Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Marc Philonenko

Marc Eugène Philonenko, né à Paris le 1er mai 1930, est un historien des religions et orientaliste français.

 

 

Parcours

Élève diplômé de la Ve section (Sciences religieuses) de l'École pratique des Hautes Études (1955), docteur en théologie (1968) et, de 1986 à 1991, doyen de la faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg, il a été le rédacteur en chef (1978-1986) puis le directeur (1986-2006) de la Revue d'histoire et de philosophie religieuses. Il a été élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1999 (il en était correspondant depuis 1983).


Publications

    Les interpolations chrétiennes des « Testaments des douze patriarches » et les manuscrits de Qoumrân, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Cahiers de la Revue d'histoire et de philosophie religieuses », 1960
    Joseph et Aséneth, introd., texte critique, trad. et notes par Marc Philonenko, Leiden, Brill, coll. « Studia post-biblica », 1968
    La Bible. 3, Écrits intertestamentaires, éd. publ. sous la dir. d'André Dupont-Sommer et Marc Philonenko, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1987 (ISBN 2-07-011116-4)
    Le Notre Père : de la prière de Jésus à la prière des disciples, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 2001 (ISBN 2-07-076122-3)

 

Distinctions et décorations

    Officier de la Légion d'honneur
    Commandeur de l'ordre national du Mérite
    Commandeur de l'ordre des Palmes académiques

L'Edito

 

Travail académique
et utilité sociale

 

Quelle peut être l’utilité sociale de travaux académiques ?
La question circule au sein des académies en région affiliées à l’Institut de France et à ses cinq académies nationales. Et il apparaît que l’interdisciplinarité se révèle un outil précieux au service de la collectivité, surtout à l’heure de profondes remises en cause.
Le croisement des regards et des compétences se révèle gage d’efficacité maximale pour traiter de bonne manière les problématiques sociétales complexes. Fallait-il par exemple seulement confier la « gestion » de l’épidémie de Covid à quelques spécialistes pointus, sans ouvrir davantage aux économistes, géopoliticiens, philosophes, enseignants ? Un recours puissant et organisé à l’interdisciplinarité, aux curiosités croisées, à l’exigence de l’intérêt général, n’aurait-il pas été plus fécond, plus mobilisateur surtout, permettant de lever bien des doutes et d’éviter maints rejets ?
C’est dans cet esprit interdisciplinaire que l’Académie d’Alsace a travaillé, en 2019 et 2020, sur la politique castrale régionale, produisant un Rapport, consultable et téléchargeable sur ce site. Créé pour l’occasion avec quatorze de nos membres, le comité scientifique comprenait quelques historiens, mais aussi un metteur en scène d’opéra, un chef d’entreprise, un ethnologue, des responsables d’associations de terrain, une conservatrice de musée. Il s’est mis à l’écoute – entretiens, questionnaires, deux agoras publiques –, a travaillé pour produire des préconisations concrètes, dont nous savons qu’elles seront mises en œuvre.
Voilà l’utilité sociale de l’Académie d’Alsace adaptée aux exigences du XXIe siècle.
Voilà les orientations nouvelles de notre travail académique, nourri par la diversité féconde de nos membres, développé en agoras et groupes de travail, en symbiose avec le corps social dont nous avons mission de porter la continuité de valeurs façonnées par une riche et complexe histoire collective.

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace