Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Cécile Modanese

________________________

Historienne
Axe de recherche : histoire horticole et histoire des jardins

 

Section
Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 

 

 

 

Situation professionnelle actuelle


Responsable du Pôle culturel et touristique de la Neuenbourg, responsable du service Patrimoine Culture et Tourisme, en charge du label Pays d’art et d’histoire pour la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller.
Pôle culturel et touristique de la Neuenbourg,
3 rue du 4 février, 68500 Guebwiller
cecile.roth-modanese@cc-guebwiller.fr
 

 

 

Parcours professionnel


Communauté de Communes de la région de Guebwiller, animatrice de l’architecture et du patrimoine, en charge du label Pays d’art et d’histoire, depuis 2007


Enseignement vacataire en Master Mecadoc, Université de Haute-Alsace, 2006 à aujourd’hui Médiation- Méthodologie et technique de guidage, Projet individuel et collectif sur la conception d’exposition


Enseignement vacataire en Licence Pro Guide-Conférencier, Université de Strasbourg, 2014-2017


Carte de conférencier national en 2008 transformée en carte de guide-conférencier en 2013


Mémorial Alsace Moselle – Responsable de l'équipe d'animation (2005-2007)

 

 

Travaux et implications


Membre du CRESAT (Centre de Recherche sur les Économies, les Sociétés, les Arts et les Techniques) à l’Université de Haute Alsace.


Membre titulaire de la commission jardins remarquables de la DRAC Grand Est en tant que personne qualifiée.


Membre du CA de l’Association Nationale des Animateurs de l’architecture et du patrimoine.


Membre suppléante du conseil consultatif de la culture, collège patrimoine de la Région Grand Est.

 

 

Formation et Diplômes


Doctorat en histoire contemporaine « La dynastie des pépiniéristes Baumann de Bollwiller et son influence sur l’horticulture et le goût des jardins (XVIIIe siècle - XXe siècle)” sous la direction de Nicolas Stoskopf et de Bernard Jacqué, 2020


DESS Mecadocto option « Muséologie et patrimoine scientifique et technique ». Mention Bien. UHA Mulhouse, 2005


Maitrise d'histoire – Mention Bien – UMB Strasbourg, « Les ruines de châteaux-forts en Alsace. Représentation, conservation, restauration (1800-1914), 2004

 

 

Publications


Le jardin arboré, un écrin pour l’immeuble, à travers des exemples en Haute-Alsace, actes du colloque « De l’immeuble à la petite cuillère, l’architecture, le décor, l’objet », 21 mars 2019. Actes à paraître.


Plus belle la campagne : la transformation du paysage alsacien par l’aménagement de jardins paysagers au cours du XIXe siècle », dans Revue d’Alsace, Les paysages de l’archéologue et de l’historien : visions croisées, n° 145, 2019, p.161-188.


 Un écrin de verdure pour chaque habitat bourgeois ? une opportunité de marché pour l’émergence de l’industrie horticole en Alsace au XIXe siècle, dans Actes de la journée d’études Regards sur l’Alsace du XIXe siècle, 2019, p.164 à 180.


Les pépinières Baumann au cœur de l’Europe horticole, acte des journées d’études 2018, L’Europe des Jardins, par la direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture, Paris, 2018, p. 35 à 46.


L’aménagement de deux jardins dans le Val d’Argent par l’établissement Baumann de Bollwiller dans Cahier de la société d’histoire du Val de Lièpvre, 2018.


La valorisation du patrimoine industriel à travers le prisme du réseau Villes et Pays d'art et d'histoire : un laboratoire de nouvelles pratiques en médiation culturelle actes du colloque "Histoire et patrimoine textile du Grand Est", 30 novembre au 2 décembre 2017 à Wesserling.  À paraître.


Auguste Napoléon Baumann (1804-1884) und das Eldorado der Sequoia, module d'exposition Rund um den Mammutbaum, Sequoioideae au Kurparkmuseum Badenweiler de juillet 2017 à juillet 2018.


Ancien atelier de montage de la société NSC dit « le Louvre », dans L’architecture du XXe siècle, Lyon, Lieux-dits, 2018, p. 210-213.


Maison et cave viticole Pierre Meyer Orschwihr, dans L’architecture du XXe siècle, Lyon, Lieux-dits, 2018, p. 222-225


La valorisation d'un patrimoine méconnu : les parcs et jardins, dans Dialogues Mulhousiens, n° 1, Patrimoine(s), Journées Doctorales Humanités 2017, sous la direction d’Alessandra Ballotti et Régine Battiston, décembre 2017, p. 177-182 (version en ligne, http://dialogues.hypotheses.org/).


Les pépinières Baumann de Bollwiller, dans « saisons d’Alsace », n° 72, mai 2017, p. 54 à 59.


Le Parc de la Marseillaise, dans « saisons d’Alsace », n° 72, mai 2017, p. 90 à 92.


Le jardin méconnu de la Neuenbourg, dans « saisons d’Alsace », n° 72, mai 2017, p. 93.


Collectif, Théodore Deck, Magicien des couleurs, Strasbourg, décembre 2016.


Le Pays d'art et d'histoire de la Région de Guebwiller, Revue d'Alsace n°138, 2012.


Influences de Murbach sur la Région de Guebwiller, Encyclopédies de voyage, Gallimard Loisirs, 2008


La viticulture dans la Région de Guebwiller, Encyclopédies de voyage, Gallimard Loisirs, 2008


Les ruines des châteaux-forts d'Alsace ; représentation, conservation et restauration (1800-1914), Cahiers alsaciens d'archéologie, d'art et d'histoire n°51, 2008.


 La société pour la conservation des monuments historiques et les ruines de châteaux-forts alsaciens (1855-1870). Chantiers historiques en Alsace n°8.  2005-2006.

 

 

L'Edito

Une poétique de l'Alsace

Décédé en octobre dernier, le grand poète Claude Vigée aurait eu cent ans le 3 janvier. Etats-Unis, Israël, Paris, il a connu tous les horizons, mais était resté arrimé à l’Alsace par l’esprit, par l’âme, par la poésie, par le dialecte. Ses souvenirs de Bischwiller, racontés dans Le Panier de houblon, portent témoignage sensible des bouleversements et des permanences de la région.
I hab noch niemols mini Haimet verlon.
Niemols kumm i je bis anne.

(Jamais je n’ai quitté ma patrie.
Jamais je n’y parviendrai.)
Au moment où les deux conseils départementaux d’Alsace fusionnent, alors que l’institutionnel et l’opérationnel sont en première ligne, il importe de ne pas perdre de vue l’impalpable qui constitue l’essence même de l’identité alsacienne et que, nul mieux qu’eux, les poètes savent entretenir.
Sans verser dans l’identitarisme ou le séparatisme, connectée à l’universel, à la solidarité nationale et à la coopération européenne, la reconnaissance d’une entité « Alsace » inscrite dans le marbre (fragile…) des institutions nous réjouit et nous stimule. Car, à l’image des deux conseils départementaux aujourd’hui fusionnés, l’Académie d’Alsace prône et pratique depuis son origine, en 1952, la cohésion régionale, la complémentarité des territoires, des milieux et des réseaux. Il est peu de structures résolument régionales en Alsace, et encore moins de transdisciplinaires, mais tel est l’ADN originel de notre compagnie, plus précieux et utile que jamais.
Démonstration concrète en sera bientôt apportée : notre groupe de travail de dix académiciens va bientôt remettre officiellement au président de la Collectivité européenne d’Alsace son rapport « Réenchanter les châteaux forts d’Alsace », outil au service d’une politique castrale renforcée. L’imaginaire des ruines, plus largement les rêveries sur le temps englouti, les heurs et malheurs passés, sont constitutifs du regard des Alsaciens sur leur région, nourrissant cette poétique de l’Alsace chantée par Claude Vigée, sans laquelle ne peut se déployer le joyeux « désir d’Alsace »..

Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Claude Vigée (Bischwiller, 1921-Paris, 2020)

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace