Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Francis Rapp

Francis Rapp, né le 27 juin 1926 à Strasbourg, est un historien médiéviste français.

 

 

 

Biographie

Médiéviste et historien de l’Alsace, Francis Rapp est reçu premier à l’agrégation d’histoire en 19521, spécialiste de l’Allemagne médiévale, il fut jusqu’à sa retraite professeur d'histoire du Moyen Âge à l’université Marc-Bloch de Strasbourg.

En 1993, Francis Rapp succède à Emmanuel Laroche à l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

 

Publications

    L'Église et la vie religieuse en Occident à la fin du Moyen Âge, P.U.F., coll. "Nouvelle Clio", 1971. (ISBN 978-2130505396)
    Les origines médiévales de l'Allemagne moderne. De Charles IV à Charles Quint (1346-1519), Aubier, 1989, (ISBN 978-2700722246)
    Le Saint-Empire romain germanique, d'Otton le Grand à Charles Quint, Point Histoire, Seuil, 2003, (ISBN 978-2020555272)
    Maximilien d'Autriche, Tallandier, 2007 (ISBN 978-2-84734-053-2)

 

Distinction

    Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur.
    Commandeur de l'ordre des Palmes académiques Commandeur de l'ordre des Palmes académiques.
    Commandeur de l'ordre national du Mérite Commandeur de l'ordre national du Mérite. Il a été promu officier le 24 juin 2005, puis a obtenu le grade de commandeur par décret du 13 mai 2016.

L'Edito

Rentrée

 

Elle fut « solennelle » certes, la rentrée de l’Académie d’Alsace, samedi 25 septembre au musée Unterlinden de Colmar, réactivant la vieille tradition des « rentrées solennelles » à Colmar, chères à nos fondateurs. Mais elle fut surtout conviviale. Et tonique.
Une cinquantaine de membres étaient présents, dont une quinzaine de nouveaux entrants (quelle belle diversité de profils, d’âge, de qualités !).

Ce fut l’occasion des premiers échanges en présentiel depuis dix-huit mois. Evocation de projets dans deux directions : relancer l’une ou l’autre Agora, après le succès de celle consacrée aux châteaux forts d’Alsace ; et multiplier les petites réunions sur le territoire alsacien pour nouer des liens entre membres, décliner nos atouts interdisciplinaires, « faire compagnie ».
Le prix Maurice-Betz été remis ce jour-là en présence du maire de Colmar, Eric Straumann, à la traductrice Claire de Oliveira qui, avec notre confrère Jean-Marie Valentin, a éclairé la belle figure de ce Colmarien de Paris (1898-1946), « médiateur entre deux cultures ».
Ce fut l’occasion de rappeler que l’Académie d’Alsace a décerné, début août à Sélestat, son prix Beatus-Rhenanus à Hildegard Neulen-Hüttemann, saluant ses engagements dans les échanges culturels et scolaires franco-allemands. Et le 17 septembre, ce furent trois prix Jeune Talent – au lieu d’un seul les années précédentes – qui furent attribués à des diplômés de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg et Mulhouse).
Ces trois prix – Maurice-Betz, Beatus-Rhenanus, Jeune Talent – ont connu une spécialisation et une montée en puissance grâce à des partenariats nouveaux, venant de, respectivement, la Ville de Sélestat, la Ville de Colmar et le mécène Lafayette Patrimoine Finance.


Une Académie utile, enracinée, connectée à son environnement : voilà la feuille de route pour les saisons à venir, en adaptation pragmatique au contexte général.


Bernard Reumaux
Président de l’Académie d’Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace