Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Bernard Reumaux

_________________________________________

 

Editeur et journaliste

Directeur des Editions La Nuée Bleue

Directeur éditorial de la collection « La grâce d’une cathédrale »

Président de l’Académie d’Alsace

 

 

Section

Société

 


Données professionnelles

Editeur, journaliste

Directeur des Editions La Nuée Bleue (depuis 1988)

Directeur – rédacteur en chef adjoint aux DNA (depuis 2003)

Ancien rédacteur en chef du magazine « Les Saisons d’Alsace » (1988-2008)

Contact professionnel : bernard.reumaux@dna.fr

 

 

Etudes

Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg (1973)
Cursus de 3e cycle en sociologie (direction Julien Freund) et formation en gestion à l’Institut d’économie appliquée aux affaires (1974, Université de Strasbourg)

 

 

Déroulement de carrière
Journaliste économique et politique au quotidien régional L’Alsace de 1974 à 1983


Editeur depuis 1979 (environ 700 livres publiés)


Créateur et gérant de la maison d’édition Bueb & Reumaux (Strasbourg-Mulhouse, 1979- 1989) : littérature, documents régionaux grand public (Ex. : L’Affaire Schlumpf, 1982)


Directeur des Editions La Nuée Bleue depuis 1989.
Premier éditeur dans le Grand Est. Département du groupe de presse-édition du Crédit Mutuel. Spécialités : beaux livres, pratique, histoire, documents.
► Au sein de cette maison d’édition, de 1989 à 2009, rédacteur en chef du magazine culturel trimestriel Les Saisons d’Alsace, auteur de nombreux articles et chroniques (une sélection paraît en 2018 sous le titre Où va l’Alsace ?, Éd. La Nuée Bleue)
► Depuis 2007, directeur éditorial de la collection La grâce d’une cathédrale, consacrée au patrimoine sacré français et dirigée par Mgr Joseph Doré (25 parutions).


Rédacteur en chef adjoint des DNA, depuis 2002. En charge des magazines, de suppléments spéciaux, de développements rédactionnels.


Directeur aux DNA, depuis 2006, membre du comité de direction. En charge notamment de dossiers de développement dans le domaine éditorial.

 


Responsabilités et engagements publics
Membre du Conseil économique et social d’Alsace (1995-2001), représentant le monde associatif culturel (membre du bureau, vice-président de la commission Culture)


« Homme de l’année » pour l’Alsace (1996, Trophée du Nouvel Economiste) pour les engagements dans l’espace public régional (codirecteur en 1996 du livre L’Appel de Strasbourg, Éd. La Nuée Bleue)


Président des Rencontres de Strasbourg (1995-2007). Organisation de grands débats intellectuels et politiques européens au Théâtre National de Strasbourg


Président du Forum du Baggersee (1996-1999), cercle de rencontres et de réflexions en Alsace (économie, politique, social, culture)


Créateur et organisateur des Rencontres d’Alexandrie (2005), manifestation littéraire euro-méditerranéenne organisée à la Bibliothèque d’Alexandrie

 

 

Décorations
Chevalier des Arts et des Lettres (2001)

 


Rôles académiques

Membre correspondant depuis 2010, puis membre du comité de direction depuis 2015, puis depuis 2017 Président de l’Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’Alsace me manque » : Zvardon confiné en Guadeloupe

Grand Prix 2019 de l'Académie d'Alsace, le photographe Frantisek Zvardon est confiné en Guadeloupe où, début mars, il réalisait un reportage dans les forêts de montagne. Ce Tchèque, bourlingueur dans le monde entier, vient de publier, sur le site Eurojournalist, une belle déclaration d'amour à l'Alsace.

http://eurojournalist.eu/frantisek-zvardon-mon-alsace/?fbclid=IwAR23U9vk16zGQmYz1pGOZHgHWMKXUu4fgpPHlTQNSb9YjcsQSPHZl1tETEM

 

 

L'Edito

Savoir d’où l’on vient,
pour préparer l’ « après »

La terrible épidémie qui ravage le monde a mis à mal les certitudes, bousculé les perspectives et réduit à néant les expertises. L’humanité, nue et tremblante comme après un cataclysme, s’interroge avec angoisse : de quoi demain sera-t-il fait ?
Le courage et la volonté, mais aussi la foi en la générosité et la création, seront les moteurs du redressement. Celui-ci aura lieu, même si nul n’en sait la forme et le calendrier.
Il est indispensable de commencer à y réfléchir, sans tabou, avec le cerveau et le cœur orientés à 360°, comme un radar cherchant des signes nouveaux.
Diffusées début mars, les Annales de l’Académie d’Alsace ont opportunément livré une histoire de notre compagnie (voir par ailleurs sur ce site). Elles donnent une réponse à la question de notre utilité dans le corps social : mobiliser des énergies et des bonnes volontés venues d’horizons différents, dans la recherche désintéressée d’un bien commun pour notre temps
Au lendemain du décès d’un de nos membres parmi les plus éminents, le professeur Francis Rapp, historien médiéviste à la brillante carrière, qui avait l’Alsace chevillée au cœur, une Alsace de tolérance et d’humanisme, savoir d’où l’on vient, méditer sur les drames passés pour contribuer à un monde d’harmonie, voilà la plus noble des éthiques, la plus féconde aussi.
L’Académie d’Alsace, dans l’esprit de ses pères fondateurs après la guerre, aura à ressourcer et à relier aux défis de l’ « après épidémie » sa belle mission.
Nous y reviendrons.


Bernard Reumaux

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace