Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Cécile Modanese

________________________

Historienne
Axe de recherche : histoire horticole et histoire des jardins

 

Section
Sciences de la nature, de l'humain et de la société

 

 

 

 

Situation professionnelle actuelle


Responsable du Pôle culturel et touristique de la Neuenbourg, responsable du service Patrimoine Culture et Tourisme, en charge du label Pays d’art et d’histoire pour la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller.
Pôle culturel et touristique de la Neuenbourg,
3 rue du 4 février, 68500 Guebwiller
cecile.roth-modanese@cc-guebwiller.fr
 

 

 

Parcours professionnel


Communauté de Communes de la région de Guebwiller, animatrice de l’architecture et du patrimoine, en charge du label Pays d’art et d’histoire, depuis 2007


Enseignement vacataire en Master Mecadoc, Université de Haute-Alsace, 2006 à aujourd’hui Médiation- Méthodologie et technique de guidage, Projet individuel et collectif sur la conception d’exposition


Enseignement vacataire en Licence Pro Guide-Conférencier, Université de Strasbourg, 2014-2017


Carte de conférencier national en 2008 transformée en carte de guide-conférencier en 2013


Mémorial Alsace Moselle – Responsable de l'équipe d'animation (2005-2007)

 

 

Travaux et implications


Membre du CRESAT (Centre de Recherche sur les Économies, les Sociétés, les Arts et les Techniques) à l’Université de Haute Alsace.


Membre titulaire de la commission jardins remarquables de la DRAC Grand Est en tant que personne qualifiée.


Membre du CA de l’Association Nationale des Animateurs de l’architecture et du patrimoine.


Membre suppléante du conseil consultatif de la culture, collège patrimoine de la Région Grand Est.

 

 

Formation et Diplômes


Doctorat en histoire contemporaine « La dynastie des pépiniéristes Baumann de Bollwiller et son influence sur l’horticulture et le goût des jardins (XVIIIe siècle - XXe siècle)” sous la direction de Nicolas Stoskopf et de Bernard Jacqué, 2020


DESS Mecadocto option « Muséologie et patrimoine scientifique et technique ». Mention Bien. UHA Mulhouse, 2005


Maitrise d'histoire – Mention Bien – UMB Strasbourg, « Les ruines de châteaux-forts en Alsace. Représentation, conservation, restauration (1800-1914), 2004

 

 

Publications


Le jardin arboré, un écrin pour l’immeuble, à travers des exemples en Haute-Alsace, actes du colloque « De l’immeuble à la petite cuillère, l’architecture, le décor, l’objet », 21 mars 2019. Actes à paraître.


Plus belle la campagne : la transformation du paysage alsacien par l’aménagement de jardins paysagers au cours du XIXe siècle », dans Revue d’Alsace, Les paysages de l’archéologue et de l’historien : visions croisées, n° 145, 2019, p.161-188.


 Un écrin de verdure pour chaque habitat bourgeois ? une opportunité de marché pour l’émergence de l’industrie horticole en Alsace au XIXe siècle, dans Actes de la journée d’études Regards sur l’Alsace du XIXe siècle, 2019, p.164 à 180.


Les pépinières Baumann au cœur de l’Europe horticole, acte des journées d’études 2018, L’Europe des Jardins, par la direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture, Paris, 2018, p. 35 à 46.


L’aménagement de deux jardins dans le Val d’Argent par l’établissement Baumann de Bollwiller dans Cahier de la société d’histoire du Val de Lièpvre, 2018.


La valorisation du patrimoine industriel à travers le prisme du réseau Villes et Pays d'art et d'histoire : un laboratoire de nouvelles pratiques en médiation culturelle actes du colloque "Histoire et patrimoine textile du Grand Est", 30 novembre au 2 décembre 2017 à Wesserling.  À paraître.


Auguste Napoléon Baumann (1804-1884) und das Eldorado der Sequoia, module d'exposition Rund um den Mammutbaum, Sequoioideae au Kurparkmuseum Badenweiler de juillet 2017 à juillet 2018.


Ancien atelier de montage de la société NSC dit « le Louvre », dans L’architecture du XXe siècle, Lyon, Lieux-dits, 2018, p. 210-213.


Maison et cave viticole Pierre Meyer Orschwihr, dans L’architecture du XXe siècle, Lyon, Lieux-dits, 2018, p. 222-225


La valorisation d'un patrimoine méconnu : les parcs et jardins, dans Dialogues Mulhousiens, n° 1, Patrimoine(s), Journées Doctorales Humanités 2017, sous la direction d’Alessandra Ballotti et Régine Battiston, décembre 2017, p. 177-182 (version en ligne, http://dialogues.hypotheses.org/).


Les pépinières Baumann de Bollwiller, dans « saisons d’Alsace », n° 72, mai 2017, p. 54 à 59.


Le Parc de la Marseillaise, dans « saisons d’Alsace », n° 72, mai 2017, p. 90 à 92.


Le jardin méconnu de la Neuenbourg, dans « saisons d’Alsace », n° 72, mai 2017, p. 93.


Collectif, Théodore Deck, Magicien des couleurs, Strasbourg, décembre 2016.


Le Pays d'art et d'histoire de la Région de Guebwiller, Revue d'Alsace n°138, 2012.


Influences de Murbach sur la Région de Guebwiller, Encyclopédies de voyage, Gallimard Loisirs, 2008


La viticulture dans la Région de Guebwiller, Encyclopédies de voyage, Gallimard Loisirs, 2008


Les ruines des châteaux-forts d'Alsace ; représentation, conservation et restauration (1800-1914), Cahiers alsaciens d'archéologie, d'art et d'histoire n°51, 2008.


 La société pour la conservation des monuments historiques et les ruines de châteaux-forts alsaciens (1855-1870). Chantiers historiques en Alsace n°8.  2005-2006.

 

 

L'Edito

Être prêts
Comme tant d’acteurs de la société civile, du monde culturel et associatif, nous attendions beaucoup de cette rentrée, imaginée comme un retour à nos activités normales, aux initiatives qui tissent le maillage de la cité et assurent ses équilibres.

Il nous a fallu déchanter. Et annuler une bonne partie du programme de septembre : deux réunions de travail entre membres sur la relance de nos Agoras après six mois d’interruption contrainte et la rentrée solennelle de l’Académie d’Alsace à Colmar.

Il s’agissait de réactiver une ancienne tradition académique, suspendue depuis des années : la Ville de Colmar et le musée Unterlinden nous auraient accueilli avec faste et nous aurions fêté avec joie la lauréate du Prix Maurice-Betz 2020, la traductrice Claire de Oliveira, attendue de Berlin.
Petite consolation, la remise du Prix de la Décapole 2020 à Claude Woehrle (lire ci-contre et dans la rubrique Actualités) a permis de partager un moment de convivialité, en petit comité, grâce à l’accueil du maire de Turckheim. Plusieurs nouveaux membres étaient présents, aux côtés des anciens de l’Académie. L’attente d’un redémarrage puissant est unanime. Nous allons prendre quelques initiatives, adaptées aux exigences sanitaires du moment. Car il s’agir d’être prêts.

A l’heure des grandes interrogations, à la veille aussi de la constitution de la Collectivité européenne d’Alsace, l’Académie d’Alsace a une place, modeste mais bien réelle, utile, à prendre dans l’espace public de la région.

L’épidémie du COVID a frappé durement l’Alsace en ce début d’année 2020. Notre Académie, reflet à bien des égards des heurs et malheurs de la région, a enregistré la disparition de trois de ses membres : deux historiens prestigieux, membres de notre comité d’honneur, les professeurs Francis Rapp et Marcel Thomann, l’artiste peintre Ernest Meichler.

Une chaîne d’engagements et de fidélités fonde la légitimité de notre académie, ainsi qu’en témoigne l’entrée de 25 nouveaux membres, signifiant le renouvellement progressif et constant de notre assemblée, l’apport de sensibilités, d’expériences, de propositions qui viennent enrichir le travail commun.

C’est la plus importante entrée de nouveaux membres en notre sein, nous en préparons d’autres, car les enjeux de notre région – rebattus par la crise sanitaire et les bouleversements économiques et sociaux qu’elle induit – appellent une Académie d’Alsace puissante, dynamique, bien répartie sur le territoire et dans ses trois sections : Sciences, Culture et Société. Une attention particulière a été portée à la poursuite de notre féminisation et au rajeunissement.

Nous travaillons cet été à préparer une rentrée dynamique, en relançant notre grand projet des AGORAS, plus que jamais attentifs à notre environnement et conscients de notre utilité collective au service de l’Alsace. A très bientôt donc !


Bernard Reumaux

Président de l'Académie d'Alsace

 

Réunion de préparation des Agoras, Strasbourg, 17 septembre 2019

 

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace