Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Marie-Laure de Cazotte

__________________________________________

 

 

Marie-Laure de Cazotte est historienne de l’art et écrivain. Elle a notamment publié « A l’ombre des vainqueurs » (Albin Michel), roman salué par de nombreux prix littéraires. 

 

 

Section

Belles Lettres

 

Situation professionnelle actuelle (coordonnées, responsabilités)

 

Parcours professionnel

Londres 1983-1990
Christie’s King Street, développement international, gestion des collections en territoires francophones

Bruxelles 1990- 1993
Christie’s Belgique – consultant extérieur
Journaliste pour Arts in Asia, Scope, L’Eventail (collections, artistes, expositions)

Paris 1995 – 1999
Christie’s France : fondation et direction de Christie’s Education Paris (sous l’égide de Cambridge University)
 
Paris 1999- 2001 
Phillips&dePury : création et direction de la filiale française et développement européen pour L.V.M.H

Paris 2001- 2015
Conseillère auprès de collectionneurs et institutions
Consultante auprès de la Fondation Carla Bruni-Sarkozy et des Amis de Versailles
Consultante auprès du Mobilier National
Ecrivain

 

Eléments complémentaires : gondolière et passionnée de pomologie

 

Formation

Baccalauréat A (Lettres)
Histoire de l’art, Paris IV, Sorbonne
Christie’s Education (B.A sous l’égide de Cambridge University)

 

 

Travaux

Environ cent cinquante articles sur des collections, artistes ou expositions

 

Publications


Livres

Un temps égaré (Albin Michel, 2014)
Lauréat du prix du 1er roman, Chambéry

 

A l’ombre des vainqueurs  (Albin Michel, 2014)
Prix des romancières 2015
Grand prix du roman historique des Rendez-vous de l’Histoire, Blois 2015
Grand Prix de l’Académie d’Alsace
Prix de 2ème roman de Marche-en-Famenne

 

Mon nom est Otto Gross (Albin Michel 2018)

 

 

L'Edito


AG comme agir

Y avait-il cadre plus approprié que la Bibliothèque humaniste de Sélestat pour accueillir notre assemblée générale 2019 ?

Si l’humanisme est une manière de voir le monde et la connaissance, il est aussi une pratique, un engagement dans la cité. C’est dire combien la mémoire de Beatus Rhenanus et de ses pairs – si bien rendue palpable par la magnifique rénovation des lieux – est un aiguillon pour les académiciens du 21e siècle, les incitant à regarder le monde avec lucidité et bienveillance, et à y trouver une place féconde.
Le bilan 2018-2019 de l’Académie d’Alsace montre (voir ci-joint le compte-rendu de notre AG du 6 juillet 2019) un net renforcement des relations et partenariats avec notre environnement institutionnel, confirmant notre place originale dans le paysage régional. Et l’année 2019-2020 verra la naissance des « Agoras de l’Académie d’Alsace » dans les grandes villes de la région, lieux de débats ouverts, en prise avec les enjeux généraux du corps social. Nous y reviendrons prochainement.
Communication interne et externe renforcée, entrée de nouveaux membres, échanges avec les académies sœurs dans le cadre de la Conférence nationale des académies que, sous l’égide de l’Institut de France, notre équipe alsacienne préside jusque fin 2020 : voilà la feuille de route de l’Académie d’Alsace pour l’année à venir.
D’ici là, bel été à tous !
Bernard Reumaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace