Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Evelyne Enderlein

_________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evelyne Endelein est Professeur honoraire de l’Université de Strasbourg – ancienne directrice des études slaves, Professeur à l’ENA et Membre du C.A  de la Société Tchekhov à Badenweiler

 

 

 


Section

Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 


1. Parcours professionnel
Depuis 2010     Professeur honoraire de l’Université de Strasbourg ( Unistra)
2005-2010         Directrice du Département d’Études slaves de l’Unistra
1992-2010 :    Enseignant-chercheur à l’Université Marc Bloch de Strasbourg,  Département d’Études slaves
1992-2010 :    Enseignant-chercheur à l’Université Marc Bloch de Strasbourg,  Département d’Études slaves
1995-2010    Professeur à l’ENA
1989-1992         Maître de Conférences à l’INALCO de Paris
1971-89     Détachement administratif pour enseigner, en tant que lectrice, puis Maître de conférences, à l’Institut d’Études slaves de l’Université Albert- Ludwig de Fribourg-en-Brisgau.
1969-71     Professeur agrégée de russe au Lycée Victor Hugo de Besançon (Doubs)
1968-69         Professeur agrégée de russe Lycée de Lambersart (Nord)

 

2. Diplômes
1965-66         Licences de russe et d’allemand à Paris
1968              Agrégation de russe
1975-77    Doctorat de 3e cycle à Strasbourg, mention Très bien à l’unanimité
1983     Examen d’État de français, à l’Université de Fribourg,
2002                    Habilitation à diriger des recherches, Paris
2004                            Qualification aux fonctions de professeur des universités

 

3. Activités d’enseignement
Direction de Séminaires et tenue de Cours aux universités de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), et de Strasbourg, à l’ENA et dans les universités partenaires de Moscou, de Saint-Pétersbourg, de Tioumen et d’Irkoutsk  (Russie) sur la  Littérature et la Civilisation russes des XIXe et XXe siècles


4. Activités administratives 2005-2010
Outre la Direction du département d’Etudes slaves, participation aux Relations internationales, pour l’établissement de contacts et le maintien de partenariats avec des universités russes (Moscou, Irkoutsk, Tioumen).et d’autres pays slaves (Cracovie, Bratislava, Sofia, Novi Sad, Monténégro)
Membre du Jury du concours d’entrée à l’ENA


5. Mandats électifs.
     1990-2010, membre fondateur du Cercle culturel russe de Strasbourg.
Depuis 1995 -vice-présidente de l’Association française des Russisants, responsable de l’Enseignement Supérieur
1995-2005   vice-présidente de l’Association Europe Baïkal, liée à l’UNESCO,
1999-2007  membre du CNU, 13ème section
2005-2010   membre du Conseil scientifique de l’Université de Strasbourg

 

6 Distinctions honorifiques
Lauréate du Concours Général
Médaille Pouchkine, décernée par l’Université Lomonossov de Moscou, la plus haute distinction culturelle en Russie.
Membre du Curatorium de la Société Tchekhov à Badenweiler, Allemagne
Membre de l’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d’Alsace

 

7. Activités de recherche   1997-2018
-membre du groupe de recherches et de l’équipe d’accueil
du GEO (groupe d’études orientales, slaves et néo-helléniques) de l’Unistra,
et  membre associé des groupes de recherche :
-de l’Université de Toulouse le Mirail, groupe de  recherches germaniques et slaves,
- de l’Université de Fribourg-en-Brisgau, pour le projet de traduction en russe de textes occidentaux sur les questions du genre
à Saint-Pétersbourg groupe d’Etudes de genre du Nevskij Institut jazyka i kul’tury
à l’Université d’Etat Lomonossov: groupe d’Études des problèmes de l’enseignement du russe comme langue étrangère

Mes travaux portent essentiellement sur la civilisation et la littérature contemporaine de la Russie. Ils peuvent se structurer en trois volets :
1. Les différentes facettes de la condition féminine en Russie, en URSS et en Russie post soviétique
- La  contribution des Femmes à la vie culturelle :
- Les représentations littéraires
2. Les interférences interculturelles .entre la Russie et l’Occident (littérature et philosophie)
3. La littérature postmoderniste contemporaine
  La civilisation contemporaine

 

8. Activité éditoriale
Contribution à la série  Des idées et des femmes , L’Harmattan, concurremment avec Mme le Professeur Guyonne Leduc, Université de Lille 3 1996-2010,  en 20 volumes.
Ouvrages collectifs     Catherine II- femme de Lettres, dirigé par Mr. Frank Goepfert, Postdam 1995-1996, 185p.  
            Le Dictionnaire des Créatrices , Edition des Femmes, 3 vol
La Russie dans le Monde au XXIe siècle, la Revue Russe. Paris, 2016/46, 171p.

 

9. Publications
Une centaine d’articles en langue française, allemande et russe,  parus dans des revues spécialisées, traductions, comptes rendus de lecture.
Livres : La Femme en Russie soviétique ; 1945-1999, Paris, L’Harmattan, 1999, 214p.
Le Russe contemporain, des Mots à l’expression , L’Asiathèque, Paris, 2009, 624p.
.     Pouchkine, Poète de l’Altérité Presses universitaires de Strasbourg, 2012, 186p.
Écrire ailleurs au féminin, monde slave, Paris, L’Harmattan, 2013, 278p.
Découvrir la Russie, L’Asiathèque, Paris, 350p. (sous-presse)

 

10.  Congrès, colloques
Environ 200 participations aux congrès, colloques et journées d’Étude des slavistes et des Professeurs de Russe français, allemands, russes, bulgares, polonais, canadiens, au titre de membre de l’Association internationale des Russistes (la MAPRJAL). En tant que vice-présidente de l’AFR (Association française de Russisants), je représente la France au sein de cette institution.

 

Position à l'Académie d'Alsace

Membre titulaire de l’ASLAA

 

 

 

L'Edito

Être prêts
Comme tant d’acteurs de la société civile, du monde culturel et associatif, nous attendions beaucoup de cette rentrée, imaginée comme un retour à nos activités normales, aux initiatives qui tissent le maillage de la cité et assurent ses équilibres.

Il nous a fallu déchanter. Et annuler une bonne partie du programme de septembre : deux réunions de travail entre membres sur la relance de nos Agoras après six mois d’interruption contrainte et la rentrée solennelle de l’Académie d’Alsace à Colmar.

Il s’agissait de réactiver une ancienne tradition académique, suspendue depuis des années : la Ville de Colmar et le musée Unterlinden nous auraient accueilli avec faste et nous aurions fêté avec joie la lauréate du Prix Maurice-Betz 2020, la traductrice Claire de Oliveira, attendue de Berlin.
Petite consolation, la remise du Prix de la Décapole 2020 à Claude Woehrle (lire ci-contre et dans la rubrique Actualités) a permis de partager un moment de convivialité, en petit comité, grâce à l’accueil du maire de Turckheim. Plusieurs nouveaux membres étaient présents, aux côtés des anciens de l’Académie. L’attente d’un redémarrage puissant est unanime. Nous allons prendre quelques initiatives, adaptées aux exigences sanitaires du moment. Car il s’agir d’être prêts.

A l’heure des grandes interrogations, à la veille aussi de la constitution de la Collectivité européenne d’Alsace, l’Académie d’Alsace a une place, modeste mais bien réelle, utile, à prendre dans l’espace public de la région.

L’épidémie du COVID a frappé durement l’Alsace en ce début d’année 2020. Notre Académie, reflet à bien des égards des heurs et malheurs de la région, a enregistré la disparition de trois de ses membres : deux historiens prestigieux, membres de notre comité d’honneur, les professeurs Francis Rapp et Marcel Thomann, l’artiste peintre Ernest Meichler.

Une chaîne d’engagements et de fidélités fonde la légitimité de notre académie, ainsi qu’en témoigne l’entrée de 25 nouveaux membres, signifiant le renouvellement progressif et constant de notre assemblée, l’apport de sensibilités, d’expériences, de propositions qui viennent enrichir le travail commun.

C’est la plus importante entrée de nouveaux membres en notre sein, nous en préparons d’autres, car les enjeux de notre région – rebattus par la crise sanitaire et les bouleversements économiques et sociaux qu’elle induit – appellent une Académie d’Alsace puissante, dynamique, bien répartie sur le territoire et dans ses trois sections : Sciences, Culture et Société. Une attention particulière a été portée à la poursuite de notre féminisation et au rajeunissement.

Nous travaillons cet été à préparer une rentrée dynamique, en relançant notre grand projet des AGORAS, plus que jamais attentifs à notre environnement et conscients de notre utilité collective au service de l’Alsace. A très bientôt donc !


Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace