Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Françoise Weill-Kuflik

 

 

Françoise Weill-Kuflik est historienne.

Section

Culture

Les actualités de Françoise weill-Kuflik

Françoise Weill-Kuflik, dans l'Ordre du mérite

 

Emouvante cérémonie de la remise de l’ordre national du mérite à notre consœur Françoise Weill-Kuflik, il y a quelques jours à la synagogue de Mulhouse.  
Françoise Weill-Kuflik est la fille d’un père résistant qui ne revint jamais d’Auschwitz. Elle lui a consacré un livre hommage d’une grande sensibilité, Matricule 173381, le destin d’un Juif d’Alsace (2019). Tout au long de sa vie professionnelle et de son engagement associatif, elle n’a jamais cessé de porter témoignage de la foi de ses ancêtres, du destin tragique de sa communauté et du message universel du judaïsme. La clarté de son discours, la force de ses convictions et la portée de son message, si profondément humaniste, ont conféré à cette cérémonie une dignité qui a profondément touché l’ensemble des membres présents.

Notre Académie qui s’associe pleinement à cette reconnaissance était représentée par son président Bernard Reumaux et par le secrétaire perpétuel Gabriel Braeuner.

L'Edito

Rentrée

 

Elle fut « solennelle » certes, la rentrée de l’Académie d’Alsace, samedi 25 septembre au musée Unterlinden de Colmar, réactivant la vieille tradition des « rentrées solennelles » à Colmar, chères à nos fondateurs. Mais elle fut surtout conviviale. Et tonique.
Une cinquantaine de membres étaient présents, dont une quinzaine de nouveaux entrants (quelle belle diversité de profils, d’âge, de qualités !).

Ce fut l’occasion des premiers échanges en présentiel depuis dix-huit mois. Evocation de projets dans deux directions : relancer l’une ou l’autre Agora, après le succès de celle consacrée aux châteaux forts d’Alsace ; et multiplier les petites réunions sur le territoire alsacien pour nouer des liens entre membres, décliner nos atouts interdisciplinaires, « faire compagnie ».
Le prix Maurice-Betz été remis ce jour-là en présence du maire de Colmar, Eric Straumann, à la traductrice Claire de Oliveira qui, avec notre confrère Jean-Marie Valentin, a éclairé la belle figure de ce Colmarien de Paris (1898-1946), « médiateur entre deux cultures ».
Ce fut l’occasion de rappeler que l’Académie d’Alsace a décerné, début août à Sélestat, son prix Beatus-Rhenanus à Hildegard Neulen-Hüttemann, saluant ses engagements dans les échanges culturels et scolaires franco-allemands. Et le 17 septembre, ce furent trois prix Jeune Talent – au lieu d’un seul les années précédentes – qui furent attribués à des diplômés de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg et Mulhouse).
Ces trois prix – Maurice-Betz, Beatus-Rhenanus, Jeune Talent – ont connu une spécialisation et une montée en puissance grâce à des partenariats nouveaux, venant de, respectivement, la Ville de Sélestat, la Ville de Colmar et le mécène Lafayette Patrimoine Finance.


Une Académie utile, enracinée, connectée à son environnement : voilà la feuille de route pour les saisons à venir, en adaptation pragmatique au contexte général.


Bernard Reumaux
Président de l’Académie d’Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace