. Le Norvégien Amundsen l’atteint en 1911. Depuis 1991, une quarantaine de pays ont signé l’interdiction pendant 50 ans de toute exploitation des ressources minières du continent et pris l’engagement de privilégier la protection  de l’environnement.
Puisse cet engagement, au vu des sombres perspectives climatologiques, se prolonger bien au-delà du demi-siècle ! Nul doute que les travaux de l’équipe du Professeur Schlich ont contribué à cette prise de conscience.

En ce mois d’avril 2010, exactement à l’opposé de l’Antarctique, Jean-Louis Etienne, médecin-explorateur, est parti survoler l’Arctique, du Spitzberg à l’Alaska en rozière, un ballon gonflé à l’hélium et à l’air chaud.
Zeus et Ouranos ont été de puissants protecteurs, puisque l’explorateur a échappé au nuage volcanique islandais.  
Il est arrivé à bon port : « Je n’ai pas eu une petite, mais une énorme émotion au départ. C’était quelque chose d’extraordinaire… Un moment d’une grande intensité… d’une beauté magnifique…magique ».
Vous me pardonnerez de faire encore un petit tour dans la littérature pour constater la somme impressionnante des communications scientifiques consacrées aux Pôles Nord et au Pôle Sud.
Mais qu’en est-il de la pure création littéraire ? Elle se cantonne autour de l’Arctique : Norvège, Finlande, Islande essentiellement. Dans notre enfance, nous avons tous lu le roman paru en 1886 de Pierre Loti « Pêcheur d’Islande, une évocation mélancolique des pêcheurs bretons.
Je citerai encore Elias Lonnot, finlandais (1802-1884)) et son ouvrage « Kalevala » poème composé par les chants de la tradition orale. C’est l’épopée nationale de la Finlande.
Laxness Kiljan (Islandais) grand tisserand de cachemire : son roman paru en 1927 fait le bilan de ses années d’apprentissage de tisserand.
Le plus célèbre écrivain est sans aucun doute Henrik Ibsen (Norvégien). Son roman Peer Gynt, paru en 1867, est inspiré des traditions folkloriques. Ce drame fut mis en musique par Edvard Grieg.
Il resterait à citer les musiciens et les peintres originaires de ces terres très particulières. Mais ne nous égarons point !
Il est intéressant néanmoins de procéder à une coupe transversale de ces ouvrages qui permet de relever le caractère des sources d’inspiration : le folklore très prégnant, la magnificence de la nature, la mélancolie qui imprègne ces terres faites d’étrange beauté, de silence et de solitude, mais aussi la violence des éléments répercutée sur les personnages dans leur quotidien.
Il reste à découvrir ou à induire la création littéraire de l’Antarctique !

Il est temps à présent de partir en exploration avec le professeur Schlich.
C’est avec plaisir que je lui cède la parole tout en le remerciant de bien vouloir nous faire une petite place dans son igloo.


Christiane Roederer
Président de l’ASLAA

 

 

 

Actualités

 

des membres

(pour plus de détails, voir la page Actualités, où figurent également des informations plus anciennes)

 

Madeleine Laffitte expose le 27 et 28 avril à la zone d’art strasbourg 2arue Rhin Napoleon

 

L'oeuvre de Christian Ehlinger "Jean-Charles Ablitzer aux orgues de Saint-Christophe de Belfort sera exposée du 13 au 17 février 2019 au Grand Palais, à Paris, lors du Salon des artistes français.

 

La glyptographie et Claude Oberlin, dans L'Alsace, du 10 février, page 39. Voir la page "Actualité des membres"

 

Jeudi 28 mars à 18 h30 dans le cadre de «Friehjohr fér unsiri Sproch »

Gabriel Braeuner donne une conférence : S’ wichtigste von de Gschischt vum Elsass in re knàppe Stund

 

Le 28 mars, à Edimbourg,  Hervé This fait la Walker Lecture de la Faculté de chimie.

 

Le 21 mars, à l'Université de Créteil, Hervé This fait une conférence sur la gastronomie moléculaire

 

Le 18 mars, à AgroParisTech (Paris), Hervé This donne un cours de "Rhétorique Appliquée"

 

Le 10 mars, au Lycée Guillaume Tirel (Paris), Hervé This tient le Séminaire de gastronomie moléculaire

 

Le 13 mars, à Reims, Hervé This fait une conférence dans le cadre des Olympiades de la chimie.

 

Le 10 mars, à AgroParisTech (Paris), Hervé This donne un cours de "Rhétorique Appliquée"

 

Le 6 mars, à Barcelone, Hervé This fait une conférence sur la "cuisine note à note".

 

Les 2, 3 et 4 mars, les Amis de la Bibliothèque humaniste (association présidée par Gabriel Braeuner) organisent une série de conférences (voir la page "Actualité des membres".

 

Le mardi 26 février à 20 h 15

La société d’histoire d’Ensisheim invite Philippe Jéhin à donner une  conférence « La forêt, un espace vital, le regard d'un historien"

à la Régence d’Ensisheim

 

Le 22 février, à 20 h00,

La société d’histoire du bailliage de Rouffach invite Philippe Jéhin à donner  une  conférence "Les animaux ont aussi une histoire : le destin de trois espèces au fil des siècles en Alsace".

Ancien hôtel de ville.

 

Nicolas Mengus publie La Nef de Vénus. Erotisme et Mauvais Œil dans l’Est de la Gaule et l’Empire romain, Bernardswiller, 2018

 

Dimanche  10 février 2019, Spectacle épistolaire de et avec Martin Adamiec : La correspondance de Beatus Rhenanus  

A  15 h à l’auditorium de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat(entrée rue de l’Église).

Gabriel Brauener, chancelier de l'Académie, est président de l'Association des Amis de la Bibliothèque Humaniste

 

Le 6 février, Hervé This fait une conférence "Création, créativité, invention, innovation" aux Apprentis d'Auteuil

 

Nous avons enregistré avec peine en janvier le décès de notre membre Jean Frère.

Ancien professeur de philosophie au Gymnase Jean Sturm à Strasbourg, spécialiste des penseurs présocratiques, il résidait à Paris.

 

Concours de dictée à Mulhouse

Sous le patronage de l’Académie d’Alsace, les Rotary Clubs du Haut-Rhin Sud organisent la Dictée nationale du Rotary samedi 16 mars 2019 à 10 h dans les locaux de l’Université de Haute-Alsace à Mulhouse. Organisée par notre consœur Marie-Laure Freyburger, la manifestation soutient plusieurs associations d’alphabétisation locales. Inscription et renseignements faireunedictee@gmail.com

 

Remise du Grand Prix 2019 de l'Académie d'Alsace à
Frantisek Zvardon, photographe (Hôtel de ville de Strasbourg).

 

Interview de Hervé This sur Alsace 20 :

https://www.alsace20.tv/VOD/Actu/lalsaceaparis/Rencontre-Herve-This-inventeur-gastronomie-moleculaire-az2qXH4wIu.html

 

 

Conférence sur le thème « Les Waldner au temps des châteaux forts » par Jean-Marie Nick : une projection commentée, qui aura lieu le 1 février à 15 h 30 à la Cours des Chaînes, rue des Franciscains, à Mulhouse.

 

mardi 29 janvier : conérence de Jean-Marie Nick à 20 h 15 à la Régence d’Ensisheim « D’un donjon d’Alsace à l’autre ».

 

Le 19 janvier 2019, l'Académie d'Alsace remet  le prix scientifique des bacheliers 2018 à  Chloé Petit, à Sainte Marie aux Mines.

https://c.dna.fr/edition-de-selestat-centre-alsace/2019/01/20/le-prix-scientifique-des-bacheliers-a-chloe

 

Séminaire de gastronomie moléculaire, par Hervé This,

le 21 janvier 2019, au Lycée Guillaume Tirel, Paris.

 

Conférence de Gabriel Braeuner au Centre culturel Alacien, le vendredi 11 janvier à 18h30
Humanismus un Humaniste in Schlettstadt un im Elsass am End vom Mittelalter un am Anfang vun de Renaissance Zitt,
(en dialecte)

 

Le film de Jean-Luc Nachbauer  « Crémant d’Alsace »  a fait 2.5% d’audience le 31/12 à 17h25.

Prochaines diffusions à l’antenne, le samedi 5 janvier, à 9h30. Puis le 17 et le  25 janvier, à 7h15.

 

L'exposition de photos de Françoise Jeudy-Krantz "Tutoyer le ciel" sera présentée dès le 7 janvier 2019 au CDI du Lycée Mendes France à Contrexéville où, cette année en cours de français, dans le cadre du Printemps des poètes, les élèves en première année coiffure travailleront autour des ouvrages "Solitudes" et "Tutoyer le ciel" de Jean-Michel Jeudy.

 

Robert Werner, dans Gedichterstrüss : un bouquet poétique et musical en alsacien produit par l'OLCA

voir : https://www.olcalsace.org/fr/actualite/gedichterstruss-un-bouquet-poetique-et-musical-en-alsacien

 

 Hervé This fait son prochain séminaire de gastronomie moléculaire le 21 janvier à 16 h, au Lycée Tirel, à Paris.

 

Gabriel Braeuner vient d’être désigné citoyen d’honneur de la ville de Sélestat.

 

Un film sur le développement de la chimie dans le Rhin Supérieur

Le passé industriel prestigieux de Mulhouse et de la région du Rhin Supérieur (période 1850-2000) est mis en lumière dans un documentaire, réalisé en 1997 pour le compte de l’Ecole de Chimie de Mulhouse. Il est désormais en ligne.  

Cliquer sur http://www.canalc2.tv/ , puis sur 2011, puis sur juin.

 

Le musée de la glyptographie honoré

Claude Oberlin, membre du comité de l'Académie d'Alsace, vient d'être distingué du Prix Kiwanis des Amis du Vieux Strasbourg qui honore des défenseurs actifs du patrimoine régional. Ce prix vient récompenser la réalisation exceptionnelle du Musée de la Glyptographie (les marques des tailleurs de pierre sur les églises), installé à Colmar. Pédagogique et passionnant, ce musée unique mérite une découverte.

 

« Où va l’Alsace ? » : un livre de Bernard Reumaux

Quelques semaines après la fin de la Conférence nationale des Académies, le président de l'Académie d'Alsace, Bernard Reumaux, publie aux Editions La Nuée Bleue un recueil de ses chroniques parues dans Les Saisons d’Alsace sous le titre "Où va l'Alsace?". Voilà qui prolonge le thème de la CNA alsacienne, consacré aux questions d'identité et de particularisme à l'heure des réformes institutionnelles régionales et des grands enjeux de société.

www.lanueebleue.fr

 

31 décembre 2018 :

« Grand Reportage »  de Jean-Luc Nachbauer  dans la série GEO-360° d’ARTE, sur le thème très festif du … Crémant.

Diffusion le 31/12, à 19h00, puis rediffusion deux jours plus tard.

 

20 novembre 2018

Christiane Roederer rencontre  le Président J.M. Dulin en vue de la préparation du colloque 2020 organisé par l’Académie de Mâcon.

 

19 novembre 2018 : Séminaire de gastronomie moléculaire

Organisé par Hervé This au Lycée Tirel, à Paris

 

Le 12 novembre 2018

Christiane Roederer est invitée à la rentrée solennelle de l’Académie des Sciences morales et politiques à l’Institut.

 

Gérard Leser vient de faire paraitre trois nouveaux ouvrages:
Hauts lieux de légendes en Alsace, Éditions  Gisserot, 2018, avec Benoit Schlussel, Histoires,légendes et récits de Turckheim et alentours, société d'histoire et d'archéologie Wickram de Turckheim, 2018
Noël en Alsace, rites, coutumes et croyances, nouvelle édition revue et augmentée, Éditions Degorce, 2018

 

 

Du 5 au 20 octobre

19e édition du Festival La vallée des contes, présidé par Gérard Leser.

Détail dans notre page Activité des membres
www.valleedescontes.org

 

 

Vient de paraître :

Jean-Michel Jeudy, Tutoyer le ciel

Jean-Michel Jeudy a eu et a plusieurs vies, dont celle de restaurateur aux Etats-Unis. Sa vraie passion est l’écriture, la poésie. Douze ouvrages publiés en douze ans ! Son dernier opus, Tutoyer le ciel, déroule un ensemble de poèmes qui honorent la nature et la vie, captent les bonheurs et les éblouissements. L’ancien président de la Société des écrivains d’Alsace, membre de notre Académie, distille une philosophie de la paix et de la joie.

« Partir à l’aventure / Garder nos yeux de gamins / Délavés par les fous rires et les chagrins »  www.lesjeudy.net

 

Du 5 au 7 juin 2019 :

Hervé This organise le Neuvième Congrès international de gastronome moléculaire, à Paris.

 

7 juin 2019, Concours international de Cuisine note à note.

Organisé par Hervé This,

http://www2.agroparistech.fr/International-Contest-for-Note-by-Note-Cooking-No7.html

 

Juin 2018 :

Jean-Michel Jeudy contribue au Glossaire des métiers du goût 

http://www2.agroparistech.fr/-Terminologie-des-techniques-et-arts-du-gout-.html

 

4 juin 2018 : distinction

Hervé This reçoit la Médaille d'Or de la Confédération nationale des charcutiers et charcutiers traiteurs

 

Juin 2018, parution d'un livre

Gabriel Braeuner, Au cœur de l’Europe Humaniste, le génie fécond de Sélestat, photographies de Dominique Pichard, préface de Georges Bischoff, Éditions du Tourneciel, Collection l’Esprit d’un lieu, 248p. (Parution juin).

 

 

Un colloque Vin et altérité à Mulhouse

En octobre 2018

 

Michel Faure contribue à l'organisation du colloque universitaire « Le vin de l’autre » les 18 et 19 octobre à Mulhouse: une analyse pluridisciplinaire du vin, jusque dans ses déplacements et ses errances, comme vecteur d’une identité régionale.

suite ici

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace