Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Rencontre inter-académique

Samedi 2 avril 2016, organisée par l'Académie de Stanislas.

 

Thème de la journée : LA RENCONTRE DES CULTURES LATINE ET GERMANIQUE

 

Cette journée de rencontre avec nos consœurs et confrères des académies de DIJON, BESANCON,  METZ et NANCY STANISLAS nous a permis de nous retrouver dans un lieu pétri d’histoire, de culture et d’art : le musée des Beaux-Arts de Nancy

 

Nous avons été accueillis par Monsieur Laurent HENART, Maire de NANCY qui nous a réservé un discours relatant le passé prestigieux de sa ville, tournée aujourd’hui vers la modernité du monde économique et culturel.

 

Le petit déjeuner offert par la ville nous a permis de retrouver nos amis des autres académies.

 

Monsieur Jean DAVID de l’académie de METZ développait « l’interaction des cultures en contact chez quatre écrivains de langue allemande ayant grandi à Metz pendant la période de l’annexion ».

 

Madame Christine LAMARRE de l’académie de DIJON planchait sur « la Bourgogne entre Empire et royaume (1477-1529) les mutations d’une culture politique ».

 

Monsieur Francis ROTH de l’académie STANISLAS nous fit découvrir «la résistance de la langue et de la culture française dans la lorraine annexée par l’empire allemand ».

 

Monsieur Joseph BARTHEN de l’académie de BESANCON et de FRANCHE-COMTE nous fit connaitre « Théodore FONTANE – un écrivain prussien à la Citadelle de BESANCON ».

 

En dernier intervenant, notre confrère Gabriel BRAEUNER nous emmena sur le chemin de Compostelle par sa brillante intervention « présence occitane dans l’Alsace du Saint-Empire : des moines de Conques à SELESTAT (XI-XVe) ».

Gabriel rappela à l’assistance la position centrale et éminemment historique de la ville de SELESTAT dont la bibliothèque humaniste est un des fleurons, actuellement en travaux de réhabilitation.

 

Avant l’intervention de notre confrère, notre Président Christiane ROEDERER souligna les ‘vertus’ des Journées Bonheur en offrant à tous les présents à cette journée, l’opuscule JOURNEE BOHNEUR « l’humour et les contes » qui se tenait le 7 mars 2015 à COLMAR

 

Après le déjeuner au Café FOY place STANISLAS, une visite du musée des Beaux-Arts, après un accueil par Monsieur Charles VILLENEUVE DE JANTI Conservateur du Patrimoine, nous permit d’admirer la prestigieuse collection DAUM et l’exposition temporaire d’Etienne COURNAULT.

Etienne COURNAULT (1891-1948) est né à MALZEVILLE.

 

La prochaine JOURNEE BONHEUR aura lieu à l'Académie de Besançon et de Franche-Comté le 1er AVRIL 2017.

  

 

L'Edito

 

Travail académique
et utilité sociale

 

Quelle peut être l’utilité sociale de travaux académiques ?
La question circule au sein des académies en région affiliées à l’Institut de France et à ses cinq académies nationales. Et il apparaît que l’interdisciplinarité se révèle un outil précieux au service de la collectivité, surtout à l’heure de profondes remises en cause.
Le croisement des regards et des compétences se révèle gage d’efficacité maximale pour traiter de bonne manière les problématiques sociétales complexes. Fallait-il par exemple seulement confier la « gestion » de l’épidémie de Covid à quelques spécialistes pointus, sans ouvrir davantage aux économistes, géopoliticiens, philosophes, enseignants ? Un recours puissant et organisé à l’interdisciplinarité, aux curiosités croisées, à l’exigence de l’intérêt général, n’aurait-il pas été plus fécond, plus mobilisateur surtout, permettant de lever bien des doutes et d’éviter maints rejets ?
C’est dans cet esprit interdisciplinaire que l’Académie d’Alsace a travaillé, en 2019 et 2020, sur la politique castrale régionale, produisant un Rapport, consultable et téléchargeable sur ce site. Créé pour l’occasion avec quatorze de nos membres, le comité scientifique comprenait quelques historiens, mais aussi un metteur en scène d’opéra, un chef d’entreprise, un ethnologue, des responsables d’associations de terrain, une conservatrice de musée. Il s’est mis à l’écoute – entretiens, questionnaires, deux agoras publiques –, a travaillé pour produire des préconisations concrètes, dont nous savons qu’elles seront mises en œuvre.
Voilà l’utilité sociale de l’Académie d’Alsace adaptée aux exigences du XXIe siècle.
Voilà les orientations nouvelles de notre travail académique, nourri par la diversité féconde de nos membres, développé en agoras et groupes de travail, en symbiose avec le corps social dont nous avons mission de porter la continuité de valeurs façonnées par une riche et complexe histoire collective.

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace