Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Gérard Freyburger

Professeur Emérite à l’Université de Strasbourg,  il achève la publication d’une édition commentée avec traduction du De die natali de Censorinus dans la Collection des Universités de France des Editions Les Belles Lettres.
Il exerce par ailleurs les fonctions de président de la Section d’Alsace de l’Association Guillaume Budé et de membre de l’Academia Latinitati Fovendae de Rome.

____________________

 

Section

Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 


Données professionnelles

 

1969-1973: Professeur de lettres au Lycée Jean Giraudoux à Châteauroux (Indre). Chargé de cours (initiation au latin) à l'Université de Limoges en 1972-1973.

1973-1976: Assistant à l'Université de Saint-Etienne.

1976-1988: Maître-Assistant puis Maître de Conférences à l'Université de Haute Alsace (U.H.A.),  (Mulhouse).

1988-1994 (avec effet rétroactif depuis 1985) : Professeur à l'Université de Haute Alsace (de 1è classe depuis 1993). Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de juin 1991 à juin 1994.

Depuis 1994 : Professeur à l'Université Marc-Bloch (UMB) de Strasbourg, puis à l’Université de Strasbourg (UdS)  Directeur, en collaboration avec L. Pernot, du Centre d'Analyse des Rhétoriques Religieuses de l'Antiquité (C.A.R.R.A.) jusqu’en 2008.

1994-1998 : Membre du jury de l'agrégation de grammaire. De 1995 à 1998 : Secrétaire de ce jury.

D’octobre 2001 à octobre 2005 : Bénéficiaire d’un premier contrat d’encadrement doctoral.
Février-juillet 2002 : Bénéficiaire d’un semestre de congé pour recherches.
D’octobre 2005 à octobre 2009  : Bénéficiaire d’un deuxième contrat d’encadrement puis de la Prime d’Excellence Scientifique.
Nommé à la classe exceptionnelle des Professeurs en 2008.

2007-2009 :  Membre du Conseil Scientifique,  du Conseil d’Administration et de la commission d’admission des membres de l’Ecole Française de Rome.

Depuis 1999 :  Membre de l’Academia Latinitati Fovendae de Rome.

2011-2014 : Professeur Emérite à l’UdS avec fonctions au CARRA (EA 3094).

2014-2017 : Professeur Emérite à l’UdS. avec fonctions au CARRA (EA 3094).

 

Conférences et communications

-17 janvier 2014 : « Les Metageitnia : 35 ans d’histoire ». XXXVè Metageitnia, Université de Fribourg, Fribourg en Suisse.
 -20 octobre 2014 : « La tentative strasbourgeoise de Johannes Curtius de mettre Térence à la portée d’un large public ». Congrès de la Coordination Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes (CNARELA), Strasbourg.
-20 novembre 2014 : « Regulus, héros de la fides : mythe et vraisemblances historiques », Colloque international organisé par le CARRA, Figures mythiques et discours religieux dans l’Empire gréco-romain, organisé par F. Chapot, J. Goeken et M. Pfaff, Strasbourg.
-18 mai 2015 : « Le végétarisme pythagoricien  dans la Rome antique », Journée d’Etudes du GIS « Les religions et le manque de nourriture. L’ascèse, le jeûne et la privation volontaire de nourriture », organisée par R. Gounelle, Strasbourg.
-27 novembre 2015 :  « Pratiques végétariennes et marginalité à Rome », Colloque Religions sous contrôle. Pratiques et expériences religieuses de la marge ?, organisé par B. Amiri, Université de Franche- Comté, Besançon.
-19 juin 2016, « The ritual presentation of symbols of divinity power in the Isiac and Mithraic Mysteries », Symposium Peregrinum 2016 The Mysteries of Mithras and other Mystic Cults in Roman World, organisé par P. Johnston et A. Mastrocinque, Tarquinia.
-30 septembre 2016 : « Le débat sur Regulus : sources romaines, sources grecques », Journée d’Etude du Laboratoire Guerre et religions dans le monde punique organisée par M. Tahar, Université de Tunis.

Membre du comité de lecture de la Revue Latomus (Bruxelles) et de la revue KTEMA (Strasbourg). Expertises d’articles pour ces revues et pour les Dialogues d’histoire ancienne des Presses Universitaires de Besançon.

Direction de la thèse de Juliette Sauvey, sur Junon, une déesse de la colère et de la réconciliation. Etude religieuse et littéraire du début de la République jusqu’à l’époque augustéenne » : soutenance le 27 février 2015 à l’Université de Strasbourg. Participation au jury de thèse de  Igor Yakoubovitch sur Les "Historiae Alexandri Magni"de Quinte Curce : le mythe d’Alexandre et la représentation du pouvoir à Rome  au Ier siècle ap. J.-C. le 15 décembre 2015 à l’Université Paris X-La Défense (dir. de thèse Ch. Guittard)  et de Julien Rohmer sur Triviae sacerdotes : les servantes de Diane et l’initiation d’Enée, 19 septembre 2016, à Strasbourg (dir. de thèse Y. Lehmann).

 


Participation à Sociétés savantes et Académies
De septembre 2014 à septembre 2017 : Président de la Section d’Alsace de l’Association Guillaume Budé. – Membre de l’Academia Latinitati Fovendae de Rome.
De janvier à décembre 2016 : Vice-Président de la Société des Etudes Latines (Paris).
De janvier à décembre 2017 : Président de la Société des Etudes Latines (Paris).

L'Edito

 

Travail académique
et utilité sociale

 

Quelle peut être l’utilité sociale de travaux académiques ?
La question circule au sein des académies en région affiliées à l’Institut de France et à ses cinq académies nationales. Et il apparaît que l’interdisciplinarité se révèle un outil précieux au service de la collectivité, surtout à l’heure de profondes remises en cause.
Le croisement des regards et des compétences se révèle gage d’efficacité maximale pour traiter de bonne manière les problématiques sociétales complexes. Fallait-il par exemple seulement confier la « gestion » de l’épidémie de Covid à quelques spécialistes pointus, sans ouvrir davantage aux économistes, géopoliticiens, philosophes, enseignants ? Un recours puissant et organisé à l’interdisciplinarité, aux curiosités croisées, à l’exigence de l’intérêt général, n’aurait-il pas été plus fécond, plus mobilisateur surtout, permettant de lever bien des doutes et d’éviter maints rejets ?
C’est dans cet esprit interdisciplinaire que l’Académie d’Alsace a travaillé, en 2019 et 2020, sur la politique castrale régionale, produisant un Rapport, consultable et téléchargeable sur ce site. Créé pour l’occasion avec quatorze de nos membres, le comité scientifique comprenait quelques historiens, mais aussi un metteur en scène d’opéra, un chef d’entreprise, un ethnologue, des responsables d’associations de terrain, une conservatrice de musée. Il s’est mis à l’écoute – entretiens, questionnaires, deux agoras publiques –, a travaillé pour produire des préconisations concrètes, dont nous savons qu’elles seront mises en œuvre.
Voilà l’utilité sociale de l’Académie d’Alsace adaptée aux exigences du XXIe siècle.
Voilà les orientations nouvelles de notre travail académique, nourri par la diversité féconde de nos membres, développé en agoras et groupes de travail, en symbiose avec le corps social dont nous avons mission de porter la continuité de valeurs façonnées par une riche et complexe histoire collective.

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace