Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Journée du Bonheur - Colmar

La journée BOHNEUR à COLMAR a eu lieu le 7 mars au Koïfhus sous un soleil de printemps.

 

Plus de 100 participants des académies de Dijon, Besançon, Metz et Nancy ont assisté aux travaux de la matinée.

 

Après les paroles de bienvenue de notre Présidente Christiane ROEDERER et de Mme CHELKOVA, adjointe au maire de Colmar, le thème de l'HUMOUR ET LES CONTES a  été admirablement traité par les différents intervenants.

  • Dr Jean Marie THIEBAUD de l'académie de Besançon-Franche-Comté (l'ours et ses aventures Humoristiques)
  • Mr le professeur Gérard TAVERDET de l'académie de Dijon (l'humour dans les contes de Bourgogne)
  • Mme Monique HECKER de l'académie de Metz (l'humour dans les contes populaires de dialecte roman en Loraine)
  • Mme Francine ROZE de l'académie Stanislas de Nancy (les contes de Fraimbois)
  • Pasteur Freddy SARG de l'académie d'Alsace (l'humour en Alsace)

Une tarte flambée et un baeckhofe nous attendaient au restaurant du Koifhus.

Notre confrère Gabriel BRAEUNER de l'académie d'Alsace nous faisait découvrir avec un grand talent, les oeuvres de Martin SCHONGAUER et Mathias GRUNEWALD en l'église des Dominicains de Colmar.

 

Une journée bonheur que les présents n'oublieront pas de sitôt.

 

 

L'Edito

 

Travail académique
et utilité sociale

 

Quelle peut être l’utilité sociale de travaux académiques ?
La question circule au sein des académies en région affiliées à l’Institut de France et à ses cinq académies nationales. Et il apparaît que l’interdisciplinarité se révèle un outil précieux au service de la collectivité, surtout à l’heure de profondes remises en cause.
Le croisement des regards et des compétences se révèle gage d’efficacité maximale pour traiter de bonne manière les problématiques sociétales complexes. Fallait-il par exemple seulement confier la « gestion » de l’épidémie de Covid à quelques spécialistes pointus, sans ouvrir davantage aux économistes, géopoliticiens, philosophes, enseignants ? Un recours puissant et organisé à l’interdisciplinarité, aux curiosités croisées, à l’exigence de l’intérêt général, n’aurait-il pas été plus fécond, plus mobilisateur surtout, permettant de lever bien des doutes et d’éviter maints rejets ?
C’est dans cet esprit interdisciplinaire que l’Académie d’Alsace a travaillé, en 2019 et 2020, sur la politique castrale régionale, produisant un Rapport, consultable et téléchargeable sur ce site. Créé pour l’occasion avec quatorze de nos membres, le comité scientifique comprenait quelques historiens, mais aussi un metteur en scène d’opéra, un chef d’entreprise, un ethnologue, des responsables d’associations de terrain, une conservatrice de musée. Il s’est mis à l’écoute – entretiens, questionnaires, deux agoras publiques –, a travaillé pour produire des préconisations concrètes, dont nous savons qu’elles seront mises en œuvre.
Voilà l’utilité sociale de l’Académie d’Alsace adaptée aux exigences du XXIe siècle.
Voilà les orientations nouvelles de notre travail académique, nourri par la diversité féconde de nos membres, développé en agoras et groupes de travail, en symbiose avec le corps social dont nous avons mission de porter la continuité de valeurs façonnées par une riche et complexe histoire collective.

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace