Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts
    Académie d’Alsace   des Sciences, Lettres et Arts  

Prix 2022


Les Prix Jeune Talent de l’Académie 2022
Académie d’Alsace / Haute école des arts du Rhin

 

L’Académie d’Alsace des sciences, lettres et arts a renforcé en 2021 le prix qu’elle décerne depuis 1990 à des diplômés de la Haute école des arts du Rhin (Strasbourg, Mulhouse).


Fondé et longtemps financé par la famille de Robert Beltz (1900-1981) – artiste qui a illustré des œuvres majeures de la littérature (Sébastien Brant, Baudelaire, Hoffmann, Flaubert) –, le prix s’attache à identifier et encourager des talents émergents.


La requalification de ce prix permet désormais de distinguer quatre lauréats, afin de valoriser la diversité des champs explorés à la HEAR. Il a changé d’appellation : le Prix Jeune Talent de l’Académie, en référence à l’institution qui le décerne et en clin d’œil au siège historique de l’école, rue de l’Académie à Strasbourg.
La sélection se fait parmi les travaux des diplômés de l’année, en lien avec la direction et l’équipe pédagogique de la HEAR. Il n’y a pas de hiérarchie entre les quatre prix remis.


Chaque prix est doté d’une somme de 1.000 € grâce à un mécénat assuré par Lafayette Patrimoine Finances, qui propose par ailleurs une collaboration artistique aux lauréats.


Le jury réunit des personnes qualifiées pour leur regard compétent et exigeant. Il est présidé par Dénia Bahadir, directrice de l’Alliance Française de Strasbourg.


Membres du jury
Dénia Bahadir (présidente), ancienne directrice de ST-ART, membre de l’Académie d’Alsace
Guillaume d’Andlau, collectionneur, directeur du Mémorial du Déporté Résistant/Struthof
Philippe Arlaud, metteur en scène, membre de l’Académie d’Alsace
Philippe Dolfi, collectionneur, membre du conseil d’administration du FRAC Alsace
Madeline Dupuy Belmedjahed, ancienne directrice de l’Artothèque de Strasbourg
Hubert Goncalves, collectionneur,  Directeur général DS Impression
Bernard Goy, conseiller aux arts plastiques, DRAC Grand Est
Karin Graff, consultante en art contemporain, ancienne galeriste, membre de l’Académie d’Alsace
Roberta Hurstel, ancienne directrice de la communication des Musées de la Ville de Venise
Yves Iffrig, galeriste
Madeleine Millot-Durrenberger, collectionneuse
Pierre-Jean Sugier, directeur de la Fondation Fernet-Branca, membre de l’Académie d’Alsace
Eddy Vingataramin, collectionneur, fondateur d’Immobili’art, gérant de la société mécène des prix
Alexander Wojda, collectionneur, consul général d’Autriche à Strasbourg

 

 

L’Académie d’Alsace : au service de la région
Créée en 1952 à Colmar, elle est l’héritière des académies ayant existé en Alsace dès la Renaissance, toutes disparues après l’Annexion de 1871. Elle fait partie de la Conférence nationale des académies, affiliée à l’Institut de France. Ses trois sections (Sciences, Culture, Société) accueillent 150 membres, venant de tous les horizons, apportant des expertises dont la mise en commun est source de richesse collective. Elle privilégie les travaux de fond (avec les Agoras thématiques) et les événements ponctuels, répartis dans toute la région, en lien souvent avec d’autres partenaires. Elle distribue neuf prix dans l’année, récompensant des talents émergents ou restés à l’écart des reconnaissances officielles, dans un but d’encouragement concret.
L’Académie d’Alsace contribue ainsi à définir un esprit public alsacien de son temps, attentif aux évolutions du corps social, dans un va-et-vient fécond entre patrimoine et création.

L'Edito

Devoir de suite

 

Comme nombre d’associations, comme tant de secteurs d’activité, les académies s’interrogent sur leur place dans une société confrontée à de lourds défis. Savoir d’où l’on vient, analyser le présent sans tabou et essayer, lucidement et courageusement, de se projeter.
A sa manière, avec sa légitimité et ses moyens, l’Académie d’Alsace veut prendre des paris sur l’avenir. Deux exemples, témoignant de notre activité du début de l’été :
    • L’exposition de notre lauréate 2021 du prix Jeune Talent de l’Académie, l’artiste en design textile diplômée de la HEAR, Marguerite Outhenin, au musée de l’Impression sur étoffes de Mulhouse (jusqu’en septembre) : c’est un soutien efficace à la professionnalisation de jeunes créateurs.
    • L’agora tenue le 6 juillet à Sélestat, réunissant, à notre invitation, les associations et experts concernés par la valorisation des châteaux forts d’Alsace, avec un objectif : une meilleure représentation de cette « mosaïque » aussi riche qu’insuffisamment organisée. Après la publication remarquée de son Rapport sur le sujet en 2021, l’Académie poursuit un travail de fond utile et remarqué.


Mettre nos ressources interdisciplinaires au service de talents individuels et de projets collectifs, ne pas se contenter d’opérations ponctuelles, mais donner forme à un « devoir de suite », voilà ce qui fonde l’utilité sociale de notre académie.

 

Bernard Reumaux
Président de l’Académie d’Alsace

 

Invitation à l’Agora du 19 novembre 2019

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Académie des Sciences, Lettres et Arts d'Alsace